Faisons un bond dans le futur… Un aperçu de la future Manjaro Linux 0.8.10.

Même si la Manjaro Linux 0.8.10 ne sortira pas avant plusieurs semaines, sa première préversion est disponible depuis quelques jours.

J’ai voulu voir à quoi ressemblerait la Manjaro Linux 0.8.10 quand elle sortira. Et surtout quelles sont les nouveautés que j’ai pu apercevoir, tout en sachant que je n’utilise pas la distribution en dehors d’une machine virtuelle.

J’ai donc récupéré l’ISO de la Manjaro Linux 0.8.10-pre0 avec Xfce et en 64 bits pour faire cet article. J’ai utilisé VirtualBox, car le circuit vidéo de Qemu m’a posé des problèmes lors des premiers tests préliminaires.

Pour l’iso ? Je suis allé sur le dépot Manjaro Testbuilds. J’y ai pris l’ISO dont j’avais besoin.

Note : ce dépot est réservé aux testeurs et aux kamikazes. Restez donc avec la Manjaro Linux 0.8.9 c’est plus prudent ! Si vous jouez avec le feu…

Au démarrage, rien ne la différencie d’une version 0.8.9. La seule différence se trouve quand on cherche bien, et qu’on entre les commandes qui vont bien dans un terminal xfce.

On note dès le départ que le noyau linux est maintenant le 3.12 (dernier noyau LTS en date). J’ai donc lancé l’installation, et notre ami Thus (alias cnchi, installateur d’Antergos Linux) nous accueille.

Il n’y a pas grand chose de nouveau. 6 Go sont recommandés par sécurité au niveau de l’espace disque nécessaire.

Toujours le bug étrange qui situe la machine au niveau de Berlin au lieu de la mettre sur Paris, mais cela se corrige en un clic.

La plus grosse nouveauté : la possibilité, désactivée par défaut, de définir une partition /home séparée. Cette possibilité a ses adeptes et ses détracteurs. J’indique juste sa présence, après chacun(e) voit midi à sa porte.

L’installation est très rapide, elle se fait par la décompression des images disponibles sur l’ISO d’installation, et non avec une récupération des paquets comme sur l’Antergos par exemple.

Après le premier démarrage, les mises à jour arrivent, et parmis elle, le noyau Linux 3.12.17, et un certain… OpenSSL 1.0.1g :)

J’ai ensuité rajouté yaourt, oui, je suis un fan de la ligne de commande. Et on ne se refait pas ! Simplement la commande sudo pacman -S yaourt dans un terminal xfce.

Ensuite, j’ai rajouté les paquets linguistiques manquants. J’ai eu envie de montrer la Manjaro Linux 0.8.10-pre0 en action. Voici donc la vidéo – avec les aléas du direct – de la première préversion de la distribution.

Ce que j’ai apprécié ? L’option de pouvoir faire partir sans danger les paquets orphelins dans Pamac, la jeunesse des logiciels, ou encore la rapidité de lancement de la distribution. Je n’ose pas imaginer ce que cela doit donner avec une disque SSD !

Ce que j’ai moins aimé : l’installateur pour LibreOffice. Ou encore l’utilisation de composants de Xfce 4.11, en sachant que cette version est celle qui donnera dans quelques semaines ou quelques mois la future version stable 4.12 de Xfce.

Sinon, c’est du très bon, et du très stable, même pour une version pre0. Ca donne envie pour la suite.

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

4 réflexions sur “ Faisons un bond dans le futur… Un aperçu de la future Manjaro Linux 0.8.10. ”

  1. Je suis sur Manjaro depuis peu et je dois avouer que c’est une superbe distribution que je ne suis pas prêt de laisser tomber (sauf peut être pour Arch… et encore!)

    Je vais de ce pas tester aussi.
    Merci pour l’article et ce blog et même si c’est la première fois que je laisse un commentaire, je passe tout les jours!

  2. Merci pour ce test, que du bon pour l’avenir.
    Plus envie de changer de distribution.

    Sinon avec les nouvelles couleurs de ton blog, tu serais pas passé au vert . :)

    En Troll: y a une manja LXQT dans les bac.

Les commentaires sont fermés.