Mes résolutions pour 2015…

Quand je rédige le billet, le dernier pour 2014, nous sommes le 31 décembre 2014. Jour idéal pour émettre des résolutions. Fin 2013, je m’étais plié à l’exercice. Quel bilan ?

Essayer de pondre un récit ou nouvelle par mois sur mon espace Atramenta l’année prochaine

Bon, ça n’a pas été franchement le cas. Mais il faut dire qu’entre la publication des deux premiers tomes de ma mini-saga SF, et le livre rédigé en collaboration avec Larousse… 🙂

Faire publier un vieux projet de science fiction que j’ai rédigé après repoussé son écriture durant une dizaine d’années via Atramenta à prix modique, en gros au maximum 5 € en numérique.

C’est fait, même si en électronique il est à 6€… Oups !

Fêter dignement l’arrivée dans ma cinquième décennie en février prochain… Et oui, je serais un vieux geek de 40 ans !

Fait 🙂

Ne pas acheter plus d’un album de musique sur Bandcamp par semaine, en moyenne.
Aller au Hellfest pour voir au moins un des groupes de cette liste : Black Sabbath, Opeth, Deep Purple

Relativement tenu. Quant au Hellfest, vu le prix des passes, on verra dans un ou deux siècles !

Etre moins caustique dans les articles où je parle de distributions GNU/Linux

Euh… Raté 🙂

Me lancer en tant qu’auto-entrepreneur dans le domaine du petit dépannage informatique à domicile.
Investir dans un nouvel ordinateur fixe.

Deux échecs, surtout sur le plan professionnel. Faut dire que le projet de Larousse m’a pris pas mal de temps… Sinon j’ai toujours mon vieux bousin acheté en juillet 2010…

Pour 2015 ?

  • Publier le dernier tome de ma saga SF actuellement en relecture.
  • Travailler sur un autre projet manuscrit qui traine depuis… trop longtemps 🙂
  • Assister un concert cette année, avec de la chance, Blackmore’s Night en Allemagne ?
  • Continuer à casser de la distribution GNU/linux merdique, autant dire que ça va pas être triste en 2015 !
  • Continuer à proposer des tutoriels d’installation d’Archlinux régulièrement, avec un rythme bimensuel peut-être.

Pour finir l’année en musique, un des titres d’un EP de metal symphonique finlandais que j’ai acheté en fin d’année, « Long Lost Longing » de Severnica, disponible sur bandcamp.

Sans oublier tous mes voeux pour 2015.

11 réflexions sur « Mes résolutions pour 2015… »

  1. Hé bien. 40 ans… Moi, c’est pour bientôt. Rien qu’à Dota 2, des petits « Ender » sont bien meilleurs que moi.
    Il fait toujours savoir apprendre, quand on est informaticien.
    Un petit secret: Autant les technologies propriétaires changent tout le temps, autant le C et Unix ne changent pas. Et en plus, c’est le Côté Clair de la Force. 🙂 Linuxons, confrères, Linuxons… 🙂 Et bonne année 2015

  2. Bonjour,

    Je ne sais pas où tu en es au niveau de ton désir de te mettre en auto-entrepreneur mais, par expèrience, je te recommande chaudement, si ce n’est pas trop tard, de bien étudier la question.

    En résumé, pour légaliser la situation, je me suis inscrit en tant qu’auto-entrepreneur (dépannage d’ordinateurs et cours de maitrise de la bête). Cette activité n’était qu’une activité fort irégulière puisque je reste en CDI à plein temps ailleurs. Donc, très peu d’activité pour très peu de résultat (logique).

    Mais dernièrement, les Impôts me demandaient de payer le CFE, soit le nouveau nom de la Taxe Professionnelle (ex patente). D’une part, je devais débouser environ 3.5 fois le montant de mon résultat sur 2014, donc en ajouter. D’autre part, les deux premières années sont censées être exemptées. J’ai donc choisi de ne pas payer mais d’envoyer immédiatement une lettre pour obtenir l’exonération … que j’ai finit par avoir.

    Cependant, afin d’éviter les futures emmerdes avec le CFE dont je n’aurai plus d’exonération possible en 2015, et vu la très faible activité, j’ai préféré me radier (procédure possible via internet puis envoi de la version papier dans les 30 jours.

    Des détails sur mon blog

      1. J’ai réussi a tenir 3 ans , c’est une formidable aventure , avec des nouvelle rencontre, des nouvelles connaissance.
        Le souci c’est beaucoup de trouver des client (faire du marketing) trouver des idées , se faire connaitre.
        Malheureusement j’ai arreter pour plusieurs raison mais c’est surtout que c’était pas viable mais cela m’occuper méme si j’avais pas de travail à coté sinon j’aurais je pense continuer l’aventure , je me suis radié a cause de le CFE.
        Bref en esperant que tu t’est projet ce concretise et je te souhaite une bonne santé pour l’année 2015.
        Peut étre un peu plus de #méchantfred …..

        1. J’ai été confronté aux mêmes problématiques. C’est ce qui m’a fait abandonné le projet de me mettre en tant qu’AE.

          Et pour le #méchantfred ? La bétise humaine permettra de m’approvisionner sans problème.

  3. Premièrement, à la veille de finir cette année je te souhaite plein de bonnes choses pour celle à venir, la joie, le bonheur et une santé de fer pour nous faire partager tes coups de gueule ;D
    Ensuite, emmètre des résolutions me semble une bonne idée mais personnellement j’ai pris le parti de ne pas en faire, comme cela en fin d’année je n’ai pas de remords 😀
    Enfin, j’ai bien peur qu’il me fasse en tenir une en 2015, celle de refaire un trou à ma ceinture 😀
    A pluche en 2015.

  4. Meilleurs vœux ! Bon bilan et bon courage pour tes résolutions ! 😀

    Au passage, Blackmore’s Night, c’est qu’il est toujours vivant le bougre, et il est bien entouré ! Bonne chance pour le voir, j’aimerai bien faire de même, tiens nous au courant ! :p

  5. Pour les achats de musique, je répondrais en quelques phrases.

    Oui, j’achète de la musique. Je considère que l’art n’est ni gratuit ni libre par naissance. Que des artistes décident d’utiliser des licences libres, c’est tout à leur honneur. Quant aux CDs, c’est pour éviter de dépendre d’un ordinateur pour accéder à la musique.

    « Pourtant ce n’est pas du vol de faire une copie d’une oeuvre! »

    Si c’est une copie non-autorisée, cela porte un nom sur le plan légal : contrefaçon.

    « J’aime internet, le peer-to-peer, les torrents, tout cela m’a permis de découvrir plein d’artistes gratuitement et cela est très bien. »

    Je dois être un sacré con pour acheter des discographies après avoir découvert des groupes via torrent ou autre.

    « Je n’aurai pas du tout envie de retourner au siècle passé quand la culture était fermée et payante. »

    La culture a toujours été payante. La seule gratuité qu’il reste de nos jours, c’est l’air qu’on respire.

    Le problème vient des droits d’auteurs post-mortem.

Les commentaires sont fermés.