Trisquel GNU/Linux 7… Un espoir en vue pour les distributions 100% libre ?

Dans le petit monde des distributions GNU/Linux 100% libre au sens de la Free Software Foundation, il n’y a pas grand nombre de distributions qui soit à la fois fraiche et libre. Il n’y a que la Parabola GNU/Linux pour rester réaliste et dans une moindre mesure, la Trisquel GNU/Linux avec sa version 6.0. Cette dernière sortie avec près d’un an de retard sur sa base Ubuntu 12.04 LTS avait mis à mal sa réputation.

Fouillant sur la liste de publications concernant les utilisateurs, j’ai vu quelques fils qui réclament à corps et à cris une Trisquel GNU/Linux. Sur un d’entre eux, j’ai pu voir qu’il y a avait une adresse pour récupérer une pré-version de la Trisquel GNU/Linux 7 alias Belenos.

J’ai donc fait chauffer mon wget et j’ai récupéré une ISO internationale pour tester la nouvelle mouture de cette distribution GNU/Linux 100% et utilisable sans trop de limite. J’ai pu trouver une ISO du 7 août 2014.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://devel.trisquel.info/makeiso/iso/trisquel_7.0-20140807-i18n_amd64.iso
–2014-08-21 07:44:48– http://devel.trisquel.info/makeiso/iso/trisquel_7.0-20140807-i18n_amd64.iso
Résolution de devel.trisquel.info (devel.trisquel.info)… 91.121.223.90
Connexion à devel.trisquel.info (devel.trisquel.info)|91.121.223.90|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1590689792 (1,5G) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : « trisquel_7.0-20140807-i18n_amd64.iso »

100%[====================================>] 1 590 689 792 1,07MB/s ds 14m 5s

2014-08-21 07:58:53 (1,80 MB/s) — « trisquel_7.0-20140807-i18n_amd64.iso » sauvegardé [1590689792/1590689792]

Après le démarrage, j’ai lancé l’installateur. Celui-ci indique que la gourmandise de la distribution a bien augmenté. Si la version 6.0.x de la Trisquel GNU/Linux conseille 4 Go, celle de la version 7 recommande 8,6 Go…

Après l’installation sans problème, et la mise à jour, on peut enfin passer à l’exploration de cette distribution basée sur la dernière Ubuntu LTS qui est liberé de tout logiciel privateur, du moins au sens entendu par la FSF.

Le bilan qu’on peut faire est assez satisfaisant : LibreOffice 4.2.4 (ou 4.2.5), un Gnome 3.8.4 (avec des morceaux de Gnome 3.10) revampé graphiquement pour donner une apparence à la Microsoft Windows « classique » (c’est à dire celle qui a été utilisée entre 1995 et 2012), un Mozilla Firefox libéré à la sauce FSF (alias GNU IceCat, mais en version 31), un noyau linux-libre 3.13 (pour suivre la version utilisée par Ubuntu 14.04.x LTS ?) et plein de petites bonnes choses.

Il y a cependant quelques légers problèmes : la traduction incomplète du bureau (du moins pour les icones affichées sur celui-ci), les traductions absentes par endroit. Mais le mieux est de montrer la Trisquel GNU/Linux 7.0 en action.

J’avoue que je suis très agréablement surpris par cette préversion du 7 août 2014. Elle est vraiment très utilisable et surtout, sa fraicheur la rend intéressante et casse l’idée admise qu’une distribution GNU/Linux 100% libre est vieille pour ne pas dire dépassée pour son équipement logiciel. Seul gros hic : le problème de la traduction pour IceCat…

Cependant, cet espoir ne sera vraiment confirmé que si et seulement si la Trisquel GNU/Linux 7.0 sort d’ici la fin de l’année 2014. Si elle sort après, elle ne fera que salir – à son corps défendant – sa réputation. Ce qui serait dommage, car c’est la seule distribution GNU/Linux 100% libre qui est assez facile d’accès.

4 réflexions sur « Trisquel GNU/Linux 7… Un espoir en vue pour les distributions 100% libre ? »

  1. Étonnant que tu te sois focalisé sur les logiciels. En dehors de Flash, en général, on trouve à peu près tout en logiciels libres.

    Pour les distributions qui se réclament 100% libres, et donc, débarrassées de tout driver, et pire encore, des firmwares et autres blobs binaires nécessaires au fonctionnement de certains drivers libres, c’est surtout le support matériel qui risque de poser problème.

    Dans une VM, ça se verra moins, mais lors d’une installation en dur, si la moitié des composants ne sont plus supportés, ça risque de le faire moyennement.

    1. Au sens le plus strict, les pilotes sont aussi des logiciels.

      Trisquel GNU/linux est une live installable, donc tu peux déjà savoir si ton matos est bien supporté ou pas avant de passer à l’installation proprement dite non ?

  2. J’avais testé cette distribution en 2010 et j’avais été heureux de voir que ma clé wifi avait été reconnue, que mon imprimante multifonction aussi et que la partie scanner était opérationnelle.
    On peut donc penser que 4 ans plus tard elle n’a pas perdu tout cela.
    A pluche.

  3. Tout à fait d’accord avec toi dans la vidéo, les problèmes rendent la vidéo davantage intéressante 🙂
    Je n’ai pas de compte YouTube donc je te met un « J’aime » ici !

    Merci pour tes vidéos 😉

Les commentaires sont fermés.