Handy Linux 1.4.2 : une solution possible pour les PC victimes de l’abandon à la mort de Windows XP ?

8 avril 2014 : Microsoft va débrancher la prise qui maintenait en vie l’OS de l’entreprise au bout de presque 13 ans de plus ou moins bons et loyaux services. Si on laisse de côté Blaster et la grande famille de Netsky (29 variantes de cette vérole), Windows XP a été la porte d’entrée de nombreux utilisateurs, dont une partie a ensuite migré vers Linux en passant par l’intermédiaire d’Ubuntu ou de Mandriva (à la grande époque de la distribution).

Comme je l’ai déjà exprimé dans un billet au titre explicite, « Fin de vie de Microsoft Windows XP : retour du syndrome 631 ? », les machines qui supportaient Windows XP se trouveront pour la plupart releguée dans le meilleur des cas à des associations… Sinon, ce sera la déchetterie. Inutile de préciser que les vendeurs se frottent les mains.

Cependant, l’option de donner une deuxième vie à ces vieilles machines peut passer par des distributions communautaires comme Emmabuntüs ou pour les machines un peu plus modeste à des projets comme Handy Linux. J’avais déjà parlé du projet Handy Linux lors de la sortie de sa première version, en octobre 2013.

La version 1.4.2 est sortie récemment, et j’ai eu envie de faire le point. De voir comment la distribution avait évolué.

Dans l’annonce de la version 1.4.2, on apprend entre autres qu’une version internationale est désormais disponible, que le menu d’accueil a été retravaillé, et surtout que la distribution a pris du galon auprès de la vénérable grand-mère d’une bonne centaine de distributions, la Debian GNU/Linux. Sur ce plan précis, je vous renvoie au billet écrit par Cep sur le blog de Cyrille Borne pour les détails croustillants.

Bref, j’ai récupéré l’ISO, et j’ai créé une machine virtuelle qemu en 32 bits. Il existe deux images ISO, une finissant en 486 qui se destine aux vieilles machines ne supportant pas la technologie PAE (en gros les machines d’avant 2005-2006), une en i686 pour les machines plus récentes. La machine virtuelle est composé de l’équipement habituel, à savoir 2 Go de mémoire vive et de 128 Go de disque.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom handylinux-1.4.2-686.iso -boot order=cd &

J’ai lancé directement l’installation de l’ensemble.

L’installateur est celui de la Debian GNU/Linux en mode graphique. Donc, il n’y a pas grand chose à dire. Les options utilisent les valeurs par défaut, il n’y a que peu d’interactions, sauf quand il faut entrer le nom de la machine, ou son compte utilisateur.

La simplicité est aussi au niveau du partitionnement : une partition / et une d’échange. Point final 😉

La copie des fichiers est assez rapide. En cinq à dix minutes l’ensemble est près à être redémarré.

Après avoir lancé la distribution, j’ai voulu la montrer en action.

Seul point négatif qui m’a vraiment fait tiquer ? Mozilla Thunderbird, pardon, Icedove 😉

Pour Mozilla Thunderbird… Icedove, la version ESR et la version classique ayant fusionnées, il est dommage de proposer la vieille version 17.0.10. Bah, pas que les changements soient si flagrants, mais cela aurait été mieux de proposer directement la version supporté en amont par les développeurs de la Fondation Mozilla, à savoir la 24.4.0 au moment où je rédige cet article.

Pour conclure, cette distribution est une vraie réussite, et elle est surement une des solutions possibles pour les personnes n’ayant pas envie d’investir 300 à 400 € dans une nouvelle machine.

Et surtout, comme sa consoeur Emmabuntüs, elle apporte vraiment quelque chose, et ça, ça fait plaisir !

11 réflexions sur « Handy Linux 1.4.2 : une solution possible pour les PC victimes de l’abandon à la mort de Windows XP ? »

      1. Bah du coup grand manie-tout, sur un PC avec 1 Go de RAM, tu penses plutôt Handy ou Emmaus ?
        Je suppose qu’Emmaus est pour un utilisateur qui n’a pas peur de Linux, genre l’étape APRES Handy 😉

  1. coucou 🙂

    merci beaucoup pour cette review et ce petit bilan ma foi fort positif … oui, on est plutôt content de l’évolution de la distro.

    pour Icedove, je plaide coupable, je ne me suis même pas posé la question, utilisateur de claws-mail que je suis…

    merci de nous « classer » aux côtés d’Emmabuntus, un des projet les plus prometteurs et les plus humains dans l’univers du Libre.
    Je pense aussi que nos distros sont complémentaires.

    merci encore pourle soutien,
    @+
    arp

  2. Merci pour la pub pour Emma, fred. 😉 Et aussi pour handy que j’aime bien aussi. 🙂
    Gilles je vais pouvoir aider fred à répondre à ta question pour le coup vu que je fais partie du collectif emmabuntus, et que j’aime bien handy linux aussi dont je fais partie de leur forum très sympa. Déjà il faut savoir que fred à tout à fait raison, handy linux, vu qu’elle utilise xfce sans cairo-dock en plus et avec une base debian stable et non ubuntu long support contrairement à Emma, ça l’a rend un peu plus légère. Ensuite il à raison encore quand il dit qu’elle ne vise pas le même public (bien que le même public puisse utiliser l’une comme l’autre je pense), Emma est faite pour aider au reconditionnement des ordis donnés aux associations humanitaire (notamment les associations emmaus, d’où elle vient grâce à Patrick qui y était bénévole et qui l’a fait à ce moment-là pour l’aider au reconditionnement, et qui continue à la faire depuis) donc par rapport à handy linux elle contient beaucoup plus de logiciels, par exemple l’iso d’Emma 1.07 fait 3,2Go quand celle de handy linux fait 1.1Go, et il faut minimum 20 Go pour installer Emma sur l’ordi, tout simplement parce qu’elle contient beaucoup de logiciels pour pouvoir être utiliser dans des endroits où la connexion internet est très lente voir inexistante (certain coin de France, et l’Afrique où Emma est utilisée dans des jerry, des jerrycans dans lesquels on à mis des composants d’ordis récupérés de ça et là, pour en faire un serveur ou un ordi de bureau sans avoir besoin de la carcasse de l’unité centrale). Et je sais que handy linux contient quelques logiciels et outils pour aider les personnes handicapé, ce que n’a pas Emma (même si elle à déjà pas mal de trucs), voilà encore une de leurs différences. Mais j’adore ces deux distributions, et je trouve qu’elles ont vraiment leurs utilités, et comme dit fred elle sont complémentaires, et elle apportent vraiment quelque chose à notre monde (et au monde du libre), ce que d’autres distribs ne font pas (mais que d’autres distribs encore font, comme asri edu, doudou linux, slitaz).

    Perso j’aimerai bien voir une Emma basée sur handy linux, ça donnerait un truc de malade je pense, ce serait trop bien, faudrait que j’en parle à notre boss à tous, mister Patrick. 😉

    Vive les 2, et longues vie aux 2, c’est tout ce que j’ai à dire.
    Oh, et merci à tout ceux qui contribue à l’une ou l’autre, car après ces distris contribuent dans leur domaine à un monde plus juste plus équitable, et ça c’est cool ! 🙂 🙂

  3. Oui très chouette distrib, je trouve et on peut très facilement ajouter un whisker menu ou le menu classique et le paramétrer le bureau comme on veut si on n’est plus tout à fait débutant en linux, ajouter le lanceur slingscold etc. Installer un dock docky ou panneau xfce4.
    Pour ce qui est de l’icedove, c’est bizarre parce que l’iceweasel est à la version esr 24. Les dépots sont du pur debian wheezy et les backports sont installés ce qui permet de disposer d’un kernel 3.12 ou 3.13. On peut facilement ajouter le dépot debian mozilla team pour ajouter icedove 24. Le sudo est aussi défini par défaut et le wiki est un modèle de clarté et d’explication de l’informatique je crois. Handylinux à recommander sans restrictions.

  4. Merci pour les explications de tout le monde, je comprends les différences.
    Du coup, Emmabutu me paraît intéressant pour une vieille bécane mais pas plus qu’une « simple » debian+xfce, pour une situation ordinaire, pas comme celle décrite (Afrique and co).
    Genre si moi je récup. une vieille bécane, je verrais.
    Par contre, du coup, Handy est plutôt… pour les autres, non ? Car je suppose que la majorité des lecteurs de Fred ou Cyrille savent au minimum installer/manier Linux du coup le besoin du HandyMenu est moindre.
    A noter que Handy ma paraît aussi adapté pour un ado, je veux dire qu’on a des distrib. pour « enfants » genre ToutouLinux ou autre mais une fois la partie enfantine passée, faut se plonger dans du Unity/Gnome, etc. et c’est peut-être trop hardcore, non ?

    J’adorerais voir une distrib. comme Handy du coup mais pour enfants de 6/8 à 12/13 avec des applis basique (bureautique + surf) sur un HandyMenu + une autre idem mais pour 13/ados donc avec de quoi faire du chat (genre Pidgin compatible FB), YouTube, LibreOffice, etc.

    HandyMenu doit être configurable pour les icones, applis, textes, etc.

    Et pour finir, @Arp and co : Handy est la seule distro qui m’a tapé dans l’oeil depuis que je teste des distros, c’est-à-dire une fois tous les 6 mois 😉
    Autant les autres c’est juste du dérivé de Debian ou Ubu + un DE et des icônes qui changent, autant là y’a du vrai taf…

    Du coup en y réfléchissant, j’ai presqu’envie de booter sur Handy et mettre mon fils (6,5 ans) dessus avec GCompris.
    Faudrait que je comprenne comment on peut customiser HandyMenu.

    Manque plus qu’un FF4kids (comme OOo4Kids) et voilà.

  5. @ Gilles, pour :
    « Du coup, Emmabutu me paraît intéressant pour une vieille bécane mais pas plus qu’une « simple » debian+xfce, pour une situation ordinaire, pas comme celle décrite (Afrique and co).
    Genre si moi je récup. une vieille bécane, je verrais. »
    Oui et non, effectivement on peut dire théoriquement qu’une debian +xfce revient quasiment au même, sauf que si on récupère un ordi, en installant Emma on à rien besoin d’installer après dessus car il y à déjà des logiciels pour tout les usages courants dans Emma. Moi j’ai installé Emma sur mon ordi et je n’ai rien installé de plus depuis (même si rien ne t’empêche de le faire, tu peux supprimer aussi d’ailleurs si tu veux). C’est une xubuntu à la base certes, mais il y à beaucoup de travail derrière pour la rendre optimale pour le but pour lequel elle est faite, et pour la rendre accessible aux débutants et aux débutants sous linux. Moi c’est la distribution qui m’a fait passer au libre, c’est la raison de plus qui fait qu’elle restera longtemps dans ma mémoire. Et Gilles pour :
    « Bah du coup grand manie-tout, sur un PC avec 1 Go de RAM, tu penses plutôt Handy ou Emmaus ?
    Je suppose qu’Emmaus est pour un utilisateur qui n’a pas peur de Linux, genre l’étape APRES Handy 😉 »
    Peu importe, avec 1 Go de Ram l’une comme l’autre fonctionneront, handy sera un peu plus rapide/légère pour les raisons que je t’explique dans mon autre commentaire plus haut, mais sinon essaye les 2 en live et tu verras laquelle te convient le mieux. 😉
    Et non Emmabuntus n’est pas faite pour ceux qui ont l’habitude de linux, au contraire, tout comme handy linux, elle est faite pour les débutants, et tu peux très bien débuter sous linux avec l’une ou l’autre, elle sont très bien toutes les 2 de toute façon. 🙂

  6. Bonjour à tous,

    Désolé pour le temps de ma réponse, mais en ce moment je suis un peu débordé par les salons et les réponses aux mails.

    Je remercie Frédéric de toujours soutenir notre projet, ainsi qu’ Arpinux pour ses commentaires très positifs sur notre travail, et j’apprécie le sien énormément, même si je n’ai plus le temps de pouvoir tester les différentes évolutions d’HandyLinux.

    Je remercie Bruno pour l’ensemble de ces commentaires, et je suis très fier de ces réponses, et je n’ai plus rien à rajouter sur la partie technique. Juste une petite remarque pour Bruno, je suis pas le Boss 🙁 et notre travail n’a été possible que par la confiance et le soutien des autres, et sans le collectif nous ne sommes rien, car notre travail est bien un travail collectif, et notre but premier est de faire une distribution pour le reconditionnement des ordinateurs pour des associations, et que ce travail facilite la vente de ces machines, afin de leur fournir des revenues supplémentaires, et de réduire l’impact environnemental.

    Par rapport aux autres distributions Linux, nous avons une très grande activité dans la mise en place d’ateliers de reconditionnment, et de formation des nouveaux pour apprendre les bases du reconditionnement. Cette démarche de terrain a été toujours ancrée dans les fondements de notre collectif, et si nous faisons autant de com en ce moment ce n’est pas pour informer les particuliers mais pour informer les associations qu’il est possible de faire du reconditionnement de machines à base d’une distribution Linux, et de vendre ces machines avec très peu de retour, voir ces .

    Demain notre action va commencer, et il est urgent que tout le monde se mobilise (avec la distribution Linux de son choix) pour éviter un immense gaspillage écologique simplement par le cupidité d’une entreprise qui n’arrive plus à innover et veut relancer ses ventes () sans se soucier si elle va mettre en péril des petites entreprises, des artisans, etc. C’est une honte, et le collectif Emmabuntüs appelle au boycott des ventes des machines neuves qui sont équipées d’une protection contre l’utilisation des systèmes d’exploitations Libres.

Les commentaires sont fermés.