« Scoumoune Niçoise », le sixième tome de Rossetti & MacLane… Du grand art :)

Aux alentours de la mi-septembre 2014, j’avais parlé de la saga policière de qualité (pas le machin répétitif et ennuyeux de Camilla Läckberg) de Jérôme Drumont, « Rossetti & MacLane ».

Le 23 septembre 2014, le tome 6, « Scoumoune Niçoise » est sortie chez Amazon.

Le titre est très bien choisi, car ce n’est pas une tuile, mais tout un toit de mas provençal qui s’abat sur le crâne de Gabriel Rossetti. Revenant d’une escapade avec son collègue l’avocat Robert Martinez, ils se font arrêtés par la douane volante pour un simple contrôle de routine… Tout sauf routinier… Ce n’est que le début des ennuis pour Gabriel qui va s’apercevoir que les emmerdements, ça vole bien en escadrille… Et qu’ils ont tendance à être communicatif.

C’est un excellent tome, où les rebondissements sont intéressants, et où l’auteur a su utiliser toute la grande famille des personnages construites dans les cinq précédents tomes.

Allez, le tome 7 pour le printemps prochain ? 🙂

2 réflexions sur « « Scoumoune Niçoise », le sixième tome de Rossetti & MacLane… Du grand art :) »

  1. Je m’en doutais bien, tu as été plus rapide que moi Fred.
    Je viens seulement de le commencer et je me régale de ces retrouvailles avec Gab. Il est clair que dès le début, les emmerdes commencent ce qui met de suite dans l’ambiance.
    Les lecteurs qui n’ont pas lu un seul livre de cette saga ratent vraiment quelque chose, car c’est véritablement addictif de même que le ton succulent de l’ami Jérôme.
    A conseiller véritablement !

Les commentaires sont fermés.