Mettre en double-démarrage Ms-Windows 7 et Archlinux… Quelle galère.

J’ai été contacté par une personne qui voulait me demander des informations pour mettre en double démarrage MS-Windows 7 – pour 8 et 8.1, j’avoue que j’y pige que pouic à ces nouvelles générations de l’OS de Microsoft – avec Archlinux. Dans le cas de cet article, c’est une machine avec un Bios. L’UEFI ? Je tiens encore à ce qu’il me reste de cheveux.

Après avoir galéré depuis 9 heures 30 du matin jusqu’à 15 heures, voici donc un mini-guide pour essayer d’y arriver. C’est la première fois que je faisais un dualboot, et j’avoue que ce sera la dernière, car cela a été une galère monstrueuse… Surtout que sur les 5 heures et demie, 3 ont été consacrées à l’installation de MS-Windows 7 et de sa palanquée de mise à jour.

Pour arriver à un double démarrage, il nous faut :

  1. Un MS-Windows 7, légal tant qu’à faire.
  2. Une image ISO de gParted sur CD ou clé USB
  3. Une image ISO d’installation d’Archlinux sur CD ou clé USB

Première étape : demander à MS-Windows à passer en mode UTC pour l’heure. J’ignore commence cela se passe pour Windows 8.x. Il faut aller dans l’outil qui permet de gérer la base de registre, et d’entrer la valeur suivante : HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\TimeZoneInformation\RealTimeIsUniversal et la définir sur 1.

Ensuite, il faut désactiver la synchronisation de l’heure via le réseau.

Deuxième étape : nettoyer et purger au maximum la partition de MS-Windows. Sans oublier de défragmenter le disque, pour éviter que des fichiers ne trainent un peu partout. Si on installe une distribution GNU/Linux après MS-Windows, il faudra faire attention. Ce dernier a tendance à laisser trainer des fichiers au beau milieu de sa partition…

Troisième étape : le partitionnement proprement dit. L’idéal serait un partionnement qui donnerait 50% de la place à MS-Windows et 50% à un autre système. Cependant, à cause de la propension de MS-Windows à s’étaler, il faut plus faire un 60 / 40 en faveur de l’OS de Microsoft.

Une fois la partition NTFS redimensionnée, il faut créer une partition étendue pour pouvoir créer des partitions pour la Archlinux à installer. Grace à gParted, on peut le faire en mode graphique. Joie !

Ce qui nous donne le partitionnement suivant :

  • /boot en /dev/sda5
  • swap en /dev/sda6
  • / en /dev/sda7
  • /home en /dev/sda8

Ensuite, il suffit d’installer la Archlinux. Pour me simplifier la vie, j’ai pris une archlinux avec Xfce. En me basant sur mon tutoriel, j’ai réussi à installer la distribution. Je dois dire que j’ai été soulagé quand j’ai vu apparaître grub avec l’option de démarrer sur les deux OS.

Ultime point. Le NTFS… Format de fichier vraiment laxatif à faire prendre en compte. J’en ai bavé des ronds de chapeaux pour y accéder. La page du wiki archlinux consacré à NTFS m’a permis d’avancer pas mal.

Pour que la partition MS-Windows soit reconnu et lisible (pour l’écriture, je n’ai pas testé), j’ai rajouté ceci à mon fichier /etc/fstab, en sachant que dans mon cas, NTFS-partition = /dev/sda2. Et nom de l’utilisateur, besoin de préciser ? 🙂

/dev/NTFS-partition /mnt/windows ntfs-3g uid="nom-de-l'utilisateur",gid=users 0 0

Sans oublier de rajouter à mon utilisateur l’accès au groupe disk pour être tranquille.

sudo gpasswd -a "nom-de-l'utilisateur" disk

Pour un meilleur support de ntfs, j’ai remplacé ntfs-3g par ntfs-3g-fuse qui semble mieux supporter l’écriture.

Et une petite vidéo pour montrer le tout en action.

Oui, j’ai craqué et j’en ai profité pour remettre un blogueur célèbre à sa place par rapport aux cookies… Je ne dis pas que ce n’est pas injuste, je dis juste que ça soulage.

Je pensais que l’ensemble ne me prendrait pas trop longtemps, mais j’ai été franchement démenti. Je n’avais jamais installé de dual-boot auparavant, et j’avoue que je suis désormais vacciné de le refaire. Maintenant, si vous voulez tenter l’expérience, bon courage, surtout pour les interminables séries de mises à jour de MS-Windows qui sont d’une lenteur qui ferait passer une tortue à trois pattes pour un train grande vitesse…

54 réflexions sur « Mettre en double-démarrage Ms-Windows 7 et Archlinux… Quelle galère. »

  1. Bon, Windows arrive à lire le fichier écrit avec mousepad mais inversement est-ce que cela fonctionne ?
    Chez toi aussi il y a le mouchard des « stats » 😀
    A pluche.

  2. Tu aimes te compliquer la vie 😉

    Vu que tu as aussi installé windows, tu aurais du créer la partition au début de l’installation de Windows en laissant un espace libre non partitionné de la moitié du disque. Puis installer ta distribution Linux sur cet espace. Ainsi pas besoin de redimensionnement avec gparted ni de défragmentation et autres joyeusetés.

    Il y a deux choses qui m’étonnent, mais que tu n’explique pas : pourquoi cette manipulation sur la gestion de l’heure par Windows, et pourquoi ArchLinux ne monte pas automatiquement en espace utilisateur les autres partitions du disque.

    1. Je suis parti du cas le plus classique : un ordinateur vendu avec MS-Windows.

      Pour l’heure, c’est assez vieux, et j’ignore pourquoi MS-Windows a du mal à gérer l’heure en UTC.

      Pour le non-montage automatique des partitions NTFS, c’est le côté « mécano » d’Archlinux.

      1. En ce qui concerne l’heure je dirais que c’est surtout historique : Windows a toujours tourné en heure local, et ils (les dev) l’ont toujours laissé faire comme ça…
        Par contre, ton montage de partition m’étonne. Je tourne en dualboot avec ArchLinux et Windows 8 (seven avant), et j’ai toujours eu accès directement aux partitions NTFS, sans avoir besoin de rajouter quoi que ce soit à mon fstab. Après, je suis sous Gnome 3, pas Xfce. Y aurait-il une surcouche quelconque automatiquement installée avec Gnome et pas Xfce ?

        1. Je pense que Gnome doit proposer des options qui permettent de simplifier la gestion des partoches NTFS. Mais comme j’avais envie d’un environnement léger, je me suis tourné vers Xfce, alors que j’utilise Gnome 3 au quotidien, comme on peut le voir durant la vidéo.

  3. Déjà en entendant au début de la vidéo « on va récupérer un véritable navigateur », j’ai failli couper. Puis après, quand j’ai vu le second lancement de Firefox « déjà en cours d’exécution », j’ai rigolé.

          1. D’accord.

            Vu que ton avis reste figé au IE d’il y a plusieurs années en arrière, je pourrai en faire de même à propos de Linux et dire que, vu qu’à l’époque c’était pas vraiment une alternative à Windows, c’est toujours le cas.

            Les choses évoluent. Autant dans le monde libre que dans le propriétaire.

          2. IE est toujours uniquement disponible sous MS-Windows. Le dernier qui fonctionnait via Wine sur linux et IEs4linux, c’était le 7 de mémoire.

            De plus, même s’il est en progrès, il ne propose toujours pas de système d’extension comme ce que propose Mozilla Firefox ou Google Chrome.

            Si on en croit les tests « geeks », IE 11 a 376 points, le 12 arrivant à 378 points au test Html5test. Soit au moins une bonne centaine de points de retard sur la concurrence. Même si cela ne veut rien dire pour grand nombre de personnes, cela signifie donc que les développeurs web devront se restreindre pour que les utilisateurs d’IE puissent accéder à leurs sites.

            Tant qu’IE sera autant lié à MS-Windows (ce qui sera le cas ad-vitam aeternam), il sera un navigateur de « deuxième zone », ou à destination des personnes qui se contrefoutent du principe même de navigateur web.

            http://html5test.com/results/desktop.html

          3. Peu importe les tests ou ce que peuvent dire les dévs.

            En utilisation quotidienne, c’est un très bon navigateur qui fait ce qu’on attend de lui : afficher les pages des sites Web.
            Tout le reste, c’est faire l’amour à des mouches 🙂

          4. Dans ce cas, on peut revenir au web des années 1992-1993. Désolé de considérer qu’IE est un navigateur qui sera toujours en retard d’une guerre, car chaque version majeure de celui-ci est dépendante d’une nouvelle version de MS-Windows.

            IE 7 => Windows Vista
            IE 8 => Windows 7
            IE 9 => seule exception à la règle
            IE 10 => Windows 8.0
            IE 11 => Windows 8.1
            IE 12 => Windows 10

            Quand IE sera disponible de nouveau sur Mac, et de retour sur unix (comme jadis à l’époque d’IE4 pour Solaris), alors il pourra redevenir un navigateur « crédible » pour les technophiles et les internautes qui ont connu Netscape Navigator 3.x

        1. Allons, allons, évitons de dire des âneries.

          IE11 est disponible sur Windows 7, 8, 8.1, 2008 R2, 2012, 2012R2.
          Internet Explorer n’est pas lié exclusivement à une version de Windows hein..

          IE est parfaitement crédible, sans être disponible sur Linux ou OS X. Qu’il ne trouve pas grâce à tes yeux, c’est un fait. Que ce soit un excellent navigateur, c’en est un autre. Il n’est pas le meilleur, mais il est loin d’être ridicule.

          Tu es libre de ne pas le trouver à ton goût. Mais pas de dire n’importe quoi non plus. On appelle ça de la désinformation. Ou du troll.

          1. Allons, allons, évitons de dire des âneries.

            Et apprendre à lire ? J’ai précisé dans mon précédent commentaire : « car chaque version majeure de celui-ci est dépendante d’une nouvelle version de MS-Windows. » Je n’ai jamais dit qu’il était limité à la dite version.

            Historiquement, les versions d’IE sont arrivées ainsi.

            IE 1.0 => Microsoft Plus pour Windows 95
            IE 2.0 => Je ne m’en souviens plus.
            IE 3.0 => avec Windows 95 OSR2
            IE 4.0 => prévu à l’origine pour Windows 97 qui devint 98.
            IE 5.0 => Windows 98SE
            IE 5.5 => Windows Millenium
            IE 6.0 => Windows XP
            IE 7.0 => Windows Vista
            IE 8.0 => Windows 7
            IE 9.0 => indépendant d’une sortie d’une version majeure de MS-Windows
            IE 10.0 => Windows 8
            IE 11.0 => Windows 8.1
            IE 12.0 => sortira en même temps que Windows 10 et sera sûrement backporté jusqu’à Windows 7 pour des raisons de parts de marché.

            Internet Explorer n’est pas lié exclusivement à une version de Windows hein..

            Mais sa sortie est en rapport avec une nouvelle version majeure de MS-Windows depuis Win95 OSR2 (1996) à l’exception d’IE 9.0

            IE est parfaitement crédible, sans être disponible sur Linux ou OS X. Qu’il ne trouve pas grâce à tes yeux, c’est un fait. Que ce soit un excellent navigateur, c’en est un autre. Il n’est pas le meilleur, mais il est loin d’être ridicule.

            Un navigateur qui est limité à une plateforme, c’et quand même dommage, surtout que tous les autres grands acteurs sauf Safari existe sur le trio Apple MacOS-X, distributions GNU/Linux et MS-Windows.

            Tu es libre de ne pas le trouver à ton goût. Mais pas de dire n’importe quoi non plus. On appelle ça de la désinformation. Ou du troll.

            Quand les arguments manquent, on tombe dans le point troll… Comme c’est dommage… Autre argument en défaveur d’IE : l’impossibilité de l’étendre à volonté, comme on peut le faire sous les autres grands noms. Car naviguer sans bloqueurs de pubs ou de cookies, c’est horrible.

            Mais tu me diras que je trolle. Cf http://www.iegallery.com/AddOns qui ne propose aucun filtre à propagande commerciale, mis à part un ersatz pas franchement très convaincant… http://www.iegallery.com/Search?q=adblock

            A moins qu’IE se mette à la page avec IE 12 qui sortira peu ou prou en même temps que Windows 10 ?

          2. « car chaque version majeure de celui-ci est dépendante d’une nouvelle version de MS-Windows. » Tu as prouvé toi-même que ce n’était pas totalement vrai. Ensuite, je trouve le choix de mots mal adapté (Apprendre à écrire ?). Une version majeure n’est pas dépendante d’une nouvelle version de Windows, mais elle coïncide avec la sortie d’un nouvel OS. Et là, je te réponds, et alors ?
            Le monde de l’entreprise n’a pas besoin et est incapable de vivre avec un navigateur qui sort toutes les 6 semaines une nouvelle version. Et tu sais quoi ? Y’a un paquet de monde à qui ça convient !

            Encore une fois. Tous les grands acteurs, sauf.. IE et Safari. Qui s’en portent très bien tous les deux. Mais à nouveau, et alors ? Si pour toi, c’est impératif qu’un navigateur soit disponible sur tous les OS pour qu’il soit « véritable ». Moi je n’en vois aucun intérêt. Je persiste, il fait son job. C’est tout ce que je lui demande. Je m’en coquille qu’il n’existe pas sous Linux ou autre.

            Qu’il ne soit pas capable de gérer des add-ons, oui, c’est embêtant, mais ça ne l’empêche de remplir le premier rôle d’un navigateur Internet : afficher les pages Web !
            Mais il est possible de naviguer sans pubs et sans cookies, même avec IE. Chez moi, ça s’appelle « Disconnect.me » (dont la version pour IE est en bêta, pour un outil plus crédible que Ghostery), ou un fichier hosts à jour (facilement via script, même si moins fiable que AdBlock Edge, plus fiable que ABP). Pour quelqu’un qui aime lutter pour Linux, ça ne devrait pas être trop difficile à comprendre qu’on puisse faire de même sous Windows 😉

          3. « Tu as prouvé toi-même que ce n’était pas totalement vrai. Ensuite, je trouve le choix de mots mal adapté (Apprendre à écrire ?). Une version majeure n’est pas dépendante d’une nouvelle version de Windows, mais elle coïncide avec la sortie d’un nouvel OS. Et là, je te réponds, et alors ? »

            Rien que ce paragraphe me fait penser que tu as toutes les réponses. Quant au « apprendre à écrire », tu me fais prendre conscience que j’ai dépensé presque 200€ en auto-édition pour rien. Et Larousse une somme plus importante pour une personne qui est incapable d’écrire.

            Le monde de l’entreprise n’a pas besoin et est incapable de vivre avec un navigateur qui sort toutes les 6 semaines une nouvelle version. Et tu sais quoi ? Y’a un paquet de monde à qui ça convient !

            Simple remarque : https://www.mozilla.org/en-US/firefox/organizations/faq/

            Durée de vie ? Environ 10 mois. Mais c’est vrai, tu as toutes les réponses.

            Encore une fois. Tous les grands acteurs, sauf.. IE et Safari. Qui s’en portent très bien tous les deux. Mais à nouveau, et alors ? Si pour toi, c’est impératif qu’un navigateur soit disponible sur tous les OS pour qu’il soit « véritable ». Moi je n’en vois aucun intérêt. Je persiste, il fait son job. C’est tout ce que je lui demande. Je m’en coquille qu’il n’existe pas sous Linux ou autre.

            Ah, le « one-size-fits-all »… Quelle personne idiote je fais de considérer qu’un navigateur n’a pas à dépendre d’un OS donné pour fonctionner.

            Qu’il ne soit pas capable de gérer des add-ons, oui, c’est embêtant, mais ça ne l’empêche de remplir le premier rôle d’un navigateur Internet : afficher les pages Web !

            Donc, un navigateur ne doit afficher que les pages web. Soit. Quid des vidéos ? De l’audio ?

            Mais il est possible de naviguer sans pubs et sans cookies, même avec IE. Chez moi, ça s’appelle « Disconnect.me » (dont la version pour IE est en bêta, pour un outil plus crédible que Ghostery),

            Question de la personne qui ne sait pas écrire et qui tient le blog : en quoi plus crédible ?

            ou un fichier hosts à jour (facilement via script, même si moins fiable que AdBlock Edge, plus fiable que ABP).

            Et qui peut surcharger l’OS. La personne qui ne sait pas écrire et qui tient le blog pense qu’un filtre web devrait rester au niveau du navigateur.

            Pour quelqu’un qui aime lutter pour Linux, ça ne devrait pas être trop difficile à comprendre qu’on puisse faire de même sous Windows 😉

            Le problème est que MS-Windows a été touché durant des années par des problèmes comme l’accès trop facile au système, les comptes utilisateurs classiques par défaut arrivant à l’époque de Windows Vista (de mémoire) avec son irritant UAC qui était graphiquement une copie de gksu. http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=1263

            Ensuite, tu me permettras que je continue d’écrire sans savoir le faire pour un texte que je laisserai en accès libre et qui sera publié courant décembre 2014.

          4. Je t’ai répondu sur mon blog : http://whitesocks.me/2014/11/18/internet-explorer-pas-un-veritable-navigateur/

            Je ne parle que d’IE, préférant ignoré toute la partie où tu te concentres sur ce que tu as pris pour une attaque personnelle (n’oublie pas que TU as commencé par me dire d’apprendre à lire..). Si tu n’aimes ce genre de remarques, évite donc d’en faire aux autres.
            Au passage, être publié ne signifie pas savoir écrire. Le métier de correcteur n’existerait pas sinon…

            Quant à ton dernier paragraphe, je l’estime hors sujet. On parle d’IE, pas de Windows dans sa globalité. UAC etc, ce sont d’autres débats.

          5. Merci pour la remarque sur l’inanité de ma réflexion sur l’édition. J’éviterai ainsi de publier en auto édition d’autres écrits.

            L’attaque personnelle ? Ne sachant pas écrire, je ne sais pas lire non plus.

            Je ne sais pas que tu as attaqué ses le début sur l’opinion d’un internaute qui a connu IE au début et qui sait que celui dépend de son OS hôte au point d’être devenu un élément encastré.

            Enfin, dans ma bêtise crasse, j’ai fait un parallèle entre le retard accumulé par IE et celui de son OS hôte.

            Mais quel idiot je suis. Tu as raison sur plusieurs points : je ne sais ni lire ni écrire.

            Donc pour quelles raisons obscures je continue ? Masochisme, peut-être ?

            Toi qui sait tout, tu auras sûrement la réponse.

          6. Réponse du berger à la bergère.

            Et encore, j’ai eu la politesse de ne rien censurer, surtout que ton commentaire d’origine était déjà limite.

            Au plaisir de relire ta prose. Sur ton site ou ici. Sûrement mon côté masochiste d’écrivain raté.

          7. Bon, je me suis bien marré sur Ie « un bon navigateur », ect,…
            J’ai eu toutes les versions de Ie entre les mains, et aussi windows, sauf le 8 et je dois bien l’avouer, heureusement!
            Pour commencer, avant vista, utiliser IE etait suicidaire, bien trop rattaché au systeme qui lui meme etait deja un trou de securité malgre la presence d’un vrai pare feu(pas celui fournit par defaut) et d’un vrai antivirus(pas norton). Puis vista est arrivé je dois bien l’avouer que les devs ont repris leur merde en mains, seulement grace a firefox, sinon il n’y aurait pas eu d’amelioration!
            Deja les onglets, ils ont été tres long a arriver chez IE, un vrai anti-pub pareil, et je passe le reste…, Alors oui il est juste convenable pour une navigation comme peut l’etre epiphany sous gnome…. Pas de quoi casser trois pattes a un canard!
            Voila, pour ma petite pensée!

          8. Pour commencer, avant vista, utiliser IE etait suicidaire, bien trop rattaché au systeme qui lui meme etait deja un trou de securité malgre la presence d’un vrai pare feu(pas celui fournit par defaut) et d’un vrai antivirus(pas norton). Puis vista est arrivé je dois bien l’avouer que les devs ont repris leur merde en mains, seulement grace a firefox, sinon il n’y aurait pas eu d’amelioration!

            Il serait étonnant qu’on puisse séparer entièrement IE de MS-Windows. Une des dernières fois où c’était pas trop casse-gueule, c’était à l’époque de MS-Windows 98 avec l’outil 98lite : http://www.litepc.com/

            Puis vista est arrivé je dois bien l’avouer que les devs ont repris leur merde en mains, seulement grace a firefox, sinon il n’y aurait pas eu d’amelioration!

            IE 6.0 = août 2001.
            IE 7.0 = début 2007. Donc environ 6 ans sans la moindre vraie amélioration du navigateur.

            Deja les onglets, ils ont été tres long a arriver chez IE, un vrai anti-pub pareil, et je passe le reste…, Alors oui il est juste convenable pour une navigation comme peut l’etre epiphany sous gnome…. Pas de quoi casser trois pattes a un canard!

            Tu es méchant envers épiphany, devenu Web. Très méchant !

  4. Quelle courage ;p
    Je lui aurais gentiment dit que je ne connais pas win$…
    plus sérieusement, il y a des distributions qui font ça facilement(ubuntu, mageia,…) donc autant pas se faire embêter par cette manipe!
    Win$ est un nid de mouchard, ses mises a jour sont lentes et chiante, au passage, faut il toujours attendre que monsieur se mette a jour, redémarre et avant même de donner le login continu a se mettre a jour???
    Quelle mer**…. De toute façon je suis contre les multiboot, pour une simple raison c’est que la personne n’apprendra pas si elle a le moyen de repasser a win.
    Je te dis bravo.

    1. Pourquoi j’ai utilisé Arch au lieu d’une distribution « prémachée » ? Pour montrer qu’on peut le faire et aussi le travail caché par les dites distributions.

      Sur le dual-boot même, j’avoue que mis à part l’argument du jeu vidéo…

  5. Salut Fred,

    Je suis un petit peu étonné par ce billet.

    Te sachant grand testeur passionné par Archlinux, je m’étonne que tu aies autant de soucis par rapport à la gestion du NTFS sous Linux et sans ligne commande.

    Je me suis dit au début que tu allais parler d’outils comme autofs ou udisk2, qui reposent sur fuse et gvfs mais non.

    Et c’est bien dommage, car couplé avec ntfs-3g, les partitions NTFS sont très simple à lire car directement affichée dans Thunar sans pour autant être directement montées.

    Grâce à ces outils, Thunar est capable de monter les volumes (NTFS ou non, donc clé USB incluses) d’un simple clic sur leur nom de volume dans la colonne gauche de Thunar.

    Vu le temps que tu as passé à réaliser cette opération de dualboot, je vais mettre cet oubli sur le compte de la fatigue 🙂

    Même une Archlinux plus « bricoleuse » dans l’âme peut avoir le même comportement qu’une distro plus classique.

    En tout cas, ton blog est toujours aussi intéressant à consulter. 🙂

    1. Comme je l’ai précisé, je n’ai jamais eu ou presque à faire de dual boot. Donc, la gestion du NTFS était la grande inconnue.

      Quand on passe 5 heures pour mettre en place un dual boot, on finit par en avoir assez.

      J’aurais dû penser à udisk2… Ou installer un Gnome 🙂

    1. Du moins, son installateur qui est rempli de bugs bizarres et parfois non reproductibles. Comme le fuseau horaire mal sélectionné. De plus, cacher la complexité de certaines taches est une mauvaise idée.

      Il y a les ISO archboot qui sont prévues pour cela aussi.

  6. Salut,

    La subtilité avec windows 7, il me semble que c’est le fait qu’il y a une minuscule partition qui contient ce qui permet à l’OS de démarrer (d’après mes souvenirs d’ancien utilisateur de windows 7 il y a quatre ans). Ce qui peut porter à confusion dans le cadre d’un dual-boot si l’on a déjà effectué ce genre de manipulation avec une ancienne version de windows du style xp.

    Greg

  7. Bonjour,

    Perso ce que je fais (mais il faut deux disques) c’est d’installer Windows sur un Disque, installer Linux sur un disque.
    Gérer le multi-boot sur le disque de Linux et démarrer en priorité sur le disque Linux.
    Ainsi Windows ne touche pas à mon grub le cas échéants !

    Bonne journée.

  8. Pour le passage en UTC sur Win8-8.1, c’est identique à la procédure décrite.

    Pour que Win soit reconnu, lisible (lecture/écriture), rien à faire de spécial si ce n’est d’installer ntfs-3g.
    Mon fstab ne contient que la swap, le système linux et la partition Data. Rien de W$.

  9. Dites les gars ça fritte sévère aujourd’hui …allons allons, un peu de tenue. (^_^)
    Bref.
    Sinon la mini-partition n’est pas indispensable sur W7 , je l’ai virée sur ma machine lors d’une ré-install complète W7 / Linux.
    Pour infos je boot toutes mes machines avec GAG sur le MBR et Grub sur le /
    Pas de soucis depuis des années.
    Sinon Fred a raison, parmi les trucs les plus chiants sur Windows, les mise à jour tienne le haut du pavé.
    BR.

  10. Bonjour,

    J’ étais en dual-boot Windows7 / Linux Mint 17, j ‘ai pris mon courage à deux mains pour installer Windows 8.1 ( principalement pour jouer ) tout en gardant Mint.
    Évidemment grub s’est fait écraser et seul W8 pouvait démarrer.
    J’ ai donc utilisé boot-repair-disk ( bootable sur clé USB ) pour restaurer grub.
    Petite précision : prendre la version adéquate 32bit ou 64bit ( perso la 64 )

    Bonne continuation

    1. Windows n’est pas partageur. Il refuse tout autre OS qu’une version identique ou plus ancienne de lui-même sur un disque dur.

      C’est beau le respect de la concurrence dans le petit monde de la micro-informatique !

  11. J’utilise le multiboot depuis toujours. J’ai un BIOS UEFI mais je n’ai pas utilisé le SecureBoot (inutile de me compliquer la vie). J’ai procédé ainsi (machine construite par moi même sur mesure) :
    1) Préparation des disques et principalement de SDA partitionné avec GParted Live CD qui m’a permis de créer mes partitions Windows 7 (Windows + Data) en NTFS et mes partitions GNU/Linux.
    2) Installation de Windows 7 sur une unique partition système, et sans mini partition cachée.
    3) Installation de mes diverses distributions GNU/Linux (Mageia, Fedora, Debian et Manjaro).

    Tous mes fstab utilisent le modèle suivant (un peu différent du tien, Fred) :
    # Entry for /dev/sdc2 :
    UUID=C507B2AF264EE76D /mnt/NTFS/Data ntfs-3g defaults,umask=000 0 0

    Je me suis ensuite attribué les droits aux sous-dossiers et contenus du point de montage concerné (tel que /mnt/NTFS/Data/*).

    Lorsque je virtualisé une simulation du schéma de ma machine (Windows + GNU/Linux * 4), j’ai suivi le même processus.

    Ca fonctionne. Par contre, ma logique est plutôt l’inverse de ton point de départ. J’utilise massivement GNU/Linux et donc mon souci est de pouvoir exploiter mes documents enregistrés depuis Windows (tous les 30 févriers) sous GNU/Linux.

  12. HeLLo,

    @otolaterre
    Quelle arme, ce GAG (redmondienne nostalgie..) !
    Depuis, comme à part pour les datas, j’ai bouté le ntfs hors de ma babasse, j’ai récemment aussi « booté » Grub dehors (!) pour syslinux qui gère un triple boot linux dans une surprenante simplicité…

  13. Installation de archlinux dans le bootloader de windows 8 8.1 -> http://superuser.com/questions/499617/how-can-i-add-linux-to-the-new-windows-8-boot-manager
    (windows 7 je ne sais pas, mais surement réalisable)

    Pour votre culture de geek inculte sur IE, installation de easylist : gérer les module complémentaires -> protection contre le tracking on clique sur le lien pour obtenir une liste qui renvoie ici: http://www.iegallery.com/fr-fr/trackingprotectionlists

    Et voila plus de pub dans IE.

    J’utilise IE pas tout les jours, mais il me convient très bien pour réaliser des tests de login, rendu ect.
    Ca partie outils pour le dev n’a vraiment pas à rougir face à Firefox ou chrome.

    Ce qui me dérange c’est en fait le rendu des polices qui est franchement sale, la gestion des favoris et ne pas pouvoir changer la taille d’une textbox.

    Ce que j’apprécie, pouvoir faire une note à partir d’une page dans OneNote ou carrément envoyer la page en cour dans OneNote (à quant cette possibilité avec LO ????) , la ptit croix dans les champs pour effacer directement.

    sinon, pourquoi ne pas avoir fait un wget via powershell pour récupérer Firefox ?

    Et pour finir, j’ai écrit cette réponse via IE juste pour embêter Fred 😛

    1. Pour votre culture de geek inculte sur IE, installation de easylist : gérer les module complémentaires -> protection contre le tracking on clique sur le lien pour obtenir une liste qui renvoie ici: http://www.iegallery.com/fr-fr/trackingprotectionlists

      Qui utilisent pour les deux premiers des listes prévues pour Adblock à l’origine.

      J’utilise IE pas tout les jours, mais il me convient très bien pour réaliser des tests de login, rendu ect.
      Ca partie outils pour le dev n’a vraiment pas à rougir face à Firefox ou chrome.

      Depuis IE9, sûrement. Mais jusqu’a IE8, c’était pas vraiment la joie.

      Ce que j’apprécie, pouvoir faire une note à partir d’une page dans OneNote ou carrément envoyer la page en cour dans OneNote (à quant cette possibilité avec LO ????) , la ptit croix dans les champs pour effacer directement.

      Ouvre un bug sur le bugtracker de LibreOffice. https://bugs.freedesktop.org/describecomponents.cgi?product=LibreOffice

      Enfin, pour powershell, je ne le pratique pas, donc je ne l’utilise pas.

  14. Fred, que ca soit adblock ou pas, le fait est que la fonctionnalité est présente de base dans IE mais que personne n’y prête attention et provoque des railleries sur le blocages de pub impossible dans IE.

    Powershell, ca reprend dans le principe ce qu’on peut faire avec bash mais en 1000x mieux car tu peut le coupler au framework .NET entre autres. C’est ainsi que wget dans powershell n’est qu’un alias vers une méthode de donwload du framework.
    J’aime bien aussi la possibilité de signer ses scripts ps.

    Je n’ouvrirai pas de ticket car pour ma part, si ce n’est pas présent, c’est que ca n’intéresse pas.

    1. Fred, que ca soit adblock ou pas, le fait est que la fonctionnalité est présente de base dans IE mais que personne n’y prête attention et provoque des railleries sur le blocages de pub impossible dans IE.

      Le problème étant justement le manque de publicité de cette extension. Ce qui est un brin paradoxal pour un anti-pub 😀

      Powershell, ca reprend dans le principe ce qu’on peut faire avec bash mais en 1000x mieux car tu peut le coupler au framework .NET entre autres. C’est ainsi que wget dans powershell n’est qu’un alias vers une méthode de donwload du framework.

      Surtout que le framework .NET est super utilisé en dehors de MS-Windows… Ou pas 😀

      Je n’ouvrirai pas de ticket car pour ma part, si ce n’est pas présent, c’est que ca n’intéresse pas.

      Ou simplement que l’idée n’a pas été proposée ?

  15. Nous verrons avec vNext.
    Mais powershell ça n’est pas que la possibilité d’interfacer avec .NET.
    Regarde donc du coté de https://chocolatey.org/ pour voir ce qu’on peut faire en utilisant powershell.

    J’avoue que je n’ai pas fait de recherche concernant cette demande.
    Mais bon, je doute qu’elle soit pertinente.

    1. Ah, le système de paquet à la apt-get / yum ? Intéressant oui. On verra bien, mais c’est un peu étrange à voir sur un OS qui n’est pas prévu pour fonctionner ainsi concernant l’installation de logiciels.

  16. Salut Fred,
    Écoute, j’ai suivi ta voie et je suis aussi sur Arch Linux maintenant. Mon openSUSE ne me manque pas, même si elle a été ma première véritable approche d’un système POSIX (Ubuntu sort de ce PC). Pour des raisons scolaires, j’ai restauré mon Windows 8 et j’ai mis en place le dual boot aisément. Voici comment on fait :

    # pacman -S os-prober
    # grub-mkconfig -o /boot/grub/grub.cfg #Cette commande n'est valable qu'avec Grub2

    Toutes les entrées des systèmes étrangers doivent être présentes (Windows, DOS, OS X, etc.).

    Bonne journée à toi ! 🙂

  17. Pour Ghostery, je bloque tout avec l’option « Sélectionner tout » et ensuite, je réactive seulement les balise de commentaires (Disqus, Livefyre) et Gravatar. Ça va plus vite que de cocher chacune des catégories une à une.

    C’est encourageant, de voir qu’on peut lire et écrire sur du NTFS depuis ArchLinux. Bon, il y a ce problème avec les « : » (le seul moyen de le résoudre étant, à défaut de pouvoir changer NTFS, de renommer la capture depuis Arch) mais je comprends que tu n’allais pas redémarrer deux fois ta VM rien que pour ça.

    Sinon, en dehors de l’apparence, y a pas vraiment de changements dans la manière de procéder entre Windows 7 et 8.x sur ces points-là. Pour les MAJ… On voit que W7 a 5 ans ! Entre les premières MAJ permettant d’installer le SP1, ce dernier et toutes celles qui ont suivi, ouais, on comprend vite que ça en fasse reculer plus d’un. Déjà que ça m’enquiquine un max quand je dois attendre 5 minutes lors des mises à jour mensuelles, quand je lance le redémarrage jusqu’au moment où monsieur veut bien me rendre la main… Et dire que l’une des promesses de Vista (en 2006 !) était justement d’en finir avec ces redémarrages imposés !

Les commentaires sont fermés.