La publicité, c’est bien… Mais à dose homéopathique… Surtout pour la sécurité informatique !

J’ai eu envie de faire cet article à la suite du coup de gueule de Cyrille Borne parlant du meilleur antivirus du monde.

J’ai donc voulu vérifier une hypothèse, concernant toutes les saloperies en dehors des classiques virus et chevaux de troies, que sont les barres d’outils, et autres machins inutiles qui ne servent qu’à ralentir la navigation internet.

Pour une fois, j’ai utilisé ma propre voix, en espérant qu’elle soit audible. Désolé pour la faiblesse de ma voix, j’ai eu du mal à régler le micro de mon casque 🙁

Je sens que je vais me faire encore incendier, mais une mesure de prophylaxie indispensable sous Microsoft Windows, en complément d’un antivirus, pour éviter de se retrouver avec des véroles : un bloqueur de pub. Je vous renvoie au passage de la vidéo où je montre la différence entre la page « nettoyée » et la page d’origine.

Je dois dire que j’ai été aussi déçu par la politique de Sourceforge et des saloperies potentiellement récupérée si on ne fait pas attention.

Et j’en ai tiré un leçon de plus : ne pas utiliser bing mais Google ou DuckDuckGo, ne serait-ce qu’au niveau de l’inondation publicitaire 😉

8 réflexions sur « La publicité, c’est bien… Mais à dose homéopathique… Surtout pour la sécurité informatique ! »

  1. Pour ce qui est du choix du moteur de recherche, j’utilise Google pour les recherches françaises mais pour les recherches anglaises je me tourne vers DuckDuckGo. Pourquoi ?
    Les pages françaises sont assez mal indexées eu DDG et c’est dommage.. et Google, c’est mon choix par défaut. En effet, le tracking et surtout les résultats très orientés, trop peu pour moi. La fourniture des adresses est pour Google le moyen d’appater l’internaute pour mieux le guider où il veut. DDG s’arrête à la fourniture de l’adresse recherchée..

  2. J’utilise « Ixquick » qui ne collecte ni ne partage AUCUNE donnée personnelle.
    Mais en tous les cas tu m’as bien fait rire dans la vidéo 😀
    J’ai remarqué qu’il ne faut pas toujours faire confiance à tous les sites et qu’il faut parfois y regarder à deux fois avant de cliquer sur suivant.
    A pluche.

Les commentaires sont fermés.