Micro-R OS : RIP, Déjà ?

Dans les vidéos que je poste sur youtube et qui alimentent les articles de cet humble blog, j’ai parfois des questions plus ou moins techniques, voire pas technique du tout.

Une personne m’a posé la question suivante : « Quelle est la pire distribution que tu as testé ? »

J’avoue que j’ai du réfléchir cinq bonnes minutes avant de répondre. Deux distributions se bousculaient dans mon esprit. PearOS (mais qui avait quand même le mérite de rester utilisable), et Micro-R OS. J’ai donc choisi cette distribution dans ma réponse.

Pour info, à l’époque de l’article, en septembre 2014, la version 1.0 était proposée à la fois en 32 et 64 bits.

J’ai eu donc envie de voir si la distribution survivait encore, annonçant de manière un peu péremptoire qu’elle ne passerait pas la fin de l’année 2014. La dernière annonce sur le blog (et l’avant dernier billet de celui-ci) annonce dans un anglais tout à fait scolaire et rempli de fautes qu’un élève de quatrième avec déjà 3 ans d’apprentissage dans la langue de Shakespeare ne ferait pas :

Micro-R OS was available in a new version. More easy, more powerful, more stable, more light and more speed.

In two version: English and French. Mounted on a 32-bit achitecture (i386) for adapt to all types of hardware.

The 1.3 i386 LTS version was the final version of Micro-R OS and is supported until 2019.

If you need helps contact us or read the documentation.

Je ne vais pas faire mon prof d’anglais, mais déjà annoncer une sortie en employant le verbe « to be » au prétérit (en gros l’équivalent soit de l’imparfait soit du passé simple français), ça fait mal. La première phrase se traduisant par : « Micro-R OS était disponible dans une nouvelle version. »

Lapsus révélateur ? 🙂

On sent qu’un outil de traduction automatique aurait presque fait mieux. De plus, la dernière phrase ne veut rien dire. Sauf erreur de ma part, le mot « help » se traduisant par « aide » ne prend jamais de « s ».

Mais cessons d’être taquin. J’ai récupéré l’ISO et je l’ai installé sans la mettre à jour. Même si le site annonce un support jusqu’en 2019, j’ai envie de faire une chose tout à fait basique : installer les mises à jour de la distribution basée sur Ubuntu.

Voici donc la vidéo en question. La mise à jour a été terriblement longue. Outre le fait que ma connexion internet a décidé de se réinitialiser lors de la récupération des paquets, j’ai galéré à mort avec le mot de passe complètement inutile.

Pour faire simple : vous pouvez sauter allègrement la vidéo entre 6 minutes 51 et 32 minutes 31. Je sais, c’est un gros morceau de la vidéo. Rien ne vous empêche de visionner la partie en question, car je dois dire que j’ai fait tout pour meubler 🙂

Comme je le précise en conclusion, je pense que la distribution est déjà en train de pointer au cimetière des distributions GNU/Linux. J’espère me tromper, mais je crains que j’avais raison dès le mois de septembre 2014 quand je disais que la Micro-R OS ne ferait pas long feu.

16 réflexions sur « Micro-R OS : RIP, Déjà ? »

  1. Ne tiens pas compte de mon message, je ne voyais pas pour mettre les commentaires (un gros coup de fatigue).
    C’est un peu la même chose qui m’est arrivé lorsque j’ai fait la
    dernière mise à jour de Ubuntu sur le PC de ma fille, cela ne vient
    peut-être pas de micro-os 😀
    A pluche.

  2. Salut, désolé de te contacter ici mais tu n’as que gmail comme moyen de contact visiblement. C’est pour te demander la permission de poster un screenshot de ta chaine Youtube dans l’article de mon blog dans lequel j’explique comment s’abonner aux chaînes YouTube sans avoir pour autant un compte Google. Si tu n’es pas d’accord, j’éditerai mon article. Merci à toi et continue d’écrire et de faire des vidéos sur YouTubes où tu rales, c’est marrant aussi ^_^. A plus

  3. Bonjour,

    C’est mon petit fils qui a fait cet OS. Tu sais pas tester des OS, non mais franchement tu saurais même pas garder une poule… Alors abstiens toi de critiquer. Il a un peu de retard parce qu’il bosse pour notre gouvernement. Mais toi tu n’as jamais travaillé mais franchement…

    1. Votre commentaire est typique des personnes qui n’acceptent que les critiques qui les arrangent.

      Quand on propose une distribution GNU/Linux, on essaye de faire les choses de manière correcte, sans passer par des faux arguments comme l’histoire du stagiaire ou d’une version bêta qui masque le côté non terminé du produit.

      Quant à votre attaque, elle est tellement basse qu’elle m’a fait penser que votre petit fils n’a pas le courage de défendre son ISO inutilisable et qui ne correspond pas à la promesse annoncée sur le site.

      Dans le langage courant, on appelle ceci de la publicité mensongère.

      Vous comprendrez donc que je ne changerai pas d’avis sur cette distribution qui n’apporte rien du tout si ce n’est se faire mousser l’ego.

  4. >>Votre commentaire est typique des personnes qui n’acceptent >>que les critiques qui les arrangent.

    Oui mais moi j’ai plus d’expérience dans la critique

    >>Quand on propose une distribution GNU/Linux, on essaye de >>faire les choses de manière correcte, sans passer par des faux >>arguments comme l’histoire du stagiaire ou d’une version bêta >>qui masque le côté non terminé du produit.

    De toute façon ta jamais fait de distribution, tu ne sers qu’à parler et t’aurais jamais eu de stagiaire. Même mon arrière petit fils de deux ans y arriverait mieux que toi, non mais franchement…

    >>Quant à votre attaque, elle est tellement basse qu’elle m’a fait >>penser que votre petit fils n’a pas le courage de défendre son ISO >>inutilisable et qui ne correspond pas à la promesse annoncée sur >>le site.

    Il a pas le temps pour s’en occuper, il travaille lui au moins

    >>Dans le langage courant, on appelle ceci de la publicité >>mensongère.

    >>Vous comprendrez donc que je ne changerai pas d’avis sur cette >>distribution qui n’apporte rien du tout si ce n’est se faire mousser >>l’ego.

    Au moins lui il en fait, au moins il ne passe pas son temps à parler et feignasser

    1. Voyons ce qui cloche : langage qui ne colle pas aux standards d’une personne d’environ 60 à 70 ans, attaque ad-hominem constantes…

      Aucun argument technique, bref, une volonté de détruire et d’humilier.

      Su je suis une feignasse pour reprendre vos termes, je ne pète pas plus haut que mon cul et je respecte mes propres limites pour éviter de proposer des produits qui sont le degré zéro de la production Linuxienne.

      Je ne fais que rapporter des buts, écrire de la documentation et aider les personnes qui me le demande.

      Pourquoi créer une distribution qui n’apportera que de la dispersion et du chaos ?

      Il y a plus de 250 distributions qui attendent d’être indexées par distrowatch, parfois depuis plusieurs années.

      Et ce sont souvent des projets plus aboutis qu’un simple revamping d’une Ubuntu.

      Maintenant, si vous continuez à jouer le ad-hominem, comprenez que je sucreries vos commentaires à vue.

      Je n’ai pas laisser les commentaires ouverts pour me faire traiter comme un excréments canin.

      1. >>Voyons ce qui cloche : langage qui ne colle pas aux standards >>d’une personne d’environ 60 à 70 ans, attaque ad-hominem >>constantes…

        >>Aucun argument technique, bref, une volonté de détruire et >>d’humilier.

        Nan nan de rigoler un bon coup 🙂
        Allez sans rancune gros fake-troll, après je soutiens ton argumentaire au sujet des distripoubelles à 100 %. Bien ton livre ça m’a rappellé mon adolescence. Bonne soirée et porte toi bien

Les commentaires sont fermés.