Vendredi culturel, première partie. « Rossetti et MacLane » : une excellente série policière qu’on la lise dans l’ordre ou pas.

Jérome Dumont nous propose avec Rossetti et MacLane une série policière vraiment truculente. Même si je n’ai pas lu les 5 premiers tomes (le sixième sortant à l’automne 2014) de la saga dans l’ordre d’écriture… 🙁

J’ai lu les tomes dans cet ordre : 4, 2, 1, 3 et 5. J’avais parlé de l’excellent « Trois balles dans le buffet » en avril 2014.

Pour vous résumer rapidement la série des livres, voici la présentation rapide et sans révélations excessive que je peux faire de la série.

Le premier tome, « Jeux Dangereux » nous fait rencontrer deux personnes qui ne sont pas fait pour se rencontrer. Gabriel Rossetti, avocat niçois, et Amandine MacLane, épouse Deschamps, directrice de Stuff4Fun, une entreprise québécoise spécialisée dans le jeu vidéo qui soupçonne son mari d’être infidèle.

Entre Nice et Montréal, on va de rebondissements en rebondissements… Mais chut 🙂

Le deuxième tome, « Une enquête cannoise », Amandine qui est de nouveau officiellement célibataire (vous comprendrez pourquoi dans le deuxième tome), vient à Cannes à la demande d’un de ses amis d’école dont la femme a mystérieusement disparue. Elle embarque Gabriel Rossetti dans les bas fonds du festival de Cannes…

Le troisième tome, « Une affaire de familles » va entraîner notre duo désormais inséparables d’Italie en Belgique. En effet, alors qu’elle goûtait à un repos bien mérité, Amandine apprend qu’on a usurpé sa carte et dépenser sur son nom une somme coquette en Belgique. Elle emmene son cher Gabriel à Bruxelles pour une enquête que les deux héros ne sont pas près d’oublier.

Le quatrième tome, celui que j’ai lu en premier, nous plonge dans le milieu cannois à la suite d’un règlement de compte qui a mal tourné. Ange, parrain du milieu local, et grand ami de Gabriel Rossetti s’est fait flingué, en pleine préparation de mariage d’un collègue de Gabriel… Heureusement pour lui, Amandine dont il est inséparable vient lui donner un coup de main pour éclaircir l’affaire.

Le cinquième tome « Un froid de loup » nous amène au Canada, en plein mois de décembre. Alors que Gabriel et Amandine profitait d’un voyage touristique (hum !) à Las Vegas, Amandine reçoit sur son portable un appel à l’aide de sa collaboratrice responsable du recrutement de Stuff4Fun, Joana.

Dans une ambiance franchement fraîche – même un peu trop pour Gabriel – les voila en train de fouiller le passé de Joana qui les mets sur la piste d’un tueur en série qui s’attaque aux jeunes femmes amérindiennes…

Comme d’habitude, il y a toujours un rebondissement qui vous prend par surprise et qui permet de se dire qu’on est enfin avec une série policière de qualité.

Comment conclure autrement que par un « Vivement le tome 6 » ? 🙂

2 réflexions sur « Vendredi culturel, première partie. « Rossetti et MacLane » : une excellente série policière qu’on la lise dans l’ordre ou pas. »

  1. Il est vrai que l’ami Jérôme nous offre de sacrés bons moments de lecture avec cette série. Entre faits, rebondissements, suspense…l’auteur nous régale avec son style de qualité bien à lui. Bien que les ayant lu dans l’ordre, j’ai moyennement apprécié le premier mais eu de véritables coups de cœur pour les suivants qui selon l’environnement de l’aventure reste un facteur important pour l’intérêt du lecteur.
    Ce qui est sûr, un auteur et une série à ne pas laisser passer ! On attend tous le tome 6 avec impatience !

Les commentaires sont fermés.