AntiX 14.3 : de la distribution légère pour utilisateurs avancés d’ordinosaures ?

Dans le domaine des distributions GNU/Linux légères, il y a pas mal de concurrence. Outre l’excellente Handy Linux (plus orientée grands débutants), on trouve la série des Puppy Linux ou autre Slitaz. Cependant, il serait dommage d’oublier celle qui a pris la succession – pour le moment ? – de la Mepis Linux, j’ai nommé l’AntiX. J’avais déjà parlé de cette distribution en août 2012. Près de 18 mois plus tard, comment a-t-elle évoluer ?

Comme la Handy Linux, cette distribution est basée sur la Debian GNU/Linux stable, Wheezy au moment où je rédige cet article. Sa dernière version stable, la 14.3 est sortie le 4 décembre dernier. Disponible uniquement en 32 bits (pour le moment), elle est proposée en deux saveurs : une avec le PAE (ordinateurs « récents » à partir de 2005) et une sans le PAE (pour les ordinateurs « anciens » avant 2005).

Cependant, l’ensemble est assez gourmand, et en dessous de 256 Mo de mémoire vive, la distribution sera un peu génée aux entournures.

Sur le plan purement pratique, nous avons donc une Debian GNU/Linux Wheezy, avec des versions assez récentes de LibreOffice et d’IceWeasel, un noyau linux 3.14 LTS et une tripotée d’outils dit « Mx » pour simplifier la vie de l’utilisateur.

J’ai donc récupéré l’ISO de la AntiX 14.3 via bittorrent, et j’ai créé une machine virtuelle Qemu cette fois ci en 32 bits.

Voici donc les lignes de commandes utilisées, kvm32 étant un raccourci pour : qemu-system-i386 -k fr -m 2048 -sdl -soundhw hda,ac97 -no-frame -vga std --enable-kvm

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting ‘disk.img’, fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom MX-14.3-pae.iso -boot order=cd &

Une fois le démarrage terminé, on arrive sur une version modifiée de Xfce. J’ai lancé directement l’installateur, inspiré de celui de la Mepis Linux. Il est directement traduit en fonction de la langue choisie dès le départ.

Dès le départ, la légèreté est annoncée : 3,5 à 5 Go sont nécessaires. Pour me simplifier la tâche, j’ai gardé les options par défaut dans tous les écrans de l’installateur.

En une dizaine de minutes, l’installation est terminée. On passe aux réglages.

J’avoue que la gestion des services est un bonheur, se limitant à une série de cases à cocher ou à décocher.

Le panneau d’ajout de compte utilisateur est bien fait. Surtout l’option qui permet de ne pas entrer à l’aveugle le mot de passe… Pratique 🙂

Après l’ensemble redémarre et on peut passer à la finalisation de l’installation. Synaptic s’est occupé des mises à jour post-installation.

Mais le mieux étant de montrer la distribution en action, j’ai fait chauffer SimpleScreenRecorder pour la vidéo ci-dessous.

Pour conclure ? L’Antix 14.3 est très bien finie. Elle est stable, ses outils sont très intéressants, même s’il y a quelques manques agaçants, comme au niveau du gestionnaire des utilisateurs comme je m’en explique dans la vidéo.

Si vous avez un ordinosaure des années 2005-2010 et que vous n’êtes pas un grand débutant, cette distribution pourra être le moyen de donner une deuxième vie à votre matériel.

Le seul gros point que je critique est l’ergonomie générale de la barre latérale, et surtout la présence du menu Whisker en bas de l’écran. Autant avec une interface à la MS-Windows 95 (celle qui a perdurée jusqu’à MS-Windows 7 et reviendra avec MS-Windows 10 courant 2015), le lanceur généraliste peut se justifier en bas. mais avec une barre verticale, ce serait mieux (sur le plan visuel) qu’il soit en haut de l’écran.

Mais c’est à chacun de voir ici. AntiX est annoncée comme étant légère, et c’est le cas. Pour une fois, ce n’est pas de la publicité mensongère ! 🙂

13 réflexions sur « AntiX 14.3 : de la distribution légère pour utilisateurs avancés d’ordinosaures ? »

  1. La distribution me semble de bonne qualité et MX tool est un outil bien pratique apparemment.
    La barre latérale est une idée étrange qui peut déstabiliser l’habitué des barres du haut ou du bas, sous Ubuntu (sur l’ordinateur de ma fille) j’ai toujours eu du mal à m’y faire (ce n’est plus le cas puisque je lui ai installé une Debian).
    A pluche.

  2. HeLLo Fred,
    Ouaip, mais sur les « ordinopasaures » genre phoenix-books qui renaissent avec des stockages dignes des DD mécaniques d’il y a dix ans, il y aurait besoin aussi de distributions aèrées/adaptées, surtout que la Redmondie en mode Bing, si j’ai tout compris on peut la virer (si le bios le veut) sans le moindre scrupule en rapport avec le maintien de l’autre nouveau « philanthrope » en tête de gondôle chez Forbes…
    Pour ma part (du fork ?), la fille de l’Arch extra-vanilla en 0.8.11 « enlightened » pure 64 bits occupe 2.4 Gio installée, avec librO-fresh (mais sans Gimp) 😉

  3. La barre sur le côté latéral pourrait se justifier par le fait que les écrans sont plus larges horizontalement que verticalement (sauf à les retourner, heing). De ce fait, on perd moins d’espace écran en plaçant cette barre latéralement. J’ai pratiqué cette habitude pendant des années pour cette seule raison jusqu’à ce que je change mon (vieux) 15′ par un 21′ car avec les tailles actuelles d’écrans ce besoin de gain de place écran se fait bien moins sentir. Autre problème du à une barre latérale : les noms des fenêtres en tâches peuvent être tronqués et moins lisible (on ne peut tout avoir).

    Il n’en demeure pas moins que le fait de placer la barre latéralement peut dérouter 😉

    1. C’est toujours pratique de coller la barre de taches sur le côté, même avec une réso « full HD » : que je sache, on continue d’écrire du texte certes de gauche à droite, mais surtout de haut en bas. Le contenu Web reste donc majoritairement du contenu « vertical », et disposer du maximum d’espace dans ce domaine reste très intéressant.

      Frédéric, je constate que toi aussi tu as une sorte de grésillement lors de l’enregistrement du son sur tes vidéos. J’ai tenté d’utiliser le plugin « noise reduction » de Pulseaudio, sans gros succès (à part baisser le volume…). Pourtant, certaines applications (bien propriétaires comme tu détestes comme Teamspeak ou Skype), capturent, ou en tout cas restituent, un son super clean après « capture ». Est-ce qu’il existe une solution propre pour ça ?

      1. Je n’avais pas penser à cette explication pour la barre verticale à gauche de l’écran pour les langues s’écrivant de gauche à droite. Il faudra alors que la barre soit de l’autre coté pour les langues s’écrivant dans l’autre sens.

        Sinon, pour le grésillement, cela dépend essentiellement du volume de départ pour le micro. Et c’est vraiment très laxatif à définir !

  4. Lu 🙂
    Pour un ordi trop vieux pour Emmabuntus, soit je lui mettrait HandyLinux, soit si même lui serait un peu trop lourd je lui mettrai dans cas soit Crunchbang!# soit ToutouLinux (comme tu disait la famille des puppy), soit Slitaz. Mes choix ne sont pas que en rapport au système en lui-même, ceux que j’ai cité ont de la documentation et une communauté pour aider, et dans notre langue, ça joue aussi pour mon choix perso. J’aime bien Slitaz, ils prennent leur temps pour faire la version stable (la version 4 est sortie y’a longtemps déjà, la 5 est toujours en construction), une des distro les + légère (en utilisation, en place sur le disque dur, et en iso) malgré une modernité quand même présente (ce n’est pas une damn small linux par exemple). Après je ne critique pas la qualité de la antix, jamais testé, je décris juste mes choix par rapport à mes goûts et mes critères. 😉

  5. Oui je sais. C’est pour ça que je dis que je ne critique pas sa qualité. 😉
    En parlant d’ordinausaures, j’ai hâte que sorte Slitaz 5 et de lire ton article dessus !

  6. Du coup pour un ordinosaure, tu as quoi ?
    – Puppy Linux (inconnue)
    – HandyLinux (parti pris trop simplifié pour moi même s’i lfait le job)
    – Antix ?

    Je trouve Emmabüntus trop lourd car trop de choses préinstallées (mais normal car c’est le but : tout avoir sans accès Internet derrière)…

    Et pour un ordinosaure, j’ai peur qu’une debian de base+xfce soit déjà trop lourd…

      1. Demain je vais tester la dernière Manjaro XFCE sur deux machines particulièrement anciennes : un Celeron M 410, et un Pentium M 735 de la génération précédent le Celeron. Les deux ont 1Go de RAM ceci dit, donc je serais plus limité question CPU pur et stockage.

        On approche des 10 ans pour ces bébêtes, à voir si ça tient dans la définition d’ordinosaure 😛

Les commentaires sont fermés.