AliyaLinux : Quand l’éléphant se fait léger comme une plume ?

Dans la liste sans fin (ou presque) des distributions GNU/Linux en attente d’indexation de Distrowatch, on trouve le meilleur comme le pire… Mais malheureusement souvent le pire… Inutile de préciser ma pensée ici 🙂

La distribution AliyaLinux est apparemment d’origine Sri Lankaise, bien que n’étant pas certain du pays d’origine de la distribution. En Cingalais, langage de la majorité de la population du Sri Lanka, Aliya signifie éléphant. Est-ce à dire que la distribution est aussi légère qu’un éléphant ?

C’est, dixit la page sourceforge du projet, une distribution LiveCD installable, basée sur Debian GNU/Linux testing, pouvant s’installer en double démarrage avec MS-Windows, et surtout « 3D eye-candy enabled » qu’on peut traduire par « effets 3D éblouissants ». Oui, je suis resté gentil dans la traduction du terme.

J’ai récupéré l’ISO en version 64 bits, qui pèse un peu plus de 2 Go, et je l’ai lancé dans une machine virtuelle VirtualBox.

Au premier lancement, on est accueilli par LightDM qui nous demande un mot de passe pour la session « live ». Très dur à trouver, c’est live 🙂

C’est une session Xfce pas mal retouchée qui nous accueille. On pourrait presque penser à un xfce avec Compiz en arrière plan. On note la présence de PlayOnLinux qui permet d’utiliser certaines applications MS-Windows.

L’installateur semble être celui de la LinuxMint Debian Edition.

Le partitionneur propose dès le départ un partitionnement avec une partition /home séparée.

À l’avant dernière étape, il y a un bouton « multimédia » sans explication. Si on coche la case de la section multimédia, des paquets spécifiques aux fonctionnalités multimédia sont installées.

L’installateur fait son travail en 10 à 15 minutes. Et on rédemarre sans problème par la suite.

J’ai au premier démarrage une idée sur le pays d’origine de la distribution. En effet, les deux dispositions du clavier sont l’agencement américain et l’agencement… polonais ? Faut-il en déduire que la distribution vient de ce pays de l’Europe orientale ?

En utilisant Synaptic, j’ai pu lancer la série des mises à jour de la base installée.

Après le rédémarrage, j’ai pu capturer en vidéo cette distribution d’origine polonaise au nom typiquement Sri Lankais. Désolé pour la voix enrouée, j’ai attrapé une crève monstrueuse. C’est pour cela que la vidéo est assez courte.

C’est une distribution assez légère. J’avoue que je n’ai pas réussi à trouver les effets 3D éblouissants promis mais une distribution honnête qui arrive sur un créneau très bouché : celui des distributions pour attirer les nouveaux utilisateurs, avec comme bonus le support de PlayOnLinux pour les logiciels MS-Windows.

Comme je le précise en fin de vidéo, j’ignore quelle sera la durée de vie de ce projet, mais j’avoue que pour une fois, j’ai eu une assez bonne surprise avec une distribution perdue dans la liste d’attente sans fin d’indexation de Distrowatch.

13 réflexions sur « AliyaLinux : Quand l’éléphant se fait léger comme une plume ? »

  1. Va falloir soigner cette crève pour être en forme pour le mois de février 😀 , sinon j’ai vu dans la vidéo qu’il y avait UNetbootin et le créateur de Clés Usb, cela fait pas double emploi ?
    Finalement tu ne nous as pas montré les effets 3D .
    A pluche.

      1. Le créateur de clés USB est, si je ne me trompe pas, une simple interface graphique à dd, contrairement à Unetbootin qui décompresse les isos pour les copier sur une clé formatée en FAT32. Le doublon n’est dès lors pas si évident 🙂

        Fred, pour les effets 3D, tu es peut-être victime du fait que pas de carte graphique supportée dans Virtualbox. Sinon pire, à une époque aux débuts de compiz je me souviens qu’ils blacklistaient certains pilotes trop buggés (c’était le cas des Radeon je crois).

  2. Une chance que cette distro surclasse la Micro-r OS, tes cordes vocales en auraient pris un sérieux coup dans le cas contraire.
    Tu peux donc essayer cette version libre de la pastille Drill et par là même faire un remake de Breaking Bad dans ta cuisine : http://youtu.be/93t5-8qTAFg

    Prompt rétablissement.

  3. Je viens de la tester brièvement en live-usb et j’ai eu les effets/animations d’emblée. A ma grande surprise c’est kwin en WM, je trouve la chose plutôt intéressante, je me garde ça sous le coude pour voir comment c’est foutu 😉 Possible que sous VB les effets ne soient pas pris en charge par kwin ..

  4. j’avais pensé à ça : oubli de l’activation de la 3D dans la configuration de la machine virtuelle. En principe ça prend en charge les effets 3D correctement… bon rétablissement !!

  5. Lu 🙂
    J’aimerai bien te voir parler de ReactOS pour voir ce que tu en pense.
    Sinon j’ai hâte que sorte le duo Mageia/Slitaz 5 ! 😀

Les commentaires sont fermés.