Cassons les idées reçues : installer une distribution basée sur la LFS, ce n’est pas si difficile.

La LFS alias Linux From Scratch est à la fois un guide de fabrication et une distribution GNU/Linux. J’ai déjà parlé de la NuTyX par le passé, la dernière fois en octobre 2014. J’ai aussi parlé d’une autre distribution plus récente, qui reprend le principe de la LFS en scriptant le tout, AryaLinux.

Mais revenons à la NuTyX qui prend comme base la LFS tout en proposant des paquets binaires complémentaires. Une nouvelle ISO de la NuTyX Saravanne est sortie le 15 mars 2015, aussi bien en version 32 que 64 bits.

L’image ISO étant énorme (227 à 230 Mo en fonction de l’architecture), j’ai voulu la tester. Dans l’annonce de publication de la dite iso, on apprend que le noyau proposé est un linux 3.19.1, avec gcc 4.9.2, une nouvelle version de gestionnaire de paquet cards, et plein d’autres bonnes choses.

On pourrait me dire : installer une distribution basée sur la Linux From Scratch, ça doit être un sacré laxatif. Et bien, non, pas tant que cela. Je vais donc vous en apporter la preuve, en installant en vidéo une NuTyX, avec Xfce au dessus (au moment où je rédige cet article, à savoir le 16 mars 2015) en version 4.10.2, LibreOffice, Mozilla Firefox, et quelques outils complémentaires. Le tout ? En moins d’une vingtaine de minutes.

Vous ne me croyez pas ? Très bien, je vous prends au mot. J’ai donc décidé de partir avec un partitionnement simplifié : partition racine (/) de 124 Go, les 4 Go restant étant dédié au swap.

Pour faire prendre en compte le swap en post-installation, 3 commandes, en considérant que /dev/sda2 est la partition de swap :


mkswap /dev/sda2
swapon /dev/sda2
echo "/dev/sda2 swap swap pri=1 0 0" >> /etc/fstab

Le swap étant pris au compte au démarrage suivant.

Mais trève de bavardage, passons donc à l’installation en vidéo.

Comme vous avez pu le constater, l’ensemble a été installé en moins d’une vingtaine de minutes. Il est vrai que je ne me suis pas éternisé sur les options disponibles.

Je voulais surtout montrer qu’on peut installer rapidement une NuTyX. Dommage que les outils xdg-user-dirs manquent à l’appel, mais j’avoue que pour une distribution GNU/Linux maintenue par un petit groupe de passionnés, le résultat est vraiment plus qu’agréable.

17 réflexions sur « Cassons les idées reçues : installer une distribution basée sur la LFS, ce n’est pas si difficile. »

  1. Bonsoir;
    Tres content que ça te plaise, un seul petit truc,tu t’embête a faire les commandes de cards en entières alors que des alias sont déjà dans le bashrc.
    cards sync…= check
    cards install paquet= get paquet

    amicalement seb95

  2. C’est super intéressantet ça me dirais bien de tester.
    Mais c’est une installation Vbox et je me demainde si l’installation « en dur » est tout ausis simple. Il faut dire que dans la VM les trivers sont unifiés et plus faciles à installer ou a faire cohabiter.
    Que se passe-t-il avec notre matériel « exotiques ». Je suppose qu’il faut connaître son matos sur le bout des doigts.
    C’est ce que je me suis souvent demandé sans avoir la possibilité de tester ces distrib qui te laissent grandement la main.

    1. Un maximum de firmware a été mis par defaut, ma carte graphique ati est reconnu et fonctionnel avec pilote libre ati, et donc sur mon bureau standart pas de soucis pour l’utiliser tous les jours.

      Amicalement

        1. Oui pour mon deuxième pc :p Sinon je suis sur une 0linux pour le principal.
          J’aime bien les deux et elles sont très atypique dans les deux cas!

          Nutyx rapide d’installation même pas cinq minutes a partir d’une iso sur une clef(en effet la base installé et sur cd et nécessite pas de réseau), puis installation de xfce(xorg compris avec) en 7m30s, et avec quelques paquets que je me sers, ça donne 2.6g pour xfce+claws+firefox+transmission+vlc… C’est simplement super.

          Surtout qu’a tout moment tu peux remettre a l’état initial en faisant un cards create -r qui te remettra donc dans l’état ou tu l’as eu a sa sortie d’installation. Tres pratique pour tester kde par exemple et pas le garder…
          A noter que cards est surement le plus rapide des package-manager que j’ai testé!

          Le hic c’est le peu de paquet, mais tnut est seul a la maintenir avec quelque personne qui post des recettes de temps en temps… Recette très simple a faire et a comprendre. Et aussi Tnut est très sympa et consacre aisément du temps pour faire des paquets qu’on réclame comme par exemple minidlna!!!

          De l’autre coté j’ai 0linux, la c’est le contraire plus de paquet mais aussi plus longue a installer, l’installation facile elle aussi sans etre aussi facile que sous nutyx(rien a faire sous nutyx quand t’as une seule partition), car tu es accompagné par l’installateur qui te donne des exemples, j’ai comparé ça a une personne qui me tenait la main, je me sentais pas perdu! l’installation pour la base m’a prit 19min, car le cd n’a aucun paquets et tout se télécharge sur le dépôt, puis les abonnement xorg+opt+kde m’a prit pas mal de temps, 1h07m… Mais 1.8go de téléchargé…

          Au reboot j’ai mis xfce et viré kde, je me retrouve avec 11go pour xfce+libreoffice+vlc+firefox+thunderbird+transmission.
          Les paquets ne sont pas splité comme tu le sais, le mauvais coté c’est que ça prend de la place mais le bon coté c’est que le paquet est entier, pas de gstreamer-xxxx-bad par exemple c’est gstreamer en entier!!!
          Les paquets sont aussi simple a comprendre moins simpliste que ceux de nutyx mais quand même clair.

          Voila, encore un pavé très indigeste a lire. ;p

  3. Salut fred,

    D’abord merci pour ton article, je dois dire… elle m’impressionne toujours cette distro. Je constate plusieurs choses, si je peux me permettre d’apporter quelques précicions:
    1. (1:11) Lors du partitionnement j’ai vu que tu choisis le mode dos, il faut savoir que saravane supporte à merveille le type gpt. Depuis j’ai passé toutes les machines qui le pouvait ds le typ gpt. L’amélioration en vitesse est notable.
    2. (1:17) Il n’est plus necessaire de spécifier la partition d’amorçage … amorçage. Personnellement cela fait des années que je ne l’ai plus fais et n’ai jamais eu de soucis d’amorçage.
    3. Je vais rajouter la détection automatique des partitions swap.
    4. (2.15 à 2:35 ET 11:45 à 12:15) L’attente est un bug que j’ai aussi rencontré sur certaines machine, c’est le service udev qui se bloque sur la détection USB (il me semble). Ce sera réglé sur la version finale. Le kernel 3.19 semble avoir quelques soucis à ce niveau là
    5. (12:30) Arrivée sur Xfce sans passer par le gestionnaire lxdm: explication si la création du nouvel utilisateur se fait AVANT l’install de xfce4/kde, l’autogin est déactivé. si comme dans ton cas tu as créé l’utilisateur APRES install de xfce4/kde, l’autologin est opérationnel
    6. (13:18) L’installation des greffons audio pour firefox n’est pas nessaire, firefox fonctionne également en html5 sans ces greffons.

    Encore merci pour le test

    1. Réponse groupée aux remarques :

      1 & 2 : l’habitude d’utiliser le flag d’amorçage et le partitionnement dos pour des capacités inférieures à 2 To.

      Point 4 et 5 : merci pour les précisions.

      Pour le dernier point, j’ai préféré taper large. Ce n’est pas l’ajout de quelques greffons qui pourraient être utilisé par la suite qui sont génant. Et de rien pour le test.

  4. Que se passe-t-il avec notre matériel « exotiques ». Je suppose qu’il faut connaître son matos sur le bout des doigts.

    Absolument pas, le mieux c’est de la tester, ça te prends 1 min à tout casser pour voir si:
    1. elle boot correctement
    2. Le clavier fonctionne
    3. La résolution d’écran est la bonne

    je me demainde si l’installation « en dur » est tout ausis simple

    Je crois qu’au contraire elle est plus simple puisqu’il ne faut pas configurer le matériel 😀

    1. Plus simple tu meurs;
      L’iso sur cd ou clef usb, l’installateur si il detecte que tas une seule partition et que tu ne lui en donne pas d’autre en allant sur installer va te la mettre par defaut et l’utiliser.
      Le materiel pour ma part est detecté pour le savoir si c’est le cas sans te prendre la tete ça va tres vite et c’est facile; tu l’installe via un cd en selctionnant comme partition une clef usb!!! Vu que le systeme+xfce ne prendra que 2go… avec kde seul c’est 3go.

      Donc tu l’installe sur une clef de 8 go et t’auras un systeme avec 6 ou 5 go de libre.

    2. Merci pour la rapidité de la réponse. Ça c’est du dynamisme.
      Après investissement pareil, je ne peux que promettre que je vais la tester sur mon eeepc.
      C’est le moindre des respects que je peux faire à des passionnés tels que vous.

  5. ‘LLo,

    Je serais curieux de voir tourner avec un brin « d’illumination », heu.., d’efl je voulais dire, qui brille par sa légèreté, aussi 😉

  6. Petite erreur ds ton sujet

    echo « /SWAP swap swap pri=1 0 0 » >> /etc/fstab
    dans ton cas, c’est:

    echo « /dev/sda2 swap swap pri=1 0 0 » >> /etc/fstab

Les commentaires sont fermés.