Funtoo Linux avec Mate-Desktop : le retour de la geekitude absolue ? Deuxième partie.

C’est la suite de la première partie. L’article a été rédigé entre le 16 et le 17 mai. J’ai arrêté la compilation des logiciels le 16 après avoir obtenu un Mate Desktop fonctionnel.

Après avoir vaqué à mes occupations, j’ai été confronté à ce chapelet d’une quinzaine de jurons de rarian qui refusait de se compiler avec la locale « fr_FR ». J’ai du remettre la locale en_US dans le fichier /etc/portage/make.conf pour que ce dernier se compile…

Après avoir corrigé ce bug à la chapelet d’une quinzaine de jurons, j’ai relancé l’opération de compilation, et je suis parti à d’autres occupations, car c’est passionnant de voir un logiciel se compiler 🙂

L’attente est largement plus longue que les 3 heures estimées… Il faut dire que webkit-gtk2 est recompilé… Même LibreOffice et ses 4 heures de compilations sur ma machine réelle feraient presque pâle figure ! Au final, c’est près de 5 h 30 d’attente pour compiler le moteur de rendu qui fait fonctionner Midori ou encore Web (le navigateur de Gnome).

Après la compilation de Mate Desktop, j’ai testé le lancement de l’ensemble, en rajoutant dans le fichier .xinitrc : exec ck-launch-session mate-session

Avant d’ajouter LightDM pour la connexion automatique, j’ai rajouté certains logiciels : Abiword et Gnumeric (pour la bureautique), Mozilla Firefox pour la navigation internet. La vidéo ? Gnome Mplayer. L’audio ? Quod Libet. La gravure de galettes plastifiées ? Brasero. Le courrier électronique ? Claws Mail.

Pour gérer l’impression ? Il suffit d’ajouter cups à la liste des services lancé au démarrage : rc-update add cupsd default

J’ai fini en rajoutant lightdm et après l’avoir testé, je l’ai activé par défaut avec les actions suivantes. J’ai rajouté la valeur DISPLAYMANAGER="lightdm" au fichier /etc/conf.d/xdm puis les deux commandes rc-update pour le démarrage automatique :


rc-update add dbus default
rc-update add xdm default

J’ai pu faire la capture vidéo de l’ensemble, et j’avoue que j’étais heureux d’avoir enfin une Funtoo Linux complète et utilisable.

Mis à part le bug étrange de Gnome Mplayer, j’avoue que l’expérience a été plaisante. Il est vrai qu’il m’a fallu pas loin de 18 heures de compilation pour avoir une environnement avec Mate Desktop, Mozilla Firefox, Abiword, Gnumeric et quelques autres outils.

Mais cela permet au moins d’avoir le plaisir de créer son environnement en partant du code source. C’est le niveau supérieur au mécano d’une Archlinux.

Je pense que sur une machine réelle, l’installation aurait duré moitié moins longtemps. Au final, je suis content d’être arrivé à me fabriquer une Funtoo Linux.

Mais son temps de mise en oeuvre est un peu rebutant. Même si une fois la base installé, la maintenance, en dehors de logiciels monstrueux du genre LibreOffice est assez réduite.

Pour finir sur une touche acide, que les personnes qui proposent des distributions aussi légères qu’une éléphante enceinte essaye de reproduire depuis le code source leurs oeuvres… Le résultat serait intéressant à voir 🙂

3 réflexions sur « Funtoo Linux avec Mate-Desktop : le retour de la geekitude absolue ? Deuxième partie. »

  1. Un truc que j’aime bien testé c’est le scanner pour voir s’il est reconnu du premier coup, la distribution a l’air d’être assez réactive.
    A pluche.

      1. Oui, certaine distributions que tu as pu tester.
        Oui, le temps de mettre en place est une certaine contrainte, mais ensuite c’est fini une fois que le plus gros est installé.
        A pluche.

Les commentaires sont fermés.