Emmabuntüs 3 beta : le retour de la distribution éthique, au sens noble du terme.

La version béta de la Emmabuntüs 3 est sortie le 9 juin 2014. Cette version est basée sur la Xubuntu 14.04 LTS.

Après avoir aidé un petit peu au débogage de la dite béta, j’ai pensé qu’il serait intéressant de vous montrer l’évolution cette distribution éthique au sens noble du terme. Tout en estimant que la version finale sortira sûrement vers août ou septembre 2014.

J’ai donc récupéré l’image ISO et j’ai utilisé mon ami VirtualBox pour présenter cette nouvelle préversion.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://freefr.dl.sourceforge.net/project/emmabuntus/Emmabuntus%203/Images/Beta/Emmabuntus3-desktop-14.04.beta.iso
–2014-06-10 14:09:51– http://freefr.dl.sourceforge.net/project/emmabuntus/Emmabuntus%203/Images/Beta/Emmabuntus3-desktop-14.04.beta.iso
Résolution de freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)… 2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1, 88.191.250.136
Connexion à freefr.dl.sourceforge.net (freefr.dl.sourceforge.net)|2a01:e0d:1:8:58bf:fa88:0:1|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 3646013440 (3,4G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « Emmabuntus3-desktop-14.04.beta.iso »

100%[====================================>] 3 646 013 440 1,62MB/s ds 34m 51s

2014-06-10 14:44:42 (1,66 MB/s) — « Emmabuntus3-desktop-14.04.beta.iso » sauvegardé [3646013440/3646013440]

Au démarrage, il faut penser à appuyer sur la touche échap, et sélectionner le français pour être tranquille par la suite. J’ai pris l’option de l’installation dès le départ.

C’est ubiquity – l’installateur d’ubuntu et de ses dérivées officielles – qui nous accueille. La gourmandise, liée à la taille de la logithèque qui est très complète, nous indique qu’une bonne quinzaine de Go sont nécessaires.

J’ai demandé à ce que les mises à jour disponibles soient installées en même temps que le reste de la distribution. Mais apparemment, cela n’a pas fonctionné :(

Au premier démarrage post-installation, il y a un léger bug avec VirtualBox et toutes les distributions basées sur Ubuntu : la résolution de l’écran n’est pas correcte. Il faut installer le paquet virtualbox-guest-dkms et redémarrer. Ce que j’ai fait après une première mise à jour de l’ensemble.

Avant toute chose, j’ai demandé la version « complète » du cairo-dock pour que la totalité de la logithèque soit visible.

La purge des langues inutiles, je l’ai faite au démarrage suivant. Ainsi que la gestion des logiciels non-libres.

On peut accéder à la logithèque soit via le menu whisker installé en haut de l’écran soit par Cairo-dock, qui souffre d’un léger bug avec VirtualBox.

Cependant, impossible de trouver un correctif pour le moment. Ce qui rend l’ensemble difficile lisible par moment. Bref…

Côté équipement, on trouve de tout, pour tous les utilisateurs et tous les âges. Le but étant de fournir une distribution clé en main. Le mieux étant de montrer la distribution en action.

Je sens déjà certaines personnes s’exciter à cause de la présence de logiciels comme la version windows de Picasa (utilisant la surcouche Wine). Mais il ne faut pas oublier que cette distribution est à direction d’un public qui veut recycler son matériel, et qui n’a pas envie de bouleverser ses habitudes du tout au tout en une seule fois.

Si des logiciels non libres sont disponibles, on demande à l’utilisateur s’il désire ou pas les installer. Bien qu’étant encore en béta, l’ensemble est déjà très utilisable. Il reste quelques angles à arrondir, mais si cette distribution permet à des personnes d’entrer par le biais du recyclage de leurs machines en train de pourrir sous un Windows XP qui n’est plus maintenu à jour dans le monde du logiciel libre, est-ce un mal ?

16 réflexions au sujet de « Emmabuntüs 3 beta : le retour de la distribution éthique, au sens noble du terme. »

  1. Je me pose la question néanmoins, est ce que ce surplus d’application ne pourrait pas etre néfaste pour un nouvel arrivant sur la banquise ? Un peu de la même manière que le foisonnement de distribution…

    Apres tout, est il bien necessaire d’avoir a la fois abiword et libreoffice par exemple ?
    Ne serait il pas judicieux de passer par un software center restreint (il me semble qu’il existe un truc du genre sous Handy Linux) ?

    1. Comme je l’ai précisé, j’ai mis le dock en mode « full », qui affiche une logithèque ultra complète. Cela laisse ensuite le choix à l’utilisateur de découvrir le logiciel qui lui convient au lieu de lui imposer un choix.

      Handy Linux est un projet complémentaire à celui de l’emmabuntüs.

  2. Bonjour,

    Moi perso, je trouve ce projet super sympa, et trés bien pour recycler les machines anciennes tournant sur XP et autres.

    Une bonne intro à Linux, grace à cette distribution …

    Seb

  3. Bonjour !
    N’y aurait il pas un peu de parti pris pour cette distribution qui n’est pas moins bonne que certaines autres pour lesquelles tu es beaucoup plus dur à mon sens.
    J’aime beaucoup ton blog et ton sens critique mais je te trouve un indulgent concernant cette distro qui n’a pas beaucoup de sens mis à part l’idéal que l’on peut trouver dans de nombreuses distro….
    À bientôt
    Rich

    1. Aucun parti pris. Simplement que c’est un projet qui existe depuis plusieurs années et qui n’est pas uniquement mise au point pour astiquer l’égo surdimensionné de son ou ses créateurs.

      J’ai jeté un oeil à la liste des distributions GNU/Linux en liste d’attente sur distrowatch, et en complément à cet article (http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=10984) qui listait 345 distributions, on est redescendu à 274.

      J’ai de nouveau contacté les mainteneurs de distrowatch. Sur les 274 restantes, on pourrait encore en enlever 18 ou 19… Plus grand chose. Mais c’est souvent des distributions qui en commun « l’idéal que l’on peut trouver » pour reprendre tes propres termes.

  4. Ethique la distribution peut être.

    Par contre Emmaüs c’est tout autre chose… Travail dissimulé, exploitation des plus pauvres sous couvert d’aide humanitaire, gestion opaque de l’argent…

    Sans parler de l’activité principale de l’association : le logement « social ». Et quand on voit les exemples de comportement dégueulasse d’Emmaus avec ses locataires :
    http://www.wikistrike.com/article-emmaus-demande-l-expulsion-de-huit-locataires-enquete-99461586.html

  5. Ha ? Et bien ce n’est pas une raison pour ne pas chercher par toi même
    Un chouette son pris chez les gens qui sont menacés par emmaus :
    http://www.aufondpresduradiateur.fr/?p=2962

    Un article :
    http://owni.fr/2012/02/15/emmaus-societe-anonyme/

    Un docu de france culture : http://www.franceculture.fr/emission-les-pieds-sur-terre-un-bailleur-peu-social-2012-05-02

    Une recherche emmaus + greve dans un moteur de recherche permet d’avoir accès à des liens intéressants ; des salariés surexploités et maltraités… A vous de trouver (il y a bien plus intéressant que les articles de presses bidons de la première page).

    Enfin un lien vers une critique de fond :
    http://laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.fr/2012/12/emmaus-societe-anonyme.html

    Emmaus Quand je vois ce mot je sais que l’éthique c’est trash:///

  6. Fred,

    Après l’argument de la crédibilité sujette à caution voilà que ce serait maintenant ma santé mentale qui serait en cause.
    les obsessions des autres ne me semblent pas être un argument pertinent, quoique il est vrai très efficace
    pour éviter de s’attarder sur le fond du sujet de mes messages :
    – Une association qui joue de son image et de ses statuts pour mieux exploiter des travailleurs et tirer (de gros) profits de la misère de personnes en situation de faiblesses.
    -Les résistances internes et externes à ces pratiques de management.

    L’écoute des interviews et docus, la lecture des articles, ainsi que les pistes de recherche dans les commentaires ci-dessus ne sont la que pour aiguiller la curiosité.

    Emmaüs n’est pas la seule asso qui navigue en eau trouble. Or le sujet de ton article la concerne elle (via emmabuntus qui collabore avec) et pas d’autres. Si tu le souhaite nous pourrions engager des discussions sur d’autres profiteurs comme la croix-rouge, le wwf et bien d’autres à des niveau plus locaux. Les exemples et les témoignages sont foison.

    Orwell, en son temps, disait déjà : « Jamais plus je ne verserai la moindre obole à l’Armée du Salut… ». Visionnaire puisque presque 100 ans plus tard c’est toujours, et sûrement plus qu’à son époque, un discours subversif.

    Bonne soirée.

    1. Je ne mets nullement ta santé mentale en question, je constate juste que tu proposes plusieurs commentaires en rafale sur le même sujet. C’est tout.

      Et ayant travaillé dans le domaine associatif, je sais que c’est un panier de crabes aux pinces acérées comme des lames de rasoirs.

  7. Fred,

    Pour finir,

    Parler d’obsession c’était pas la meilleure manière de me faire remarquer que j’ai posté deux fois d’affilé. Ce genre de vocable fait porter le doute sur les propos de la personne visée.

    Quand au bashing c’est une pratique collective de dénigrement.
    As tu voulu m’attaquer là aussi, je ne sais pas, mais cela y ressemble puisque loin d’un quelconque « bashing » mon propos s’articule autour d’exemples concrets étayés par des sources diverses.

    Je reste ouvert à la discussion pour autant que les argumentaires ne se contentent pas d’attaques à la personne pour discrediter le propos de fond.

    Cordialement,

    Rirififi.

      1. Je ne veux dénigrer personne.
      2. Le bashing n’est pas forcément collectif, j’en ai eu l’expérience via des commentaires il y a plusieurs années
      3. Poster deux commentaires en partant d’un site connu pour être du grand n’importe quoi, ça n’aide pas vraiment. Je ne dis pas que les informations ne sont pas vérifiables, simplement, poster en rafale deux commentaires à la suite sur un ton presque agressif, bof

      Ca te suffit comme remarque ?

      Et je recopie une phrase que tu sembles avoir ignoré, te complaisant dans une sorte de posture de «  » » » » »martyre » » » » » » :

      Et ayant travaillé dans le domaine associatif, je sais que c’est un panier de crabes aux pinces acérées comme des lames de rasoirs.

  8. 1 – Dans ce cas évite le terme BASHING qui est totalement trompeur (fallacieux?) : http://www.revue-signes.info/document.php?id=2478
    Ainsi que le terme OBSESSION qui est fort mal approprié voire carrément insultant : « Idée répétitive et menaçante, s’imposant de façon incoercible à la conscience du sujet, bien que celui-ci en reconnaisse le caractère irrationnel. » Je ne pense pas que nous nous connaissions assez pour que ma psyché t’ai livré son intimité et que tu te permettes de me diagnostiquer ainsi.

    2 – Cf le lien dans le point 1 pour une définition de ce qu’est le bashing.

    3 – Tu te contentes, comme par hasard, de ne relever que le lien qui te permet de critiquer le contenu par le contenant. Ce qui est une manière diablement efficace de détourner le sujet.

    Je n’ai pas ignoré ta phrase. Je me pose d’ailleurs en retour la question d’essayer de comprendre pourquoi tu participes à un projet qui alimente « les crabes aux pinces acérés ».

    Pour finir sur la question de l’agressivité, elle est le juste retour de la qualité de tes remarques. Quant à la posture de martyr, je préfère ne pas commenter plus avant, je me contenterai de t’aiguiller vers ceci (pour rester dans le contexte) :
    Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu chapitre 7, versets 3 à 5

    Bien cordialement,

    Rirififi.

    1. Rien à rajouter, tu as tout dit. Je te laisse sans répondre outre mesure car tes propos n’appelle aucune réponse. Que tu joues le bashing d’une association, libre à toi de le faire.

      Je te ferais remarquer que tu as joué l’agressivité dès le début, et que j’ai idiotement pensé que tu serais capable de répondre sans tomber dans une nouvelle dose d’agressivité.

      La qualité de mes remarques ? Je n’ai fait que recopier le niveau de ta prose. Tu veux la guerre ? Libre à toi de continuer, mais ce sera sur un autre billet.

      Quant aux leçons de morale, tu es à l’image de ce que disait – de mémoire – un certain Jean de La Fontaine : les moralistes sont les plus immoraux.

      Celui est fermé car il a été publié il y a une semaine, et tu justifies mon idée de clore les termes au bout d’une semaine.

Les commentaires sont fermés.