Guide d’installation d’Archlinux, version d’octobre 2014.

Voici la douzième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète de celle de septembre 2014.

Il y a deux notes à lire avant de me traiter comme du poisson qui n’aurait plus vu l’eau depuis plusieurs semaines.

  1. Je rédige ce document le 8 octobre 2014. Gnome 3.14 n’était pas encore disponible sur les dépôts stables de la distribution, j’ai utilisé les dépôts de test (testing et community-testing) pour faire les captures d’écran de la section Gnome.
  2. Dans la section des services à activer, il y a deux lignes pour Cups. Au 8 octobre 2014, Cups 2.0.0 est uniquement disponible dans le dépôt testing. D’ici la prochaine version du document (entre le 5 et le 10 novembre 2014), ces deux points seront obsolètes.

NB : si vous voulez faire une installation avec UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créer un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  • La version odt
  • La version pdf
  • La version ePub
  • La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 3.0.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

14 réflexions sur « Guide d’installation d’Archlinux, version d’octobre 2014. »

  1. Merci Fred, ce genre d’initiative concrète permet d’ouvrir les portes de cette distribution, parfois fort décriée pour son élitisme, au plus grand nombre. Un travail remarquable et désintéressé, plutôt rare sur les blogs et qui honore le microcosme « linuxien » dans son ensemble. Encore bravo et bonne continuation.

  2. Juste excellent ce guide d’installation, ça m’a permis de découvrir Archlinux, et de faire mes premiers pas dans l’installation de Linux sans passer par un installeur graphique. Et il faut bien avouer que c’est comme pour la cuisine, que c’est gratifiant d’avoir le résultat final bien beau sous les yeux en se disant qu’on a tout fait soi-même (avec évidemment la petite pensée : « comme elle était claire et bien pensée cette recette ») ! ^^

  3. Bonjour.
    Encore une fois merci.
    La dernière fois je ne pouvais pas ajouter de commentaires (fermé apparemment).
    Donc je profite puisque la dernière fois tu cherchais à installer Arch en un temps record, on peut encore gagner un peu (petit peu) de temps en installant le paquet « bash-completion » le plus tôt possible. Ça permet de gagner du temps car pas évident des fois de saisir les noms de paquets plutôt tarabiscotés et/ou quand ils sont longs la cmplétion nous aide pas mal.
    C’est aussi utile pour la suite quand on est flémard 😉 .
    Aussi le paquet « ntfs-3g » peut être utile pour écrire sur une clé usb formater en ntfs (si au boulot on nous donne pas le choix de l’OS).
    Bonne continuation.
    Jodes

Les commentaires sont fermés.