Vieux Geek, épisode 31 : Le premier Mac Mini d’Apple.

Nous sommes le 11 janvier 2005. Lors du Macworld Conference & Expo de l’année, en parallèle du premier iPod shuffle, Steve Jobs annonce le Mac le plus abordable, financièrement parlant, le MacMini.

J’ai utilisé un exemplaire de ce premier MacMini. J’avais le modèle utilisant un PowerPC G4 à 1,42 Ghz, un disque de 80 Go, 512 Mo de mémoire vive, et un lecteur de DVD qui était aussi graveur de CD. Fourni avec MacOS-X Panther (10.3), j’avais acheté à l’époque MacOS-X Tiger (10.4). Il ne fallait lui rajouter qu’un écran, un clavier et une souris. C’était une machine pour inciter les utilisateurs de MS-Windows XP d’aller voir si l’herbe était plus verte ailleurs 🙂

C’était – malgré son petit prix pour du Mac (649€ de mémoire) – une bonne machine, bien qu’un peu fragile. Si vous jetez un oeil dans les archives du blog entre les mois de septembre 2005 et février 2006, vous verrez quelques articles que j’avais écrit avec, et un style assez différent 😉

C’était aussi un machine franchement bien équipée pour l’époque, malgré sa compacité, côté ports : 2 ports USB 2.0, un port Firewire, un port ethernet, et un port modem classique en option.

Ce fut mon seul Mac. Avec le recul, je le regrette un peu, mais ce fût aussi le début de la création d’une prison dorée qui est de plus en plus présente dans la stratégie d’Apple de nos jours. D’ailleurs, c’est un peu la cinquième roue du carosse, surtout quand on voit que sur certains plans, la version en 2012 est plus intéressante que sa version sortie en 2014 !

Je voulais pour les 10 ans du premier Mac Mini, qui était un bijou de design, écrire un petit article. C’est une page sombre de mon passé de passionné d’informatique. Après tout, il faut bien avoir aussi commis des erreurs dans sa vie, non ? 🙂

11 réflexions sur « Vieux Geek, épisode 31 : Le premier Mac Mini d’Apple. »

  1. C’est une page sombre de mon passé de passionné d’informatique

    Tu sais ce qu’on dit?
    Faute avouée est à moitié pardonnée.

    1. Il y a des fautes bien plus graves il me semble Frédéric… il fut un temps où les premiers Macs coûtaient 15 000, 20 000 francs et plus encore … il fallait « casser sa tirelire » pour s’offrir le « rêve » doré dont tu parles… Comme toi je suis passé à autre chose, le rêve a fait place à la raison et à l’expérience. Le PC ne m’a jamais fait rêver , il représente plus une certaine logique partagée par le plus grand nombre ! Ceci dit OSX est franchement plus sympathique que le Windows actuel … y’ a pas photo n’en déplaise à tous ceux qui ne jurent que par « les fenêtres » parce qu’ils n’ont jamais cherché ailleurs. La vérité est ailleurs, dans le monde des logiciels libres qui permettent de bénéficier des avantages des deux leaders … c’est mon opinion pour l’instant … bonne continuation !

  2. C’était une boite hermétique ? sans possibilité de la booster ?
    Tu ne devrais pas regretter, il y a des choses plus grave que cela 😀
    A pluche.

    1. On pouvait la booster, dans certaines limites technique, du genre 1 Go de mémoire, disque plus gros, graveur DVD en lieu et place du graveur CD.

      Quoiqu’il en soit, à cause de l’utilisation du processeur PowerPC G4, il est impossible d’aller plus loin que MacOS-X 10.5.8, le dernier supporté par cette première version du MacMini.

Les commentaires sont fermés.