Quelques fouilles archéologiques et geekesque… :)

A l’approche des 6 mois de la mise à mort de la PearOS (dont on ignore toujours le nom du repreneur), j’ai eu envie de me plonger dans les archives de mon blog pour voir combien de distributions qui ont quitté entre temps j’ai pu présenter et tester rapidement. Pour mémoire, souvenons-nous de la volée de bois vert envers moi de la part du papa de PearOS, quelques semaines avant la mise à mort de sa distribution.

Mais revenons aux fouilles archéologiques du blog, le premier test ou plutôt présentation rapide d’une distribution remonte à juillet 2006 avec un article au format pdf (toujours disponible) sur un certain PC-BSD 1.2 :)

En utilisant la liste des distributions indexées sur Distrowatch et déclarée comme abandonnées, voici celle que j’ai pu trouver sur mon blog. Vu la longueur de la liste, j’ai mis une petite césure en place dans l’article.

  1. FreeSpire (août 2006)
  2. Fluxbuntu (octobre 2007)
  3. Omega Fedora Remix (janvier 2010)
  4. VLOS (janvier 2010)
  5. Yoper Linux (mai 2010)
  6. aLinux (juin 2010)
  7. PureOS (novembre 2010, février 2011 et septembre 2012)
  8. Zenix Linux (mai 2011)
  9. ConnochaetOS (juillet 2011)
  10. PearOS (août 2011, Septembre 2011, Décembre 2011, février 2012, mars 2012, octobre 2012 et août 2013
  11. SalineOS (octobre 2011)
  12. Fuduntu (novembre 2011)
  13. Dreamlinux (janvier 2012)
  14. Asturix (février 2012) :
  15. SolusOS (mai 2012, janvier 2013, février 2013)
  16. AtlasX (novembre 2012)
  17. ColorwheelOS (janvier 2013)
  18. Denix-OS (septembre 2013) :

Et en dehors des distributions GNU/Linux ?

  1. OpenSolaris (décembre 2008 et mai 2009)
  2. GnoBSD, un liveCD basé sur OpenBSD (février 2010)

Autant dire qu’il y a de quoi lire et de quoi voir. Il n’y a pas à dire, le monde des OS libres est vraiment très darwinien, non ? :D

Il n’est pas impossible que j’en ai oublié quelques entrées, mais fouiller près de 9 années de blog, c’est long à faire :)

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

4 réflexions sur “ Quelques fouilles archéologiques et geekesque… :) ”

  1. Je partage un peu l’avis de David Tavares. Quel intérêt d’être inutilement « méchant » ? pourquoi ne pas respecter le travail des autres, surtout sans connaître réellement leurs motivations ? la distribution testée fonctionne mal ? alors relever les bugs mais inutile de critiquer.

    J’ai été sévère une fois, méchant même, avec le Minte LMDE car je trouvais qu’ils se fichaient du monde dans leurs updates et qu’il y avait même des problèmes de sécurité. C’était justifié et pourtant avec le recul je regrette les mots employés.

    À ta décharge il faudrait peut-être que les développeurs de ces distributions en devenir précisent très clairement que ce sont des distributions de développement, très instables et non conseillées en production ou utilisation autre que de tests.

    Bonne continuation.

    1. Ah, notre ami David… D’ailleurs, il est étrange de noter qu’au bout de 6 mois, on ne sait toujours pas qui est derrière le rachat de PearOS.

      Il ne faut pas dire ce qu’on pense vraiment ? On doit rester dans le « tout va très bien madame la marquise » ?

      Sur toutes les distributions listées, il y avait du grand n’importe quoi et des distributions plus sérieuses, comme la Yoper par exemple. Ou encore FreeSpire, VLOS, etc…

      PearOS a été une espèce de running gag au corps défendant de son créateur, qui doit avoir un égo à la taille du superamas de la Vierge à peu près.

      Il est vrai que c’est PearOS qui a été le plus souvent critiquée, mais c’était à l’image de son exposition médiatique.

      Ma marque de fabrique est simple : un produit est de faible qualité ou se la pète, je le dis. Point final :D

  2. « Ma marque de fabrique est simple »
    Attention aux forks :D

    Pour Tavares je ne le connais pas mais s’il ne communique pas c’est qu’il a ses raisons probablement.

Les commentaires sont fermés.