Ubuntu Mate 15.04 (presque) béta 1 : à quoi ressemble la nouvelle mouture de cette déclinaison d’Ubuntu ?

En août 2014, je parlais pour la première fois d’une déclinaison supportable avec Mate Desktop de la distribution GNU/Linux, Ubuntu.

Loin de l’horreur surchargée qu’est (ou était ?) l’Australis LTS, les développeurs de cette déclinaison (en cours d’officialisation), C’était une bonne version. D’ailleurs, à l’époque du billet sur la Ubuntu 14.10 béta 1, l’équipe avait postulé pour que leur dérivée soit reconnue comme déclinaison officielle par Canonical.

Sur ce plan précis, c’est bien parti. En effet, grâce à un post trouvé sur Google+ de Vincent Jobard, quelque chose me dit que c’est sur le point d’être le cas…

Quoiqu’il en soit, j’ai décidé de faire un point, et de récupérer l’ISO en utilisant mon ami wget. L’adresse de récupération ? http://cdimage.ubuntu.com/ubuntu-mate/daily-live/current/

Juste sur le site qui sert d’interface aux serveurs de téléchargements des déclinaisons officiellement supportées d’Ubuntu et d’Ubuntu elle-même.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://cdimage.ubuntu.com/ubuntu-mate/daily-live/current/vivid-desktop-amd64.iso
–2015-02-25 10:11:00– http://cdimage.ubuntu.com/ubuntu-mate/daily-live/current/vivid-desktop-amd64.iso
Résolution de cdimage.ubuntu.com (cdimage.ubuntu.com)… 2001:67c:1360:8c01::20, 2001:67c:1360:8c01::1f, 2001:67c:1360:8c01::21, …
Connexion à cdimage.ubuntu.com (cdimage.ubuntu.com)|2001:67c:1360:8c01::20|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1198522368 (1,1G) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « vivid-desktop-amd64.iso »

vivid-desktop-amd64 100%[=====================>] 1,12G 2,31MB/s ds 8m 4s s

2015-02-25 10:19:05 (2,36 MB/s) — « vivid-desktop-amd64.iso » sauvegardé [1198522368/1198522368]

Quand au terme (presque) béta 1 du titre ? La béta 1 sort(ira) le 26 février 2015, dixit la feuille de route officielle de la Vivid Vervet, et comme j’écris ce billet le 25 février 2015…

Après un démarrage rapide et sans bavure (merci systemd ?!), on arrive sous un Mate Desktop qui n’a pas oublié de verdir. On se demande presque si l’équipe de la Ubuntu Mate n’a pas envie de concurrencer la Linux Mint sur le terrain des couleurs 🙂

Un léger bug que j’ai noté est qu’il a fallu que j’active la connexion réseau. Elle semblait répondre aux abonnés absents au démarrage ? Un simple clic sur l’icône avec les deux flèches à côté de la date et j’ai vérifié que le réseau filaire était bien actif.

J’ai donc lancé l’installateur, le plus que classique Ubiquity qui fait un travail impeccable depuis l’époque reculée de la Ubuntu 6.10 ou 7.04. J’ai un léger doute ici 🙂

Je ne vais pas m’apesantir sur l’installateur. Simple remarque. L’installation recommande un espace disque minimal de 6,9 Go pour être tranquille. On verra bien quelle sera la taille prise une fois le processus terminé.

Au premier démarrage, on est confronté à un bug qui se traine depuis l’époque de la Ubuntu 14.04 LTS sous VirtualBox : une résolution d’affichage minimale. Pour contourner le dit bug, on peut soit passer par le menu Système / Préférences / Matériel / Pilotes Additionnels et activer le pilote pour VirtualBox, soit passer par la ligne de commande en utilisant la commande : sudo apt-get install virtualbox-guest-x11

Dans les deux cas, il faut redémarrer pour que la résolution écran soit correcte !

Ensuite, j’ai demandé à la distribution de rechercher les mises à jour éventuellement disponibles pour avoir un ensemble aussi proche que possible de ce que sera la béta 1.

Apparemment, aucune mise à jour n’était disponible. La logithèque est assez bien fournie (Mozilla Firefox, Mozilla Thunderbird, LibreOffice pour citer les gros morceaux).

Malgré tout, la gourmandise n’est pas trop au rendez-vous, l’ensemble ne demandant que 3,9 Go. Il y a des outils intéressant comme le Mate Tweak. Il y a certains outils proposés, bien que non activés par défaut : Compiz (pour les fans de compositing et d’effets tape à l’oeil) ou encore Plank (la barre de lancement du projet elementaryOS).

Je suis passé ensuite à l’indispensable capture vidéo de l’ensemble.

Je dois dire que passé la surprise de se retrouver avec une version techniquement obsolète de Mozilla Firefox (la 34.0.x alors que la 36.0 est sortie le 24 février 2015) qui sera mise à jour d’ici la sortie de la Ubuntu Vivid Vervet en avril prochain (il faut l’espérer), l’ensemble est plus qu’agréable pour une version béta 1. L’intégration du trollifère systemd semble bien se passer, même si le démarrage est un peu long et que je ne comprends pas pourquoi 🙁

Mate Desktop est toujours rapide. Par chance, les développeurs de la Ubuntu Mate ont décidé de ne pas l’activer par défaut, et c’est tant mieux, cela évite une surcharge pondérale dommageable à l’ensemble.

On échappe aussi à la mode des icones applaties. L’outil Mate Tweak, même s’il est encore minimaliste est très sympathique et bien pensé. Donc autant dire que si l’arrivée d’Unity vous avait fait rejetter Ubuntu, la Ubuntu Mate pourrait être une occasion de renouer avec cette distribution. Après, c’est à vous de voir.

En tout cas, j’ai l’impression que cette déclinaison d’Ubuntu pourrait conquérir un public non négligeable. Du moins, si des bugs ennuyeux comme le réseau non fonctionnel au départ sont corrigés, mais je n’en doute pas le moins du monde !

14 réflexions sur « Ubuntu Mate 15.04 (presque) béta 1 : à quoi ressemble la nouvelle mouture de cette déclinaison d’Ubuntu ? »

  1. Bonjour Frédéric,

    Merci pour cette revue.
    Étant utilisateur d’ubuntu mate depuis peu – j’ai crashé ma linux mint vendredi dernier- et membre de la communauté G+ d’ubuntu mate, je me suis permis de reposter ton annonce au sein de celle-ci.

    En installant la version 14.10, il ne me semble pas avoir eu de soucis avec le réseau (connection wifi toutefois).
    L’avantage est que la communauté est encore petite, et le leader Matin Wimpress discute facilement sur G+.
    J’attends avec impatience une version pour armv7 (raspberry pi 2 ou odroid c1)…

  2. La question que je me pose sur la Ubuntu Mate: y’a t’il un réel avantage à aller sur cette distribution plutôt qu’une Manjaro Net Install par exemple?Je m’explique:Mate sur Manjaro est entretenue par la communauté tandis que là la distribution à part entière est entretenue par l’équipe de développement de cette distribution.Mate sera t-il « mieux » entretenu/suivi/à jour/en avance sur Ubuntu Mate que Manjaro?Tu as montré avec Point Linux qu’au final aller sur une Debian avec Mate était peut-être un peu mieux (du moins pour celui qui n’a pas peur de quelques lignes de commande). A part le fait d’être en Rolling Release bien entendu je ne vois pas énormément de différences à l’utilisation des deux distributions (Ubuntu Mate 14.04 Lts et Manjaro Net Install).

    1. Le point principal est de satisfaire les personnes qui n’ont pas envie de passer sur une rolling release, et qui veulent une expérience Mate Desktop proche de l’originale, au moins au niveau de l’ergonomie de l’ensemble.

          1. Ce mouvement constant donne une impression d’instabilité de la distribution?J’ai d’ailleurs un peu cette impression avec Manjaro pour le moment … mais çà reste très utilisable.

    2. Le leader de cette déclinaison semble avoir de bonnes relations avec les équipes de développement de Mate et d’Ubuntu. Mais je crois qu’il ne vise pas l’avance mais la facilité et la stabilité pour l’utilisateur final.

  3. Hello Fred,
    j’aime bien Mate mais pour le coup le vert est vraimentrop présent. Ils devraient mettre des couleurs plus actuelles ça rendrait plus attrayant Mate.
    Sinon c’est intéressant pour le monde Pro et aussi pour les Débutants.

  4. Pour le vert, bon il faut aimer. Moi, j’aime. Je pense que la couleur verte de Maté est due à la couleur verte du breuvage et pas de son origine LinuxMint.
    Je pense sûrement la mettre en dur sur mon pc après ce tuto bien encourageant pour une RC.
    Merci à toi Mr Fred ! 😉

Les commentaires sont fermés.