Guide d’installation d’Archlinux, version de mars 2015.

Voici la dix-septième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète celle de février 2015.

Cette version est essentiellement corrective, et aucun grand chamboulement n’a été effectué.

En ce qui concerne les addenda, KDE SC 4.14.x est présent pour la dernière fois. Dès le tutoriel de début avril 2015, KDE SC 4.14.x sera remplacé par Plasma 5.2 ou plus récent.

Pour Xfce 4.12, étant donné qu’il est sorti le 28 février 2015, il ne sera pas disponible avant le tutoriel du mois d’avril 2015.

Petite précision : Plasma 5.2.1 étant inutilisable à la fois sous VirtualBox et Qemu (crash constant au démarrage), l’illustration de l’addenda pour Plasma 5.2.x est celui de février 2015. Avec un peu de chance, la situation sera meilleure pour le tutoriel d’avril 2015. J’ai tenté de faire fonctionner l’ensemble durant près de deux heures avant de l’envoyer ad-patres par lassitude.

NB : si vous voulez faire une installation avec UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 3.0.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

9 réflexions sur « Guide d’installation d’Archlinux, version de mars 2015. »

  1. Salut 🙂

    « Cette version rend obsolète de celle de février 2015. »
    Chaque mois quand tu publie ton tutoriel je vois cette phrase, et chaque je me dis « y’a pas un « de » en trop ? »

    Cette version rend obsolète celle de février 2015.
    Ce serait mieux. 😉

  2. Grand merci pour cette mise à jour 😉

    Concernant Plasma, je confirme que j’ai encore planté en beauté ma machine avec Plasma. Que ce soit avec une machine virtuelle Arch Linux, Manjaro 0.8.12 ou Mageia 5 Cauldron, impossible d’avoir la plus petite idée de Plasma. Ces machines sont trop fortement instables : j’ai eu le temps de tuer les machines Mageia et Arch mais pas la Manjaro où j’avais perdu la main. Ces tests ont été refaits avec 2 processeurs, 6 Go de RAM, 128 Mo vidéo et l’accélération 3D sous VirtualBox. Je pense avoir assez donné et je patienterai pour les prochains essais que Plasma soit plus abouti. D’ailleurs, je me demande si Plasma n’exigerai pas un p’tit réglage supplémentaires de la part des concepteurs de VirtualBox (juste une idée d’un non-programmateur).

    1. Ou simplement que les guides sont des outils qui doivent être perpétuellement revus et corrigés ?

      Pour les usines à gaz, parlons donc des distributions comme Sabayon, OpenSuSE ou autre OpenMandriva.

  3. Bonjour Fred,

    Ton document m’a décidé à me lancer dans l’installation d’un système Arch Linux dans les règles de l’art, ou presque. Ca a pas mal démystifié la chose, merci !

    Je m’en sert donc de base pour l’adapter à mes besoins (surtout à ma configuration : Asus EeePC 1015PN) et parmi toutes les questions qui me viennent, j’aimerai t’en poser une : quel est pour toi l’avantage d’utiliser syslog-ng alors que j’ai lu que systemd dispose de son propre outil, alias journalctl ?

Les commentaires sont fermés.