Oui, je suis un « vieux con » et je le revendique ! :D

Sur un fil du réseau social alternatif diaspora* et son pod framsphere*, j’ai posté le commentaire suivant sur le clip ouvertement sexualisé et sexiste d’une star actuelle, Nicki Minaj, que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam avant de tomber sur le dit fil. J’avoue que je ne m’en portais pas plus mal pour autant.

Quand on m’a fait remarquer que je n’aimais pas ce genre de musique, en étant excessif, je me suis laissé un brin emporté :

Mais, j’apprécie le qualificatif de vieux con. Et je le revendique. Je ne nie pas qu’il y a des modes. Cependant, j’ai été gentil en parlant d’étrons, car souvent c’est une insulte pour des titres produits en copier-coller comme une usine de charcuterie fabrique des saucisses. Il faudra que je retrouve la vidéo où on voit comment est fabriqué 90% de la musique « mainstream » actuelle.

J’avoue que je n’achète plus rien en provenance des majors, sauf par accident ou pour soutenir des groupes et artistes qui savent composer de la musique ou écrire des paroles.

Ensuite, il faut être honnête, il y a toujours eu autant d’étrons musicaux depuis les années 1960. Mais leur médiatisation et la multiplication des télés crochets aussi bien scénarisés qu’un épisode du « Miel et des abeilles » finit par me faire penser que la pente sera difficile à remonter.

En tout amitié, de la part d’un vieux con et qui aime ce qualificatif.

Cependant, comme l’a précisé Cyrille Borne dans un article paru mi-octobre sur son blog collaboratif, être vieux et par extension un vieux con, ça se cultive surtout à partir d’un certain âge 🙂

Mais le « vieux-connisme » ne se limite pas à des goûts musicaux ou simplement dire que la production actuelle est d’une qualité qui ferait passer des excréments canins pour du caviar bélouga en comparaison.

Grace à un commentaire sur Framasphere, j’ai pris connaissance d’un youtubeur, PV Nova, qui démonte en règle la production musicale, quelque soit son domaine. Le morceau de choix, c’est le passage du « chapeau aux accords magiques » dans la série expérience musicale, que je vous conseille, c’est du pur sucre.

C’est aussi constater que je n’ai pas besoin d’une tablette  (gadget s’il en est un), ou du dernier iTruc avec sa batterie collée à grand renfort de ruban adhésif. Que je ne joue plus au jeu vidéo depuis une dizaine d’années, car des jeux où tout est misé sur la qualité photo-réaliste des graphismes avec une durée de vie d’une quinzaine d’heures, ça me fait mal au fondement, surtout quand on paye 60€ le dit jeu. Que je n’ai pas besoin d’un compte chez le fesseur de caprins pour être branché et geek.

C’est aussi en avoir sa claque du énième remake ou reboot d’un film pour cacher le manque d’inventivité de la production actuelle. C’est aussi ne plus avoir d’orgasme intellectuel quand sort une nouvelle version d’une distribution GNU/linux majeure.

C’est aussi d’être satisfait de ma tablette de lecture non tactile, vieille de près de deux ans, vous savez, la maudite Kindle. En tout cas, je préfère largement ma Kindle à toutes les Kobo et autres Cybook de la planète. Agnès de Destinations Passions a écrit un bon article sur ses deux ans avec des Kindles.

Bref, être un vieux con, c’est commencer à connaître ses limites, ne pas acheter pour le plaisir d’acheter, parce que l’on vous le demande, et savoir apprécier ce que l’on a… Bref, agir en être responsable ? Pourquoi cela me rappelle un titre de 1993 ?

Oui, c’est officiel, je suis un vieux con, et j’aime ça 🙂

9 réflexions sur « Oui, je suis un « vieux con » et je le revendique ! :D »

  1. Mais tu ne réalise pas qu’à ton époque ce n’était pas mieux ? Les mitrailleuses à étrons, les tubes de l’été, le matraquage commercial ont toujours existé. Tu es un fana des vinyles alors qu’en soit c’est un DRM « de fait » car impossible à dupliquer et c’est en plein dans le marché des « majors ». C’est un choc des générations, moi-même je commence à y être confronté car je migre doucement vers des radios « chiantes » comme RTL et ne supporte plus les autres orientées « jeunesse » quand j’entends la qualité du vocabulaire de certains chanteurs.

    1. Mais tu ne réalise pas qu’à ton époque ce n’était pas mieux ? Les mitrailleuses à étrons, les tubes de l’été, le matraquage commercial ont toujours existé.

      Pour te répondre, je recopie cet extrait de mon article :

      Ensuite, il faut être honnête, il y a toujours eu autant d’étrons musicaux depuis les années 1960. Mais leur médiatisation et la multiplication des télés crochets aussi bien scénarisés qu’un épisode du « Miel et des abeilles » finit par me faire penser que la pente sera difficile à remonter.

      Ou ai-je nier qu’il y avait des merdes dans les années 1980 ? Je vais te dire : j’aime beaucoup ce qu’à fait Ritchie Blackmore en dehors de Deep Purple. Mais il faut dire qu’après le départ de Dio, Rainbow == merde commerciale.

      Tu es un fana des vinyles alors qu’en soit c’est un DRM « de fait » car impossible à dupliquer et c’est en plein dans le marché des « majors ».

      Et il manque au moins une caractéristiques des DRMs : la limitation du nombre de support d’écoutes. Je prends un vinyle, et je peux l’écouter sur 15 platines différentes. Quand à la duplication, elle existait via les cassettes stéréo dès la fin des années 1970.

      http://www.ina.fr/video/DVC8008020601/lecat-au-midem-video.html

      C’est un choc des générations, moi-même je commence à y être confronté car je migre doucement vers des radios « chiantes » comme RTL et ne supporte plus les autres orientées « jeunesse » quand j’entends la qualité du vocabulaire de certains chanteurs.

      Un classique de génération en génération !

  2. Tu ne peux pas savoir comme je prends mon pied avec un tel article Fred car de mon côté, je suis mariée avec un vieux con retraité et on passe régulièrement en revue les qualités et défaut du genre pour rigoler. Ca ne m’étonne pas de telles réactions car quand on est con sans être forcément « vieux », c’est qu’on ne le sait pas encore la plupart du temps et ça ressemble vite à du combat de coqs pour les plus jeunes.
    Mais en tombant sur un personnage tel que toi avec sa grande gueule et son franc parler, quoi de mieux pour ne pas prendre son pied ! Vivre avec son temps et son âge est la meilleure des choses.
    Acte 2 ? lol

  3. Comme le disait il y a de cela fort longtemps le grand Ted Nugent à propos de sa musique « si vous trouvez cela trop fort c’est que vous êtes trop vieux », tout cela pour dire qu’approchant la cinquantaine et ayant une fille de 13 ans je comprend l’auteur.

    Pourtant lorsqu’elle était plus jeune ! (entre 0 et 10 ans) je mettais en fond musical D. Bowie ; AC/DC ; Clash ; Police ; Cure et beaucoup d’autres, en fait tout ce que j’écoutais depuis 1979 pensant lui « faire » une culture musicale que mes parents ne m’avaient pas donné.

    Fort heureusement rien n’y a fait : à l’entrée en 6ème j’ai eu mon lot de Justin B, David G et autre Nicky M, puis beaucoup d’autres depuis. J’ai trouvé cela con et puis je me suis rappelé que mes parents ne m’avaient pas pris pour un attardé lorsque à 12 ans j’écoutais les Sex Pistols ou secouais la tête sur Higway To Hell.

    Mais bon rien n’est définitif, depuis elle a regardé la série Glee, fait des recherches sur certains morceaux qu’elle avait apprécié et puis finalement elle est venu me demander si j’avais des albums de Van Halen(!) et elle m’a annoncé qu’elle préférait leur reprise des Kinks « You really got me » à leur tubuesque « Jump ! »

  4. Excellent article 😀
    Malheureusement, les bons artistes ne sont pas forcément, les plus médiatisés.
    Ce qui me fait un peu peur, c’est de voir autant de gens se délecter d’étrons commerciaux. Mais bon je suis peut-être un petit con moi aussi qui sait 🙂

  5. La seule différence entre un vieux con et un jeune con, c’est l’expérience.
    C’est vrai qu’on est des vieux cons, je te l’accordes, mais on est des meilleurs cons que les jeunes cons ;o)

Les commentaires sont fermés.