Les blogueuses et blogueurs indépendants, denrée en voie de raréfaction ?

Il faut le dire, la situation est simple. Les blogueuses et blogueurs indépendants, c’est une denrée en voie de raréfaction. Il y a plusieurs maux qui gangrènent la blogosphère, qu’elle soit francophone ou mondiale. C’est la gueulante d’Agnès sur son blog qui m’a donné l’idée de ce billet.

Dans ces maux, on peut citer principalement :

  1. La monétisation classique via les régies publicitaires aux placards plus ou moins discrets
  2. Les articles sponsorisés qui sont clairement du léchage de bottes des produits des annonceurs
  3. Les blogueurs influents qui se font acheter via des appareils ou des produits de tests en avant première

Je ne reviendrais pas sur le cul-de-sac de la monétisation via les régies publicitaires. Ici, Lionel Dricot alias Ploum a fait un article magnifique sur ce point précis.

Sur le deuxième point, il faut être réaliste et ne pas nier le côté foncièrement étouffoir à critique qu’est l’article sponsorisé. Forme dérivée du publireportage de la presse papier classique, il n’a que peu ou pas d’intérêt.

C’est vrai ? Qui irait mordre la main de l’annonceur en déclarant que son produit, c’est de l’excrément de chien en barre ?

Ce qui a fait perdre toute crédibilité ou presque à la presse du jeu vidéo classique, avec des tests où les notes sont au minimum du 16/20 même si le produit est tout juste bon pour récurer la cuvette des toilettes. Et à 60€ le jeu de nos jours… :(

Il ne reste plus que des magazines comme Canard PC pour oser dire : Oui, ce titre est une merde, fuyez en courant !

Quant aux conflits d’intérêt de cette presse, je vous renvoie aux détails croustillant de cet article d’Acrimed…

Le problème de conflits d’intérêt et articles sponsorisés sont tels qu’un article satyrique sur le blogosphère de la mode est un petit bijou à lire tant on sent le fond de vérité qui sous-tend

Sur le dernier point, l’achat des blogueurs influents, c’est flagrant, surtout dans le domaine des nouvelles technologies. Lors d’un reportage passé sur M6 dans l’émission Capital, celle du 23 février 2014 consacré aux portables low-cost, on voyait un groupe de blogueurs influents se faire donner un téléphone d’une valeur de 179€ pièce pour en faire le test.

Faut-il penser que les blogueurs se font acheter ainsi ? Certains l’affirme haut et fort, et il serait difficile de ne pas leur donner raison… :(

Est-ce à dire que la blogosphère est désormais gangrénée jusqu’à l’os ? Tenue par les bijoux de familles par les annonceurs ? En partie, c’est vrai.

Vous savez que je parle souvent de musique. Et je dois dire que j’achète tous les albums dont je vous parle sur le blog.

Ce qui représente en moyenne 20 à 30 € voire 40€ certains mois.

C’est le prix de mon indépendance.

Faites donc la démarche de demander aux blogueurs qui présentent un certain nombre de produits payants la somme qu’ils ont dépensés pour les acquérir, ne serait-ce que par simple transparence et honnêteté envers les visiteurs.

Si vous vous prenez une fin de non-recevoir en pleine tronche, vous saurez ce qu’il vous reste à faire : voir ailleurs si vous y êtes !

Enfin, je dis cela, mais c’est vous qui voyez, après tout !

32 réflexions au sujet de « Les blogueuses et blogueurs indépendants, denrée en voie de raréfaction ? »

  1. Je me doutais bien Fred que tu allais nous pondre une partie de ce genre ! J’espère que tu as ta réserve de tubes de pommades contre la démangeaison des roustons car le problème est loin, très loin d’être réglé . La blogosphère est véritablement gangrénée par les annonceurs et autres qui y intègrent toute forme de pression. Le/la pauvre blogueur(se) qui veut rester tranquille dans son coin est mal barré(e) et aura fort à faire pour ne pas voir s’écrouler son château de cartes. J’aime davantage qu’il soit question sur le blog de choses que je m’achète moi-même, un article ne peut qu’être plus vrai.
    Quand il n’y aura plus de blogosphère, on verra la gueule que tireront les annonceurs. A leur tour d’être mal barrés ! En voulant tirer profit des blogs, ils ne font que les détruire et se détruire eux-mêmes !

    1. Agnes : Le/la pauvre blogueur(se) qui veut rester tranquille dans son coin est mal barré(e) et aura fort à faire pour ne pas voir s’écrouler son château de cartes.

      Le ou la blogueuse qui veut rester tranquille dans son coin peut le faire très facilement, si il ou elle le veut vraiment. Le tout est savoir ce qu’on veut. Après c’est sûr que celui qui ouvre son truc dans l’idée d’en vivre dans trois mois …. Mouarf…

        1. Oui et non. J’ai quelques Adsens qui traînent ici ou là et qui me font gagner trois sous que je réutilise pour payer l’hébergement et les envois de colis, quand je fais gagner des bouquins ou d’autres trucs.

          Mon blog est donc monétisé et j’ai sans doute perdu quelques lecteurs au passage. En revanche j’arrive à l’auto financer et même à en faire profiter les lecteurs via des concours sympathiques. Tout va bien et ma gorge aussi.

  2. Bravo! Je plussoie. Je dois dire que récemment j’ai justement reçu des mails pour faire des articles sponsorisés, et on a essayé via Twitter de récupérer un de mes articles pour promouvoir un produit. C’est loin d’être ma philosophie, je suis peut être fauché, mais mon intégrité, elle, n’a pas de prix.

  3. Dans la même veine, j’ai fermé définitivement mon site web. J’ai tourjours refusé de mettre un seul quelconque lien pblicitaire, sous n’importe quelle dorme, ainsi mon site web me coutait pour me rapporter des clopinnettes, bref que dalle sauf le plaisir de partager une passion. Il est vrai cependant que mon site, spécialisé sur les comtes de Foix (trop ?) n’était plus mis à jour depuis des lustres (l’Histoire étant figée par définition). Mais le cumul des deux raisons m’a poussée à mettre un terme à ce site.

    En bref, je comprends qu’on tente de financer tout ou partie de son site ou blog mais cela ne doit pas pour autant mener à un conflit d’intérêt pub contre passion.. Quel est justement l’intérêt à un article non neutre par effet publicitaire ? Aucun !

  4. çà n’a aucun sens de tirer systématiquement sur les blogueurs essayant de gagner trois ronds de leurs blogs.
    Il appartient aux lecteurs de se faire une idée en fonction de ce qu’ils lisent. Ils ne sont pas plus bêtes que ceux qui dénoncent.
    Je ne vois pas non plus en quoi les blogueurs ayant des rentrées d’argent seraient plus coupables de travestir la vérité que les magazines et journaux recevant de la publicité.
    S’il y a des blogueurs non sincères c’est aux lecteurs de le voir et pas à de pseudos chevaliers blancs mettant tout le monde dans le même sac.

    1. Les lecteurs seraient donc omniscients ?

      Quant au terme de chevalier blanc que tu veux me coller sur la peau telle une cible de tir à l’arc, il y a un problème de taille : je ne pratique pas l’équitation.

      Quant à vouloir tirer de l’argent d’un blog, c’est comme le surf rémunéré : un miroir aux alouettes.

  5. Les lecteurs ne sont ni omniscients ni stupides.

    Et pour « Quant à vouloir tirer de l’argent d’un blog, c’est comme le surf rémunéré : un miroir aux alouettes. »
    Je ne sais pas s’ils en vivent ni s’ils veulent en vivre mais d’après ce que je lis plus haut du commentaire de Laurent certains veulent juste réduire un peu le coût de l’hébergement. Cela ne fait pas d’eux des tricheurs.

    1. Les lecteurs ne sont ni omniscients ni stupides.

      Pas possible :D

      Quoiqu’on pourrait se poser quelques questions quand on lit certains commentaires sur certains blogs, qui me font penser que ma belle-soeur trisomique 21 a un degré de réflexion plus poussé par moment.

      Et pour « Quant à vouloir tirer de l’argent d’un blog, c’est comme le surf rémunéré : un miroir aux alouettes. »
      Je ne sais pas s’ils en vivent ni s’ils veulent en vivre mais d’après ce que je lis plus haut du commentaire de Laurent certains veulent juste réduire un peu le coût de l’hébergement. Cela ne fait pas d’eux des tricheurs.

      Où est inscrit en toute lettre le terme « tricheurs » dans l’article ? Où ? Réduire le coût de l’hébergement, soit, ça peut se comprendre.

      Mais il ne faut pas oublier qu’une partie non négligeable de la blogosphère est gangrenée par les articles plus ou moins achetés.

      Nier cet état de fait, c’est avoir besoin d’une greffe de rétine urgente.

      Pour finir, je ne prétends pas être une référence. Seulement, je ne veux plus que mon navigateur servent à afficher des blogs qui sont des galeries marchandes et où le contenu informatif est réduit à une portion minuscule.

      C’est trop demander ?

    2. @Cep :

      En effet je n’ai jamais été naïf au point croire que je pourrais vivre de mon blog et je n’en n’ai pas envie. Je me vois mal passer le reste de ma vie à la maison, à bombarder du billet en calbute et à vivre dans le virtuel alors que j’ai un taff sympa où je croise plein de « vrais gens ».

      Je suis à 100% d’accord avec toi aussi en ce qui concerne les lecteurs. Ils sont loin d’être stupides et savent très bien faire le tri.

      @Fred :

      On peut toujours polémiquer sur la pseudo indépendance des trois pélos ayant touché un téléphone, ne prendre que ce genre de cas en exemple et en tirer des conclusions négatives en balançant un (son) modèle de vertu (sur qu’elle légitimité ?) . Ça n’a résolument pas de sens et ça n’est pas constructif de réduire les centaines de milliers de blogs à ces deux modèles (et motivations) uniques.

      Je pense pour ma part qu’il y a autant d’imposteurs dans les deux modèles et je ne vois pas en vertu de quoi un blog monétisé serait « globalement » moins vertueux qu’un blog non monétisé. Il n’y a pas de loi universelle en la matière à ce que je sache et bien heureusement. Dans le cas contraire cela voudrait dire que tous les plombiers (absolument tous) seraient malhonnêtes.

      Bon ok, la parabole est un peu pourrie, mais je pense que tu en as compris les sens :)

      1. Je suis à 100% d’accord avec toi aussi en ce qui concerne les lecteurs. Ils sont loin d’être stupides et savent très bien faire le tri.

        Quand on voit parfois le niveau de commentaires, on peut avoir un léger doute.

        On peut toujours polémiquer sur la pseudo indépendance des trois pélos ayant touché un téléphone, ne prendre que ce genre de cas en exemple et en tirer des conclusions négatives en balançant un (son) modèle de vertu (sur qu’elle légitimité ?) . Ça n’a résolument pas de sens et ça n’est pas constructif de réduire les centaines de milliers de blogs à ces deux modèles (et motivations) uniques.

        C’est la pointe émergée de l’iceberg l’histoire des blogueurs achetés par des téléphones à 179 € pièce.

        Quant au modèle de vertu, j’appelle ceci de la transparence. C’est tout.

        Je pense pour ma part qu’il y a autant d’imposteurs dans les deux modèles et je ne vois pas en vertu de quoi un blog monétisé serait « globalement » moins vertueux qu’un blog non monétisé. Il n’y a pas de loi universelle en la matière à ce que je sache et bien heureusement. Dans le cas contraire cela voudrait dire que tous les plombiers (absolument tous) seraient malhonnêtes.

        Cependant, j’aurais toujours un doute dès que je verrai une annonce publicitaire sur un blog. Le mélange des deux est explosif.

        Et ta parabole sent un peu le renfermé, en effet :D

  6. Fred : « C’est trop demander ? »

    Très clairement, oui.
    On dirait que tu débarques sur le web. Que tu le veuilles ou non le web marchand existe. Il tient même une place prépondérante.

    Alors, que faire ? soit tu te coupes du web soit tu ne visites que certains cites, triés sur le volet. Mais si tu n’as plus les vitrines éclairées sur le web tu les auras tout de même en sortant dans la rue. Alors, tu ne vas plus sortir ?

    Moi aussi je déplore cette débauche de néons sans cesse clignotants. Et lorsque j’en ai plus que marre je sais où allez pour ne plus les voir. Et en même temps je me dis que tout cela, tout de même, fait vivre de nombreuses personnes et tant mieux.

    1. Très clairement, oui.
      On dirait que tu débarques sur le web. Que tu le veuilles ou non le web marchand existe. Il tient même une place prépondérante.

      Je suis juste arrivé sur la toile en 1997. Donc, 17 ans en 2014.

      Le web commercial doit rester sur les sites commerciaux. C’est sûrement trop demander…

      Alors, que faire ? soit tu te coupes du web soit tu ne visites que certains cites, triés sur le volet. Mais si tu n’as plus les vitrines éclairées sur le web tu les auras tout de même en sortant dans la rue. Alors, tu ne vas plus sortir ?

      Vivant dans une petite ville, je n’ai pas droit aux placards publicitaires en 4×3 à chaque coin de rue.

      Moi aussi je déplore cette débauche de néons sans cesse clignotants. Et lorsque j’en ai plus que marre je sais où allez pour ne plus les voir. Et en même temps je me dis que tout cela, tout de même, fait vivre de nombreuses personnes et tant mieux.

      Tout comme les activités légales ou pas. L’argument du mal nécessaire n’est plus vraiment adapté de nos jours. Au contraire.

      Qui dit publicité dit perte d’indépendance et uniformisation des contenus. Qui irait mordre la main qui le nourrit ?

  7. Fred « Qui irait mordre la main qui le nourrit ? »

    Tu dis toi-même qu’il est impossible de vivre de son blog.
    Faut croire que ce sont des ascètes tes vilains blogueurs vendus.

    1. De plus en plus court tes commentaires. Quant à l’achat des blogueurs « influents », je te renvoie au reportage de Capital, dont tu trouveras sûrement des extraits en fouillant sur la toile.

      Impossible de vivre financièrement de son blog, sûrement. Mais si tu rajoutes des téléphones à 179€ et autres babioles du même tonneau dans d’autres domaines, ça doit aider à mieux vivre.

  8. Fred, il semblerait que CEP ait besoin d’atterrir déjà en venant ici mais surtout en pensant que la planète indépendance est d’un autre temps. Que ce dernier veuille rentabiliser son hébergement peut se comprendre mais à partir de ce moment là, il n’est plus indépendant. Rien que ça suffit à briser la chaine de l’indépendance. Il serait même bien qu’il enregistre qu’il y aura toujours des blogueurs indépendants qui se battront pour ne pas rentrer dans le moule de gré ou de force !

    1. Inutile de monter sur nos grands chevaux respectifs.

      Vouloir rentabiliser en partie ses coûts d’hébergement, c’est normal. Mais si on passe par les régies publicitaires, on peut finir par douter à terme de l’intégrité des articles qui sont proposés.

      J’admire la démarche de Ploum qui a le mérite de la transparence. Et c’est cela qui manque.

      http://ploum.net/ce-blog-est-payant/

      C’est pour cela que j’écrivais en fin d’article :

      Faites donc la démarche de demander aux blogueurs qui présentent un certain nombre de produits payants la somme qu’ils ont dépensés pour les acquérir, ne serait-ce que par simple transparence et honnêteté envers les visiteurs.

      Si vous vous prenez une fin de non-recevoir en pleine tronche, vous saurez ce qu’il vous reste à faire : voir ailleurs si vous y êtes !

      Enfin, je dis cela, mais c’est vous qui voyez, après tout !

    2. Bonjour Agnès de Destination Passions,
      Je pense que c’est la première fois que nous nous croisons et je suis donc allé faire un tour sur votre blog.
      Alors, pour préciser un petit détail je participe à http://blog-libre.org/ en toute indépendance et, personnellement, je n’ai jamais produit un seul billet rémunéré tout simplement parce que je n’en ai pas besoin.
      Alors, qu’il y ait des tricheurs dans la blogosphère, c’est certain. Pour autant je refuse de mettre tous les blogueurs ayant reçu un jour une rémunération ou recevant régulièrement une rémunération dans le même panier, non cela je ne me le permettrai pas. Pourquoi ? tout simplement parce que je refuse la simplification des idées à outrance et la caricature.
      Et, si je vous comprends bien, il y aurait une chaine de l’indépendance basée uniquement sur le fait que les gens ne sont aucunement rémunérés ? vous ne trouvez pas que c’est un peu réducteur ? À la limite je pourrais même vous demander de quel droit vous vous arrogez le fait de distribuer ainsi l’étoile Indépendant / Soumis ? Allons, revenons à un peu plus de tolérance et de compréhension et admettons que chacun ait la possibilité de faire comme bon lui semble et laissons en dernier recours la liberté au lecteur de décider qui est sincère et qui ne l’est pas.
      Sur ce je vous souhaite bonne continuation dans vos entreprises.
      cep

  9. Fred : J’avoue que je ne fais vraiment confiance à un site qui ne dit pas dans son article de but en blanc la provenance du produit qu’il teste.

    Je peux le comprendre, mais de là à en faire une généralité… Enfin bref, je vais voir combien de centimes j’ai gagné aujourd’hui :)

      1. Fais le ménage dans tes flux et ne garde que les meilleurs (de ton point de vue) dans ce cas. Je ne vois toujours pas où est le problème. Des blogs il en ouvre et il en ferme tous les jours :)

        1. Déjà que mes flux sont assez restreints… Si tu ne vois pas le problème, je n’ai rien à rajouter mis à part le fait que depuis environ 3 ans, tous les 3 mois, j’ai une demande pour pondre du contenu sponsorisé voire pré-écrit… Et que cela va à l’encontre de ma conception du blogging.

Les commentaires sont fermés.