En vrac’ rapide !

Un petit billet en vrac’ pour jeter quelques liens divers et avariés 🙂

Commençons par l’informatique en général, qu’elle soit libre ou privatrice.

Parlons maintenant culture et musique.

Voila, c’est tout pour le moment. J’ai pas mal d’articles sur « le feu ». Il ne faut pas les laisser brûler 😀

15 réflexions sur « En vrac’ rapide ! »

  1. Tu vas être l’un des rares à penser que W10 est à chier lol
    Tout le monde s’accorde à dire que c’est un OS (proprio) bien parti pour bien marcher.
    Et vu la relative stabilité, tu confonds le status alpha avec les nombreux forks pourris de Debian/Ubuntu dans la nature :p
    A tester objectivement, je suis sûr que W10 tourne mieux qu’une Mint.

    1. Pas à chier. Juste ce qu’aurait dû être ergonomiquement MS-Windows 8.x. Et 8.x aurait dû prendre la place de MS-Windows 10.

      Le saut ergonomique a été trop grand, MS s’est cassé les dents sur les tablettes.

      Tourner mieux qu’une Mint ? Je n’irais pas jusque là. Simplement que sur certains plans, MS-Windows 10 va rattraper 15 à 20 ans de retard, ne serait-ce que sur l’existence des bureaux virtuels.

      Ayant dû dépanner du MS-Windows 8.x, je peux te dire que c’est la merde, surtout quand Windows Update part en sucette.

      1. Bizarrement, je pense que les bureaux virtuels n’intéressent pas grand monde sous Windows.
        Sous Linux je n’en ai jamais vu l’intérêt personnellement.
        Pour W10, j’espère que sous le capot ça sera « aussi performant » que W7, càd que « ça fait le job », après, je ne m’attends pas à des miracles.
        Déjà, quand tu vas dans le Windows Store et que tu cherches « LibreOffice : plein de merdes payantes LOL donc ninite à donf donc déjà c’est un échec sur PC et je vois mal MS s’en sortir donc PC vérolés…

      2. Bonjour,

        Premier commentaire ici alors que je suis depuis un petit moment maintenant.

        Le soucis pour moi, côté Windows, vient des utilisateurs. J’utilise Windows depuis des années, et je n’ai jamais eu de soucis avec, ou quand j’en ai eu, j’ai toujours pu me dépanner facilement. Un écran bleu n’est pas barbare, il suffit d’aller chercher les explications au bon endroit.

        Ce qui fait qu’un Windows est instable, c’est la mauvaise utilisation, et l’installation de tout et n’importe quoi. En fait, comme le dit Cyrille Borne sur cet article : http://www.cyrille-borne.com/article328/des-ordinateurs-portables, « Il serait facile de faire du Windows Sucks quand la responsabilité ici n’est absolument pas liée à la qualité du système d’exploitation mais bien à l’incompétence de ses utilisateurs. Windows ça marche, Windows permet de faire beaucoup de choses, trop peut être, et c’est certainement pour cela que les gens le plantent à tout de bras. »

        Il est là le vrai soucis. Sur Linux, tu ne peux pas en faire autant, du moins pas sans les droits, et c’est sur ce point-là que c’est plus fort.

        Pour ce qui est des bureaux virtuels, pour ma part je ne les ai jamais utilisés. Et toi le premier, tu dis que tu ne t’en sers que de temps en temps, mais qu’en est-il de la réelle utilité dans une utilisation quotidienne de l’utilisateur lambda?

        Pour ma part, j’utilise linux selon mes besoins, mais j’aime bien windows (oui je sais, pas bien, propriétaire et tout, mais ça marche), et je l’ai sur ma machine principale. Et le dernier soucis que j’ai eu sur windows, c’était un écran bleu à l’extinction dû à une application qui se fermait mal. Rien de méchant.

        Pour ce qui est de Linux, mon avis est qu’il y en a trop! Trop de distributions, quelle durée de vie pour chacune? Ubuntu est une des plus connues (pour les non linuxiens), mais qu’en est-il de son avenir? Pourquoi ne serait-elle pas abandonnée dans six mois? Le choix n’est pas évident pour un novice en informatique, qui veut juste que ça fonctionne.

        Finalement, on tape sur Windows, mais ce n’est pas lui le soucis, mais bien les utilisateurs qui ne sont pas sensibilisés à son utilisation.

        Donc, pour revenir à l’histoire de Windows 10, moi je l’attends avec impatience, parce que, selon moi, il a de quoi apporter beaucoup.

        Enfin pour ce qui est du Windows Store, je n’en vois pas l’intérêt sauf pour un jeu ou deux comme Minion Rush ou Fifa 15 qui sont gratuits dessus. Je continue à récupérer mes softs (libres pour la plupart), sur les sites éditeurs.

  2. C’est vrai qu’empiler des fenêtres jusqu’à ce que mort s’en suive est beaucoup + pratique (surtout sur les petits écrans) que de les étaler ! Je me demande d’ailleurs bien pourquoi la Redmondie cède (enfin) à cette régression 😉
    Ps: De +, ce sujet me fait penser à chaque fois à cette scène de « Brazil » dans laquelle Jonathan Pryce se bat avec son collègue de bureau pour avoir une surface de bureau raisonnable au travers de la cloison…

  3. Salut,

    En ce qui me concerne, ce que va proposer windows 10 me laisse indifférent. Et sur mes deux pc portables asus et lenovo qui étaient livrés avec windows 8, je n’ai jamais procédé à l’activation de la licence. Pour l’asus, j’ai effectué la procédure de demande de la somme forfaitaire de quarante-deux euros. Et pour le lenovo, le disque d’1To d’origine va servir de stockage.

    La dernière version de windows installée sur une de mes anciennes machines était windows 7. Cela remonte à 2010/2011.

    Greg

      1. Cependant, il est très net que j’aurais du dépannage à faire sur des ordinateurs équipés de cette version quand elle sera disponible.
        C’est bon pour le « business », faut voir les choses du bon coté 😀
        Pour avoir testé Windows 10, je trouve qu’il y a eu du changement depuis que j’ai quitté XP en 2006.
        A pluche.

  4. Vous voulez tester la deuxième alpha, pardon la deuxièpme technical preview de MS-Windows 10 ?
    Une petite coquille dans le texte: « deuxième » ?
    A pluche.

  5. J’ai testé cette dernière « Alpha » en machine virtuelle. Graphiquement, on aime ou pas et je ne m’étendrai pas dessus. Par contre, j’ai déjà relevé quelques trucs que je cite du moins chiant vers le plus pénible.

    1) Le menu « Démarrer » est certes revenu mais risque de faire grincer (encore). On peut modifier la partie de gauche avec les tuiles mais pas la partie de droite listant les applications. Autrefois, on pouvait créer des rubriques et sous-rubriques pour rassembler les applications par thèmes (internet, graphisme …). D’ailleurs, lors de l’installation d’une application quelconque, une rubrique était spécialement créée (en principe) au nom de ce logiciel. Terminé avec Windows 10. Donc ceux qui ne savent pas quel logiciel fait quoi vont rouspéter.

    2) J’ai noté l’arrivé d’un nouveau module de paramétrage, nommé (pour le moment ?) « Settings ». Oui mais le classique « Panneau de configuration » existe toujours. Or tous les deux permettent des paramétrages qui affectent autant le système lui-même que l’utilisateur. Ca fait assez bordélique et indécis. Si cela demeure ainsi, ça va (encore) râler. Pour autant, à la vue de ces deux interfaces de paramétrages, j’ai l’impression que le « Panneau de configuration » est clairement dédié aux PC alors que « Settings » vise plutôt les tablettes et smartphones, bien que « Settings » soit également incontournable pour un PC. Microsoft a fort intérêt à revoir cette partie.

    Le trucs qui pourrait être intérressant est la gratuité de la migration depuis une licence officielle Windows 7 et ultérieures, ce qui peut alors permettre de bénéficier de nouvelles mises à jour à moindre frais.

  6. Bonjour,
    Je suis le blog depuis un petit moment et je dois dire que le ton y est devenu assez nauséeux à mon avis.
    Pour préciser, je suis utilisateur de linux (debian), windows XP/7/8/10, Solaris, VMS …
    Je viens réagir en partie pour le ton concernant windows (même si je prône linux aux personnes qui cherchent
    à découvrir l’informatique). Toujours selon moi, la première des choses pour commenter/critiquer un produit
    est de le connaître un minimum et non de rabacher les arguments que l’on connaît (ou croît connaître) en se
    basant sur les expériences passés. En exemple, le billet sur le dépannage du PC windows 8, car dans cet version
    il existe tous les outils pour résoudre les problèmes (comme dans 7) mais il faut les connaître.
    Je concède que des problèmes existent (comme partout – il faut bien laisser un espace pour les geeks/barbus de
    l’informatique) mais une grande partie est gérable (facilement ou moins).
    Pour les virus et cie, c’est un problème que je ne vais pas aborder parce que je fatigue et vous fatigue encore plus.
    J’aime linux mais je vis aussi dans un monde réel.
    Au plaisir de vous lire et désolé pour ceux que j’aurais barbé/gonflé.
    Nota : l’email est valide

    1. Bonjour.

      Je dois dire que le commentaire appelait la réponse qui suit. Déjà, « la leçon de morale » sur MS-Windows 8.x tombe un peu dans l’eau. Il faut dire que j’ai passé près d’une journée à essayer de dépanner la fonctionnalité Windows Update d’un ordinateur portable fraîchement acheté qui était dans les choux. Après une restauration usine, il a fallu que je passe par un script powershell pour débloquer les mises à jour qui tournaient dans le vide.

      Il faut dire que sur les 70 mises à jour à installer, entre les obligatoires et les facultatives, il y en avait pour près de 4 Go à récupérer. J’ai fini par trouver cette solution qui ressemble plus à du bricolage qu’autre chose sur des forums de Microsoft.

      Ce qui me fait dire que le niveau de réparabilité de MS-Windows 8 est à la hauteur de la tablette Surface 3, très limité en dehors du « je remets tout à zéro », et sur ce plan, la génération 8.x de MS-Windows est une régression monstrueuse, ayant dépanné des ordinateurs sous MS-Windows depuis l’époque glorieuse de MS-Windows 95.

      Les véroles ? Plus besoin des virus et autres chevaux de troie. Il suffit de récupérer les logiciels du top 10 de download.com pour se retrouver avec tellement de saloperies du genre barre d’outils que l’ensemble devient inutilisable.

      MS-Windows souffre de problèmes de conception en voulant ignorer certaines recommandations d’unix.

      Si on me dit que c’est lié à la part de marché, dans ce cas, Apple et son MacOS auraient dû connaitre une explosion des saloperies depuis l’époque du premier mac mini, mais étrangement, ce n’est pas le cas.

      Les véroles qui détruisaient tout sur leur passage, c’est fini. Il est tellement plus intéressant de « rançonner » l’utilisateur ou de lui pourrir la vie avec des faux utilitaires…

      Enfin, que l’adresse soit valide ou pas ne change pas un fait précis : MS-Windows est une plateforme qui, même si elle s’améliore techniquement, est condamné à réinventer la roue à chaque fois.

      Quand on voit comment l’interface de MS-Windows 8.x a été rejetée au début, et le rétro-pédalage de MS-Windows 10.x, on se dit que la direction de MS ferait bien de suivre l’idée d’Apple : utiliser une interface graphique et la conserver, quite à la modifier à la marge à chaque génération.

  7. Bonjour,
    Pour Windows oui, il y a eu de l’arrachage de cheveux clair et net, surtout depuis win95 je me rappel, avec les IRQ, drivers… fallait vraiment aimer l’informatique pour dépanner sa. Sincèrement rien n’a évoluer vraiment, des couches et j’en remet une couche, voila ce que c’est. J’ai commencé avec la branche 16 bits, c’était intéressant, maintenant il faut évoluer, sinon c’est mort. Juste partager par exemple! Ou juste voir se qu’il y a sous le capot, pour pas trop se faire de films.
    Monde réel et réalité, ouai …

Les commentaires sont fermés.