Une distribution GNU/Linux rolling release ne se réinstalle que dans deux cas…

Le premier ? Un changement d’ordinateur. Le deuxième ? Quand un disque dur rend l’âme. J’ai déjà été dans cette situation en avril 2013.

Ce matin, j’ai connu une nouvelle fois cette mésaventure. Chronologiquement ?

10 h 20 : j’essaye d’allumer mon ordinateur portable, le démarrage est bloqué, m’annonçant des problèmes au niveau du disque dur interne.

10 h 25 : je démarre la machine sur un liveDVD d’Ubuntu. La sanction tombe : 26 mauvais secteurs sur un disque de seulement 400 Go.

10 h 35 : je téléphone à l’assembleur le plus proche, qui m’annonce la note. 65€ pour un disque de 500 Go. N’ayant pas besoin de plus en terme de capacité et voulant réparer la panne rapidement, je me prépare et je vais payer la douloureuse.

11 h 35 : je démonte le berceau du précédent disque dur, en me tordant le poignet pour dégripper les vis de montages.

11 h 50 : j’ai fini de remonter les vis aussi grosses que des ongles de nouveau né. Durant ce temps, mon ordinateur fix m’a créé une ISO d’installation d’Archlinux.

12 h 45 : j’ai fini l’installation avec une Archlinux, et j’ai rajouté dessus Mate Desktop 1.9.x. Je voulais tester Mate Desktop 1.9 en grandeur nature, ça me démangeait.

Pause repas, puis installation de la logithèque : LibreOffice, Gimp, et plein d’autres outils.

13 h 55 à 14 h 45 : copie des données (75 Go de musique, c’est long à faire recopier).

Les seuls outils gnome rajoutés pour compléter l’expérience utilisateur ?

  1. Rhythmbox pour la musique
  2. Shotwell pour les images
  3. Brasero pour la gravure
  4. Gnome Disk Utilities pour surveiller le disque dur
  5. Gnome Mplayer pour les vidéos en duo avec VLC

Bien entendu, Mate Desktop 1.9.x (1.9.2 au moment où j’écris ces lignes) est loin d’être terminé, mais ça me donne envie d’utiliser un environnement en cours de développement, et surtout qui n’est pas victime de plantage à cause du pilote intel qui est mal embouché au niveau du support de l’accélération 3D avec certains circuits.

En tout cas, cela m’évite de maintenir à jour une machine virtuelle dans VirtualBox avec Mate Desktop à l’intérieur. Et même si le projet Mate Desktop 1.10 n’avance que lentement, je pourrais m’impliquer avec des rapports de bugs… Et peut-être remplacé le Gnome Shell de mon ordinateur principal par Mate Desktop… On sait jamais 😀

En tout cas, ne le voir manger que 270 Mo au démarrage, en ayant bien chargé la mule, ça donne envie 😀

11 réflexions sur « Une distribution GNU/Linux rolling release ne se réinstalle que dans deux cas… »

  1. Une fois par an tu changes de disque dur, tu sais comment faire maintenant, est-ce que tu connais deja-dup le mois dernier j’ai changé de machine et je voulais récupérer les sauvegardes mais je n’ai pas réussi, peut-être le changement de version n’est pas compatible entre le 32 bit du vieux et le 64 du nouveau venu.
    Enfin toujours est-il que j’ai récupéré grâce aux copies que j’avais.
    Tu ne penses pas faire de test sur les différents moyens de sauvegarde ?
    A pluche.

    1. Surtout que les changements de disques sont sur deux machines différentes.

      Déjà-dup ? De nom. Mais je suis un vieux de la vieille, et je préfère les sauvegardes multiples et séquentielles.

      Sinon, je n’ai perdu que 3 heures, le temps de remettre le système et les données. En encore, 3 heures car j’ai 75 Go de musique 😀

  2. Salut, je voudrais rebondir sur ton propos: « Et peut-être remplacé le Gnome Shell de mon ordinateur principal par Mate Desktop… »
    Qu’est-ce qui aujourd’hui te retiens de le faire?

  3. Bien sûr, je peux me tromper… mais j’ai le sentiment que les prochaines versions de MATE vont déchirer (environnement graphique fonctionnel, léger et facile d’accès) ! 😉

  4. Pour ma part je reste fidèle à Gnome que je trouve minimaliste et efficace mais il est vrai que Mate devient un sérieux concurrent, surtout pour Xfce.

    Pour moi le seul avantage de Mate face à Gnome-shell, c’est sa légèreté pour un DE très complet.

    1. Je ne trouve pas Gnome si minimaliste que çà… c’est plutôt Mate qui est plus simple et peut-être un peu plus rétro aussi niveau interface.

Les commentaires sont fermés.