Pisi Linux, encore une nouvelle distribution GNU/Linux en rolling release ?

Pisi Linux, c’est la suite communautaire d’une distribution turcophone, la Pardus. La seule fois que j’avais parlé de la Pardus, c’était en décembre 2012, par rapport à son acte de décès. La distribution semble encore exister sous la forme d’une dérivée de Debian GNU/Linux testing désormais donc d’un intérêt tout… relatif 🙂

Cependant, certains de ses outils, comme l’outil Kaptan ont migré vers d’autres cieux, comme la Chakra Linux, sous le nom de Kapudan.

D’ailleurs, le gestionnaire de paquets Pisi est utilisé par d’autres distributions, dont une certaine… EvolveOS 🙂

Finalement, la communauté des utilisateurs de la Pardus a repris le flambeau, et après de nombreux mois d’efforts, propose la Pisi Linux 1.0.  J’ai donc fait chauffé mon wget et j’ai récupéré l’ISO en version KDE 64 bits pour voir ce que donne cette distribution.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://freefr.dl.sourceforge.net/project/pisilinux/1.0/kde/Pisi-Linux-1.0-KDE-x86_64.iso
–2014-08-20 15:29:44– http://freefr.dl.sourceforge.net/project/pisilinux/1.0/kde/Pisi-Linux-1.0-KDE-x86_64.iso
Résolution de freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)… 2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1, 88.191.250.136
Connexion à freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)|2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1515192320 (1,4G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « Pisi-Linux-1.0-KDE-x86_64.iso »

100%[====================================>] 1 515 192 320 1,84MB/s ds 15m 57s

2014-08-20 15:45:42 (1,51 MB/s) — « Pisi-Linux-1.0-KDE-x86_64.iso » sauvegardé [1515192320/1515192320]

Son wiki annonce la couleur : c’est une distribution en rolling release, avec environ 6000 paquets disponibles, un installateur maison du nom de YALI, le configurateur Kaptan, PiSi pour gérer les paquets et plein d’autres choses.

Cependant, la version 1.0 n’est disponible qu’en ISO installable, donc notre ami VirtualBox va nous donner un coup de main précieux ici.

Si vous n’aimez pas les couleurs roses et cousines, YALI sera une torture visuelle pour vous.

Après avoir accepté les conditions d’utilisation, l’installateur peut vérifier l’intégrité du support d’installation. Bonne pratique que je voudrais voir plus souvent disponible.

Ensuite, on arrive aux options classiques : clavier, fuseau horaire, création du compte utilisateur, puis saisie du mot de passe administrateur.

On nous demande ensuite quel type de partitionnement appliquer pour l’installation, puis le réglage du chargeur de démarrage.

Un ultime écran récapitulatif, et on est parti pour le grand chambardement 🙂

L’installation commence et après environ une heure d’attente, on peut redémarrer. C’est une des installations graphique parmi les plus longues que j’ai pu voir. Sûrement lié à l’utilisation d’une machine virtuelle 🙂

Au premier démarrage, Kaptan nous acceuille et on peut personnaliser l’affichage et les options de la Pisi Linux. Toujours sympathique.

On passe ensuite à la récupération et à l’installation des mises à jour.

On s’aperçoit que tout est en anglais. Il faut récupérer et appliquer les traductions « manuellement ». Ce n’est pas très complexe, mais c’est quand même dommage.

Pour montrer la Pisi Linux en action, j’ai fait chauffer mon Kazam (l’outil d’enregistrement de vidéo), et j’ai pris en action la distribution.

Malgré une installation qui pourrait faire la richesse des perruquiers, et une logithèque encore limitée, je dois dire que voir renaître la Pardus Linux sous le nom de Pisi Linux est autrement plus intéressante que le retour de la SymphonyOS que j’ai étrillé dans un billet assez récent.

a distribution me fait un peu penser à la KaOS, mais elle est quand même plus fournie que cette dernière et propose par défaut le menu KickOff.

Kaptan est vraiment agréable. Reste à voir comment elle tiendra le choc. Une distribution à suivre attentivement et qui change de la énième dérivée d’ubuntu qui n’apporte rien d’autre qu’un fond d’écran différent.

9 réflexions sur « Pisi Linux, encore une nouvelle distribution GNU/Linux en rolling release ? »

  1. C’est assez joli et la finition semble être au rendez-vous.
    Est-ce que les pilotes Nvidia font parti du paquetage ?
    Enfin, tu as l’air plus conquis par cette distribution 😀 et a aucun moment tu n’as laissé échappé le mot « sale bête » ;D
    A pluche.

  2. Après une install (en dur) de 40 minutes, tout va bien 🙂
    déja 2 pisi up en 2 jours: firefox puis alsa, j’ai l’impression qu’ils démarrent comme une arch 🙂

  3. Je n’ai pas vu d’options qui pouvaient provoquer une telle différence. C’est vrai que lors des màj, la vitesse de téléchargement est … à mourir d’ennui.

    Côté construction de paquet, tu as regardé ?

Les commentaires sont fermés.