MooOS, le principe de la joke wad appliqué aux distributions linux ?

Grace à notre ami bovin libre, j’ai pris connaissance d’une dérivée d’Archlinux qui propose Unity comme interface par défaut. Elle a pour nom la MooOS. J’ai récupéré la version 0.6 de la distribution en question. Elle s’annonce comme étant une béta.

Qu’est-ce qu’une joke wad ? Dans le monde de Doom, c’est un niveau volontairement mal conçu pour faire rire ou pleurer le joueur.

J’ai récupéré l’ISO via le site officiel, puis j’ai utilisé VirtualBox. Pour tout dire, j’ai honte d’avoir fait subir cela à mon exemplaire de VirtualBox… Mais c’est si bon la honte…

Sur le plan de l’apparence, du choix des couleurs, on peut se dire que les auteurs ont du faire un mauvais trip en consommant du LSD passé de date.

L’installateur est une horreur (surtout sur le plan des couleurs), et surtout ce qui est marrant, c’est qu’on doit tout saisir à la main, et surtout faire un partitionnement avant de lancer l’installateur. Un partitionnement classique /boot, swap, / et home.

Le plus marrant ? L’option réseau qui renvoie sur une page blanche, car en cours de réalisation.

L’installation est terriblement longue. Est-ce dû à l’utilisation du réseau TOR ?!

Le temps d’installer la distribution, j’ai eu la possibilité d’écouter 15 des 24 titres de la compilation « Wake » de Dead Can Dance.

Soit en gros, 77 minutes de musique en continu… Ensuite, la configuration est en mode texte pour les autres réglages. Cependant, il faut faire attention, le clavier est par défaut en QWERTY.

J’ai ensuite la liste les environnement et gestionnaire de fenêtres inutiles pour cet article : à savoir awesome, enlightenment, spectrwm et XBMC. Viré par la suite pour gagner un peu de place. Pas grand chose, mais c’est toujours ça de pris !

J’ai trouvé la version portée d’Unity ultra-lente. J’ai donc comparé avec la version d’origine, en rajoutant : Steam, FileZilla, VLC, KeePassX, Kdenlive, K3B, Dolphin (alors que Nautilus est employé par Ubuntu…) et SimpleScreenRecorder (pas trouvé sur les dépots !), Xbmc pour avoir un équipement logiciel similaire. Est-ce vraiment plus rapide avec la version officielle ? La réponse en vidéo ;)

En un mot comme en cent ? Si vous voulez détruire la réputation d’une distribution GNU/Linux envers le grand public, faites lui tester cet étron où tout a été conçu en dépit du bon sens : un apparence qui s’apparente à du viol rétinien, une logithèque complètement idiote par rapport à l’environnement. Un conseil, libre à vous de le suivre ensuite. Oubliez cette chose, et si vous voulez un Unity fonctionnel, ne vous compliquez pas la vie : installez Ubuntu !

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

10 réflexions au sujet de « MooOS, le principe de la joke wad appliqué aux distributions linux ? »

  1. Nico

    Ha merde, c’est du lourd cette distrib, dans tout les sens du terme…
    Bon ok je te l’accorde, c’est une distribution pour faire fuir les nouveaux venus à Linux. Meme le fond d’écran est pourri ;-)

  2. rydhwan

    Wow faut pas etre dans la meme sale avec fred

    s’il est enerve…. j’ai rit a pleuré

    vous avez raison en doit respecter ARCHlinux meme avec unity

    fred vous le meilleur A+

  3. fassil

    Et proposer E avec, si j’ai tout bien compris:
    Comme disait ma grand-mère, c’est donner » de la confiture à des cochons »
    Voilà, ça c’est fait !

  4. Elrhim

    Bonjour, la distribution NixOs qui vient d’apparaître sur Distrowatch m’intrigue, je ne pense pas être le seul dans ce cas (mais au fond je n’en sais rien).

    Voilà. :] Je me permets simplement et innocemment de le faire savoir, des fois que ça pourrait éventuellement contribuer à faire pencher la balance en faveur de la parution d’un article lui étant consacré… ^_^’
    Merci beaucoup…

  5. anatolem

    Alors, je dis bravo, j’ai encore une fois bien rigolé :D
    Je ne suis pas un fan d’Unity mais je dois avouer que la dernière version d’Ubuntu m’a presque réconcilié :D
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.