Cleopatra Degher : la Joan Baez nouvelle génération ?

La musique folk a un problème : on tombe souvent dans des mélodies mièvres ou pleurnichardes à souhait. C’est pour cela que je ne fouille que rarement la catégorie idoine dans Bandcamp.

J’ai découvert Cleopatra Degher via le fichier d’extraits du festival SXSW 2015. J’en avais parlé dans un article au mois de février 2015.

C’est après plusieurs écoutes de l’album que j’ai décidé de l’acheter et donc de le chroniquer rapidement ici.

L’album « Pacific » (le premier LP de la chanteuse après un EP sorti en 2012) a été publié en septembre 2014.

L’album commence avec la piste proposée dans le festival SXSW, « California Forest Fire ». La piste sent bon la folk pop des années 1970. Elle annonce la couleur pour la suite pour une partie de l’album.

La deuxième piste « Nothing to Worry About Now » apporte un côté plus rythmé à la première piste.

L’album propose aussi des pistes plus classiques en terme de folk, comme « Look At Him » chantée en duo ou encore « I Saw The Sky » et « Face to Face ».

La piste « Rebecca Wood » reprend le côté folk pop rock de la deuxième piste.

Ce qui est bien avec cet album, c’est le mélange de pistes classiques et de piste plus rythmée. Porté par la voix de Cleopatra Degher, c’est un vrai plaisir que de se poser quelques minutes en écoutant l’album.

Cleopatra Degher définit son style par un mélange subtil entre la folk californienne et celle originaire de Suède. Je connaissais la propension de la Scandinavie à produire des groupes aux mélodies sévèrement dotées de testostérone, mais je pense me pencher sur sa production folk désormais.

C’est un des rares coups de coeur que j’ai eu depuis le début de l’année 2015, assez pauvre – pour le moment – en découverte musicale intéressante il faut le dire.

2 réflexions sur « Cleopatra Degher : la Joan Baez nouvelle génération ? »

Les commentaires sont fermés.