KaOS 2015.02 : où en est la ArchLinux « Canada Dry » ?

Je reviendrai vers le titre un peu plus tard. La KaOS est une distribution qui à l’image de la Chakra Linux veut proposer un environnement uniquement basé sur les outils de KDE, et la version publiée en cette fin février 2015 franchi le pas en proposant seulement Plasma 5.2.x. Adieu le bon vieux KDE SC 4.14.x.

Ayant été contacté dans les commentaires d’un article récent, j’ai donc décidé de voir ce qu’avait cette version « Canada Dry » d’Archlinux.

KaOS est une distribution qui utilise pas mal d’outils d’Archlinux, dont Pacman et le format des recettes de création de logiciels , mais qui dénie en être une du moins dixit sa FAQ. Cependant, un certain Allan McRae n’est pas du même avis, et l’a exprimé dans les commentaires d’une des gazettes hebdomadaires de distrowatch.

7 • @5: Re – KaOS is « half-arch » 🙂 (by Allan on 2015-01-26 10:18:22 GMT from Australia)
It is not just the package manager and format, most of the build scripts for the base of the system are copied directly from Arch. This happens for both KaOS and Chakra, which means that Arch developers are doing the packaging and then these distributions just rebuild the package.

This is only for the [core] repository – I have not looked at any packages beyond that, and I am sure these differ. Not that there is anything wrong with doing that (it is a good use of their smaller resources), just claiming they are not based on Arch is wrong.

Ce qui donne traduit :

Ce n’est pas seulement le gestionnaire et le format de paquet, la plupart des scripts de construction pour la base du système sont copiés directement d’Arch. Cela se produit à la fois pour Kaos et Chakra, ce qui signifie que les développeurs d’Arch font l’empaquetage et ces distributions reconstruisent tous les paquets.

Ce n’est pas seulement uniquement pour [core] – Je n’ai pas regardé tous les paquets au-delà, et je suis sûr que ceux-ci diffèrent. Non qu’il n’y ait rien de mal à cela (c’est une bonne utilisation de leurs petites ressources), mais prétendent qu’ils ne se reposent pas sur Arch est faux.

Au dela de cette polémique, j’ai récupéré l’ISO pour voir ce que cette distribution a dans le ventre. J’en avais déjà parlé en novembre 2013 et en août 2014. Voyons donc l’évolution entre temps.

J’ai donc lancé la KaOS. Quand la session de Plasma 5.2 se charge, au lieu du K de KDE, on a droit à une mouette. Un panneau d’accueil nous propose d’installer directement la distribution, avec un menu différent de celui qu’on a l’habitude de croiser avec KDE SC et Plasma. J’avoue ne pas être super conquis par ce type de menu.

L’installateur est une version améliorée de Calamarès.

L’installation est un peu gourmande, mais reste dans des limites acceptables, surtout avec un environnement aussi complet que KDE SC ou Plasma : 7 Go.

Par défaut, le partitionnement est très simple : une seule partition pour la racine en format xfs.

J’ai donc modifié le partitionnement en faisant deux partitions en xfs (une pour root et une pour /home). Me vient une question à l’esprit : sans partition de swap, si on veut mettre la machine en veille, on fait comment ? Un fichier de swap dans la partition utilisateur ? C’est moins souple qu’une partition dédié, non ?

Bah, ce doit être le vieux con qui parle ici et qui considère qu’une partition en dur sera mieux qu’un fichier sur l’espace utilisateur.

Dans l’ensemble l’installateur est suffisamment « simple » pour faire comprendre ce que l’utilisateur doit faire pour arriver à son but.

L’installation en elle-même est assez longue, surtout au moment où les données du système sont copiées sur le disque dur.

À la fin de l’installation, on a l’option de rédemarrer automatiquement, que j’ai choisi. Par sécurité, j’ai recherché la disponibilité de mises à jour pour la KaOS fraîchement installée. Plus de 76 mises à jour sont disponibles, pour un total de 83 paquets et d’environ 207 Mo. Autant dire que c’est une rolling release au sens premier du terme 😉

J’ai donc capturé l’ensemble en vidéo.

On sent avec cette distribution que la transition vers Plasma est vraiment en cours. Pour éviter de tomber sur un mélange de versions pour KDE 4 et pour Plasma, les auteurs de la KaOS ont décidé d’élaguer la logithèque. Ce qui a été visible en comparant la KaOS avec une Archlinux classique et Plasma 5.2.x dessus.

Cette distribution pourrait être intéressante pour les personnes qui cherchent Plasma avec une distribution en rolling release en dessous et qui n’aime pas le menu par défaut de KDE. Et surtout qui ne veulent pas se taper une installation en ligne de commande.

Comme vous avez pu le voir dans la vidéo, en utilisant une ArchLinux avec Plasma 5.2.x (dans le but de pouvoir rédiger le tutoriel que je propose mensuellement sur le blog), les différences ne sont pas si énormes que cela,  modulo le fait que je ne suis pas tombé dans le KDEisme pour chaque outil, et qu’une partie de la logithèque manque à l’appel.

Si cela ne vous dérange pas de ne pas avoir la totalité de la logithèque d’un environnement KDE, la KaOS pourrait vous plaire. Sinon, autant vous tournez vers une distribution qui propose la totalité des outils et jeux disponibles.

21 réflexions sur « KaOS 2015.02 : où en est la ArchLinux « Canada Dry » ? »

  1. Dans plasma 5, il y a deux menus possibles. Celui de kde 4 et celui-ci ou une version très proche de celui adopté ici. C’est une demande des utilisateurs de KDE.

      1. En faisant un clic droit sur le bouton du menu KDE, tu peux choisir son alternative, ici le menu KDE 4. C’est faisable avec tous les widgets. Par exemple, on peut choisir une barre des tâches avec uniquement des icônes en cliquant droit et choisissant une alternative.

          1. J’ai l’impression que KDE est un peu une exception dans les environnements de bureau car il est très rare que des gens y viennent et conservent tous ses défauts.

            Les designers plasma (le VDG) ont trouvé cette façon de faire pour simplifier ce qui se faisait avant (quand on voulait changer de plasmoid, il fallait savoir qu’un autre existait et le rechercher avec le bon tag ou le bon nom). Dans KDE, un clic droit est toujours quelque chose a essayé, ce qui contredit ce que veulent lesdits designers qui souhaitent que tout soit visible.

  2. Merci pour ce test, encore une fois d’une distribution peu ou mal connue! Mais des truc me chagrine.

    D’abord, le fait d’utiliser une base et de la dennigrer, enfin plutot de ne pas la citer comme base. Mais ceci est pas trop important, le truc qui m’ennuye vraiment est plus le coté je te met kde5 sans aucun truc de kde4, et a la place je te met des truc gtk ou autre…
    Ensuite vu qu’on est dans kde5 ou plutot kf5, je trouve, enfin c’est plutot une question de gout, que kf5 manque de relief.
    Je m’explique, on avait un kde3 vivant et plein de couleurs(un peu kiskool par rapport a la sobriété de gnome2), on a eu le droit a kde4 et ses débuts « caca » mais une fin de carriere qui apporte de la stabilité et une bonne finition, avec des outils complets et des themes allant de sobre a tape a l’oeil, et de nombreux launcher allant de l’ancien de kde3, en passant par le classic de kde4 puis d’autre comme lancelot, homerun ou simplewelcome et la avec kf5 out est plat, vide, triste, peu coloriser…

    Voila, ça me fait penser que je dois ecrire un truc sur ce kf5 qui me botte pas du tout, deja que je regrette kde3…

    amicalement.

  3. Hi,
    J’ai démarré la distrib dans vbox sans faire d’install caar je voulais voir aussi par rapport à mon install Arch+KF5.
    Moi je trouve KF5 dans l’ére du temps et moderne comme apparence. j’ai sur mon fixe GNOME+Arch et KF5 fait plus moderne.
    Cela dit ils ont fait du vrai boulot pas comme UUMATE

  4. @ seb95: sur cette KaOs, il n’y a aucun logiciel GTK ou autre d’installé
    par défaut. Tout est en QT5. Même le navigateur qui est Qupzilla et non Firefox. Sinon, même avis, j’ai du mal avec la sobriété de Kf5 et cette fameuse mode du « flat design ».
    Même avis également sur KDE3 et KDE4. Mais ce que je n’aime vraiment pas, c’est que cet environnement bouffe de la ram comme c’est pas permis, plus que KDE4. Il tire aussi pas mal sur la carte graphique. Cette KaOs avec plasma 5 n’est pas faite pour les petites configurations …. J’ai été un Kdéiste durant de nombreuses années. Mais maintenant, je lâche l’affaire. XFCE et Trinity pour la nostalgie de KDE3.

    1. @ dpascal;
      Merci j’avais cru comprendre que c’était le cas, puisque la logithèque kde n’était pas au complet certain outils étaient remplacé par du gtk, en lisant cette phrase on pourrait le comprendre dans ce sens : « modulo le fait que je ne suis pas tombé dans le KDEisme pour chaque outil, et qu’une partie de la logithèque manque à l’appel. »

      Pareil que toi, je suis étonné de voir que kf5 consomme ou est plus lourd que kde4, je pensais aussi qu’il avait résolu ce problème alors que kde4 est déjà bien lourd par rapport au 3.

      Pour trinity, je dois bien dire que je suis de plus en plus tenté, mais peu le propose, debian a bien des dépôts et opensuse a encore kde3 alors je sais pas si c’est vraiment kde3 ou trinity… mais trinity n’a pas l’air d’être très maintenue…

      Du coup moi aussi j’ai arrêté kde dernièrement (hier soir) pour remettre un truc plus pépère mais je dis pas quoi je vais me faire taper dessus…

      amicalement

        1. @ Abeille0767;
          Merci pour tes liens, effectivement ça bouge, mais je crois que derriere l’equipe est reduite et surtout tres peu de distributions propose trinity…

          Pour Q4OS, je ne connaissais simplement pas, merci de m’avoir fait connaitre cette OS.
          amicalement

  5. Pour en revenir à l’avis d’Allan McRae, il est inutile de nier qu’il y a de fortes similitudes de PKGBUILDs dans les dépôts [core] entre Arch et KaOS, et ce, pour la raison très simple : la fondatrice de KaOS est une ancienne de l’équipe Chakra, Chakra ayant été elle-même conçue initialement sur les bases d’Arch. De plus, les paquets du dépôt [core] sont ceux parmi les moins susceptibles de bouger. Aucune raison de changer une recette qui marche, donc…

    Par ailleurs, Allan oublie de préciser que la plupart des PKGBUILDs de Plasma 5 sont quasiment identiques entre KaOS et Arch. Mais il se garde bien de préciser que, cette fois, ce sont les mainteneurs d’Arch, malgré leur grosse équipe, qui ont pompé les PKGBUILDs de la « petite équipe » KaOS et non l’inverse (et d’où le fait des différences très ténues entre Arch Plasma 5 et KaOS que tu as pu constater). Il n’y a aucun mal à cela, bien au contraire : cela montre qu’ils sont jugés suffisamment fiables pour être réutilisés. Mais devrait-on dire, pour cette raison, qu’Arch-kf5 est basée sur KaOS ? Je n’en suis pas si sûr… Chacune de ces deux distributions poursuit son petit bonhomme de chemin séparément, même si elles peuvent se retrouver sur certains points. Avec cette argumentation, sinon, toutes les distributions sont basées sur Slackware…

    Cette mise au point faite, je tiens à préciser que l’argumentation d’Allan est, en outre, quelque peu dommageable pour l’utilisateur final : elle entretient le mythe que puisque KaOS est issue d’Arch (quoique indirectement), celle-ci est compatible avec les dépôts d’Arch, voire avec yaourt. Ce n’est absolument pas le cas et le faire, c’est s’exposer à casser son système ! Malheureusement, et malgré les rappels, nombre d’utilisateurs (qui ne prennent pas la peine de lire la doc) croient dur comme fer qu’il faut installer yaourt pour bénéficier de paquets communautaires…

    Concernant le menu, il est possible de le switcher avec le menu Kickoff habituel (clic droit sur le menu → alternatives). Il est vrai que le menu Kicker est préféré de la majorité des utilisateur de KaOS…

    Pour ce qui est de la swap, as-tu regardé le comportement d’autres distributions utilisant Calamares ? Je te le demande à titre purement informatif, afin de savoir si c’est un module KaOS spécifique ou bien un truc générique de Calamares. J’avoue que n’ai pas encore essayé les autres.

    1. Pour en revenir à l’avis d’Allan McRae, il est inutile de nier qu’il y a de fortes similitudes de PKGBUILDs dans les dépôts [core] entre Arch et KaOS, et ce, pour la raison très simple : la fondatrice de KaOS est une ancienne de l’équipe Chakra, Chakra ayant été elle-même conçue initialement sur les bases d’Arch. De plus, les paquets du dépôt [core] sont ceux parmi les moins susceptibles de bouger. Aucune raison de changer une recette qui marche, donc…

      Intéressant comme précision ! Merci.

      Par ailleurs, Allan oublie de préciser que la plupart des PKGBUILDs de Plasma 5 sont quasiment identiques entre KaOS et Arch. Mais il se garde bien de préciser que, cette fois, ce sont les mainteneurs d’Arch, malgré leur grosse équipe, qui ont pompé les PKGBUILDs de la « petite équipe » KaOS et non l’inverse (et d’où le fait des différences très ténues entre Arch Plasma 5 et KaOS que tu as pu constater). Il n’y a aucun mal à cela, bien au contraire : cela montre qu’ils sont jugés suffisamment fiables pour être réutilisés.

      Encore une fois, merci pour la précision.

      Mais devrait-on dire, pour cette raison, qu’Arch-kf5 est basée sur KaOS ? Je n’en suis pas si sûr… Chacune de ces deux distributions poursuit son petit bonhomme de chemin séparément, même si elles peuvent se retrouver sur certains points. Avec cette argumentation, sinon, toutes les distributions sont basées sur Slackware…

      Je suis d’accord. Le problème est que sur la FAQ de KaOS, la parenté au niveau des paquets de base, la relation est plus ou moins niée.

      Cette mise au point faite, je tiens à préciser que l’argumentation d’Allan est, en outre, quelque peu dommageable pour l’utilisateur final : elle entretient le mythe que puisque KaOS est issue d’Arch (quoique indirectement), celle-ci est compatible avec les dépôts d’Arch, voire avec yaourt. Ce n’est absolument pas le cas et le faire, c’est s’exposer à casser son système ! Malheureusement, et malgré les rappels, nombre d’utilisateurs (qui ne prennent pas la peine de lire la doc) croient dur comme fer qu’il faut installer yaourt pour bénéficier de paquets communautaires…

      Dans ce cas, pour les utilisateurs en question, aller voir sur la Archlinux sera une solution à envisager. Il faudrait préciser que les deux distributions sont cousines, mais que les liens ne sont pas suffisamment proche pour certaines opérations.

      Concernant le menu, il est possible de le switcher avec le menu Kickoff habituel (clic droit sur le menu → alternatives). Il est vrai que le menu Kicker est préféré de la majorité des utilisateur de KaOS…

      Les goûts et les couleurs 🙂

      Pour ce qui est de la swap, as-tu regardé le comportement d’autres distributions utilisant Calamares ? Je te le demande à titre purement informatif, afin de savoir si c’est un module KaOS spécifique ou bien un truc générique de Calamares. J’avoue que n’ai pas encore essayé les autres.

      C’est un bug de Calamares qui traine depuis pas mal de temps. C’est dommage de ne pas proposer de partoche swap lors du partitionnement. http://calamares.io/bugs/browse/CAL-182

    2. Je suis d’accord. Le problème est que sur la FAQ de KaOS, la parenté au niveau des paquets de base, la relation est plus ou moins niée.

      Je te l’accorde. Maintenant, toute la question est de savoir comment expliquer ce lien de parenté sans entretenir plus la confusion au niveau des utilisateurs, surtout ceux qui lisent la doc en diagonale. Si tu as une idée, je suis preneur. Rien que le choix initial qui a été fait d’utiliser pacman entretient la confusion dans l’esprit de beaucoup trop de personnes 🙁

      Dans ce cas, pour les utilisateurs en question, aller voir sur la Archlinux sera une solution à envisager. Il faudrait préciser que les deux distributions sont cousines, mais que les liens ne sont pas suffisamment proche pour certaines opérations.

      Tout à fait. C’est notamment le cas de tous ceux qui ont besoin d’applications 32bits (à l’exception de Skype, un utilisateur ayant trouvé une astuce pour l’utiliser sur KaOS) ou bien de paquets non présents sur KCP ou, du moins, difficiles à empaqueter pour être inclus dans KCP. Et, comme tu l’as si bien expliqué, KaOS n’est vraiment fait que pour ceux qui utilisent quasi exclusivement des application KDE (ou à la rigueur, Qt). Pour les autres, Archlinux est effectivement un choix plus judicieux.

      C’est un bug de Calamares qui traine depuis pas mal de temps. C’est dommage de ne pas proposer de partoche swap lors du partitionnement. http://calamares.io/bugs/browse/CAL-182

      J’avais zappé cette information. Merci 🙂

  6. Ah c’est malin ! Maintenant je vais être obligé de tester en machine virtuelle. Au moins pour voir, ou tenter, Plasma 😉

    Je m’explique. Au départ, je me suis frotté à ArchLinux sur VirtualBox, grâce à ton excellent tuto Fred. Au passage, j’ai relevé 2 ou 3 remarques qui n’ont pas vraiment leurs place ici et que je dois t’envoyer à part. Bref, pour aller au bout de mon apprentissage ArchLinux, je me suis « payé » tous les bureaux, dont Plasma. Sauf que je plante ma machine (la vraie) avec Plasma. Par curiosité, j’ai créé de nouvelles machines virtuelles (toutes neuves) avec Mageia 5 cauldron et Manjaro 0.8.12 dans le but de tester Plasma. Là aussi, c’est le gros plantage fatal.

    Donc, je vais encore faire souffrir ma machine avec KaOS et Kubuntu 14.10 (pour une fois) pour vérifier. A moins que je ne donne pas assez de puissance à la VM (64 bits : 4Go, 128 Mo vidéo et 1 processeur) ?!

    1. Je ne suis pas responsable des envies subites d’installation de distributions ! Qu’on se le dise 🙂

      Pour les remarques, je suis preneur. Surtout que je suis en train de fignoler la version qui sortira début mars 2015. Tu connais mon adresse de courrier électronique, je suppose ?

      Sinon, pour Plasma, j’arrive à le faire fonctionner soit dans Qemu, soit dans VBox en mode 64 bits, 12 Mo de mémoire vidéo, 2 Go de ram dédié. Avec VirtualBox, je pousse un peu avec un double coeur virtuel.

      Peut-être qu’utiliser l’accélération 3D dans VirtualBox pourrait aider ?

    2. salut pour info moi j’ai installé en dur sur mon Q45 arch+kf5
      et tout roule, j’ai même fait le ménage dans KDE 4.
      si tu veux les spec du Q45 il date de mi 2007. 2G ram, video intel et proc core2duo centrino
      j’ai juste fait une mise à jour du bios depuis un vista.
      Le seul soucis que j’ai c’est que mon cdrom n’est pas vu sous linux (?????)
      Courage tu va y arriver

Les commentaires sont fermés.