Expérience « geekienne » : Xfce 4.12 en dur sur Archlinux.

Dans un article de début mars 2015, je disais comment rajouter, rapidement, un exemplaire de Xfce 4.12 sur une Archlinux fraichement installée.

J’ai eu envie de sauter le pas et d’installer Xfce sur mon PC principal. Après avoir viré Gnome et les fichiers de configuration en relation, j’ai installé Xfce en suivant les instructions de l’article de début mars 2015.

Cependant, durant les premières 24 heures, j’ai comblé certains trous que j’avais laissé béant.

Par exemple, l’ajout d’une calculatrice (Galculator), d’une interface à ffmpeg pour avoir des aperçus des fichiers vidéo (ffmpegthumbnailer), et de certains outils Gnome dont j’ai du mal à me passer : Evince (pour les fichiers pdfs), Shotwell, Gnome Mplayer, Sound-Juicer et Brasero.

Pour le verrouillage d’écran ? xscreensaver.

Sans oublier l’extension gvfs-smb pour que Thunar puisse accéder au disque dur de ma freebox révolution.

J’ai ensuite personnalisé l’environnement selon mes goûts : remplacement de l’applet date d’Orage par « dateheure » qui me permet d’avoir le duo jour et heure, la météo, l’applet de gestion du son, celle pour surveiller les coeurs du CPU de mon ordinateur.

J’ai aussi remplacer le menu classique de Xfce par Whisker. Après quelques heures d’adaptation, je dois dire qu’il est très agréable d’emploi.

Pour le « dock », j’ai rajouter des raccourcis pour mon client courrier et l’éditeur de texte mousepad.

Dans le panneau de configuration, j’ai activé le compositing, réglant le niveau de d’opacité des fenêtres inactives. J’ai aussi voulu retrouver un comportement bien pratique : le montage automatique des périphériques de stockage amovible. L’outil « Disques et médias amovibles » m’a permis de configurer ceci selon mes besoins.

Dernier ajout ? Des raccourcis claviers assez classiques pour lancer l’outil xfce4-screenshooter : ImprÉcran pour une capture complète, Alt+ImprÉcran pour la fenêtre en cours.

Je n’utilise Xfce que depuis quelques jours, et je dois dire que par rapport à Gnome 3.x (que j’utilise depuis sa version 3.0), c’est presque le jour et la nuit sur certains plans.

  1. Les logiciels mettent bien deux fois moins de temps à se lancer, même des gros outils comme VirtualBox.
  2. Xfce « nu » ne mange que 275 à 280 Mo de mémoire vive au démarrage. J’étais pas loin de 500 Mo voire 550 Mo minimum avec un Gnome « nu ».
  3. L’interface est moins pensé pour une utilisation tablette que Gnome. Rien que retrouver dans l’explorateur de fichier la taille restante disponible sur le disque dur, ça m’a fait tout drôle.

Cependant, il reste deux gros point noir, l’absence de la fonction de synchronisation de mon agenda en ligne. Je passe donc par Mozilla Thunderbird et son module Lightning pour combler ce manque.

Autre manque, c’est l’absence des notifications sonores. J’avoue que j’ai cherché en vain le moyen de les activer 🙁

Reste à savoir combien de temps va durer l’expérience. Gnome 3.16 va-t-il m’attirer suffisamment pour l’installer en dur à la place de Xfce ? Seul l’avenir le dira 😉

28 réflexions sur « Expérience « geekienne » : Xfce 4.12 en dur sur Archlinux. »

  1. Pour les notifications sonores une solution pour xubuntu à dapter pour arch :

    http://dolys.fr/forums/topic/tuto-mon-optimisation-personnalisation-xubuntu-et-autres-variantes

    petit bonus pour ceux qui veulent être dérangés par leur ordi, les sons systèmes dans Xubuntu :

    sudo apt-get install gnome-session-canberra sox libsox-fmt-all

    Puis dans le gestionnaire de paramètres – apparence – paramètres, cocher « activer les sons des événements ». Bon, là, rien de transcendant : juste un « pop » quand vous recevez un mail. Xubuntu est un système silencieux (pas plus mal et ne mange pas de ressources pour.. finalement pas grand chose)

  2. Utilisateur de la version 4.10 depuis quelque temps je n’ai pas à m’en plaindre, je ne suis pas fan du menu whisker, qui est facile à mettre en place dans le tableau de bord.
    Perso, j’ai supprimé le dock du bas.
    A pluche.

  3. Bonjour,

    pour avoir essayé plusieurs alternatives (Unity, Gnome Shell, Gnome 2, Cinnamon) je suis complètement accroc à XFCE qui est « léger », efficace et ultra personnalisable. Il ne lui manque, à mon avis, qu’un mode « exposition » comme dans Gnome Shell pour afficher l’ensemble des fenêtres actives.

      1. skippy-xd est complètement ce que je cherche, malheureusement, il ne marche pas chez moi… Peut-être dans une prochaine version.
        Merci à tous les deux en tous cas.

  4. J’ai regardé la vidéo et je n’arrive pas a comprendre ce besoin e libérer un maximum de ram.

    Tu as donc un application que consomme 2-3gb de ram ?

      1. J’en conviens, mais je trouve absurde d’avoir des puces de ram payées assez cher et ne pas les utiliser 99.9% du temps.

        Perso, j’utilise au max la ram et à l’os de la libérer correctement lorsque j’ai un gros besoin.

        Tout ca me rappel le bon vieux temps ^^

  5. Je n’ai plus de sons système depuis xfce 4.12 🙁
    Sinon concernant l’absence de mode expo sur ce DE, il y a effectivement quelques solutions. Pour ma part, j’ai opté pour compiz. Un compiz allégé au strict nécessaire mais néanmoins plus sexy que les deux solutions proposées plus haut 🙂

    1. Pour un mode d’exposé « sexy » il y a aussi la possibilité d’utiliser kwin dans xfce. Ça ramène pas mal de dépendances de KDE.

  6. Merci pour ce petit dossier… Moi ce qui me dérange c’est la boîte d’invitation d’ouverture de session lors du retour sur le bureau après sa mise e’ veille par xscreensaver, ça fait quand même très vieillot non ?

  7. Salut à tous
    he bien j’ai quand même essayé XFCE 4.12 mais j’arrive pas à m’y faire je sais pas pourquoi.
    Du coup je suis passé sur mate qui réagit aussi vite et même quantité de RAM (cf Fred).
    Nostalgie de Gnome2 car j’avais décourvert linux avec ce DE sous fédora core3 je crois.
    En tout cas bravo aux devs qui nous concoctent ces petites merveilles. Et bravo aussi à FRED pour son Blog qui nous permet de voir les évolutions.
    A plus

    1. Pareil pour moi … Je préfère mate même si j’aime bien la nouvelle mouture de kde (kf5) qui doit encore se peaufiner …. A terme ça va se jouer entre les deux 😉

  8. Salut,

    je voulais te demander: comment édites-tu ton menu sous xfce? Tu vas directement tripatouiller le fichier .xml?
    C’est ce qui m’a toujours beaucoup ennuyé sur xfce…

    Si non merci encore pour tout tes articles.
    Bonne continuation.

  9. J’ai installé xfce 4.12 sur ma Manjaro via Unstable et oh miracle les textes des icônes sont centrés sur le bureau. Du coup je vais retenter un essai en profondeur de xfce 🙂
    Une petite question puis-je remettre mon fichier etc en dépôt stable ou c’est mieux d’attendre que xfce 4.12 arrive dans ce dépôt pour avoir les bonnes mises à jour?

  10. J’arrive un peu tard sur ce fil. Merci pour cette présentation, une belle avancée que cette version 4.12 même si j’ai toujours trouvé à xfce un look un peu vieillot. Ancien utilisateur du bureau xfce 4.10 (tombé amoureux depuis de Gnome 3.14, même s’il est bien plus gourmand), je ne vois pas trop l’intérêt d’utiliser dans le tableau de bord le plugin « xfce4-cpufreq-plugin » qui affiche les changements de fréquence du(des) CPU comme l’on peut voir sur la vidéo. Je conseillerais plutôt le « xfce4-systemload-plugin » http://goodies.xfce.org/projects/panel-plugins/xfce4-systemload-plugin qui affiche le taux de charge du(des) CPU, la ram utilisée, l’utilisation du swap s’il y en a un, affichage graphique mais avec précision chiffrée en info bulle quand on passe dessus avec le curseur. Dans ces paramètres on peut activer ou désactiver chacun de ces trois éléments. Indispensable!

Les commentaires sont fermés.