dPluzz, un logiciel un peu trop ubuntu-centré ?

Ce logiciel est un script python qui permet, à l’image d’un ArteFetcher pour Arte+7 de récupérer les flux de Pluzz.

A l’origine du port que j’ai fait pour Archlinux et apparentées, un fil sur le forum Manjaro.fr concernant son « ancêtre » PluzzDL.

Il s’est avéré que le logiciel était désormais inutisable, et qu’un script basé sur python 2 avait été développé pour gérer le nouveau Pluzz.

Après m’être facilité très légèrement le transit intestinal, j’ai réussi à empaqueter dPluzz. Pour Archlinux et apparentés, l’installation se fait avec un petit : yaourt -S dpluzz

Mais on sent que le logiciel a été conçu dans l’esprit que seul compte Ubuntu. En effet, si on va dans les options, on a une case à cocher plus que parlante :

Capture d'écran de 2014-06-13 19:03:25

En clair, une option lié à la logithèque ubuntuienne alors que c’est un simple script en python 2…

Il reste cependant deux bogues : un qui force au lancement du logiciel en ligne de commande, et un autre qui fait que le téléchargement est directement à 100%, même avec une récupération à peine entamée.

Malgré le côté apparemment Ubuntu-centré du logiciel, on peut l’utiliser sur ArchLinux sans trop se prendre la tête. A suivre… :)

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

4 réflexions sur “ dPluzz, un logiciel un peu trop ubuntu-centré ? ”

  1. Il reste cependant deux bogues : un qui force au lancement du logiciel en ligne de commande, et un autre qui fait que le téléchargement est directement à 100%, même avec une récupération à peine entamée.

    plus maintenant, la dernière correction que tu as fait règle le problème du lancement en ligne de commande.
    pour le téléchargement à 100%, j’ai pas fait gaffe quand j’ai testé…

Les commentaires sont fermés.