Une partie de mon épopée windowsienne vient de prendre un coup…

J’ai été utilisateur des différentes versions de Microsoft Windows (mis à part Windows Millenium) entre 1995 et 2005 sans discontinuer ou presque. En 1997, quand j’ai eu mon premier accès à l’internet via le service que proposait AOL, il était difficile de trouver de la documentation en français sur MS-Windows.

Un site était devenu indispensable, un peu comme le wiki anglophone d’Archlinux quand j’ai un problème à résoudre, celui de Jean-Claude Bellamy.

Une source de documentation pour résoudre les divers bobos de la vie courante des Microsoft Windows de l’époque où je l’utilisais quotidiennement.

Ce matin, en dépliant mon fil de flux RSS, j’ai pu lire sur le blog de Daniel Glazman que Jean-Claude Bellamy nous avait quitté.

J’avoue que sur le coup, je n’ai pas pu m’empêcher de lâcher un énorme mot de Cambronne. Le partage des connaissances de Jean-Claude Bellamy m’avait plus d’une fois sauvé la mise.

Je suis d’humeur un peu triste en rédigeant ce billet, et j’en profite pour faire parvenir toutes mes condoléances aux proches de cette personne a qui je dois énormément.

5 réflexions sur « Une partie de mon épopée windowsienne vient de prendre un coup… »

  1. J’ai posté ceci sur le blog de glazman.
    Pour avoir un peu plus d’écho, je reposte ici si tu le permets.

    Sur internet les gens ne disparaissent pas vraiment.
    Son site de référence doit rester en vie et continuer de vivre pour réaliser sa volonté « La Connaissance s’accroît quand on la partage! »
    C’est le plus bel hommage qu’on puisse lui faire.
    Qui se propose d’héberger son site ?
    http://jc.bellamy.free.fr/

  2. C’était le roi du scripting VBS.
    Même dans ma vie d’admin système j’ai souvent consulté son site pour me dépatouiller dans mes divers logon-scripts ou scripts d’installation. Ce qui était bien utile avant l’arrivée des systême de sitributions paquets (des paquets, tien ça me rappelled Linux ça) Via Microsoft SMS (à l’époque).
    Quelle tristesse. Mes pensées vont à son épouse, pour qui, si me souviens bien, il avait toujours un petit mot gentil sur son site.

Les commentaires sont fermés.