Les enfants de Dana, tome 2 : « D’ombre et de Lumière », une bonne suite.

Je parlais hier dans un billet « en vrac' » du deuxième tome du cycle des Enfants de Dana d’Isabelle Rozenn-Mari.

J’ai fini hier soir de le lire, et je dois dire que j’ai été agréablement surpris par la suite des aventures de Maël, Quentin, Laurine, Chloée, Loara, Merzhin, Vivianna et des autres personnages de la saga celte d’héroïc fantasy. J’avais parlé du tome 1 en février dernier.

Alors que le tome 1, « L’Anneau de mémoire » mettait du temps à commencer, ce qui est normal, il faut bien poser les personnages et l’environnement, le tome 2 nous plonge très vite dans l’action, et nous apporte des questions posées à la fin du tome 1.

D’ailleurs le livre porte bien son nom, car dès le deuxième chapitre, on s’aperçoit rapidement que ce tome sera franchement plus lourd et plus sanguinolant que le premier. Outre Maël qui collectionne les déconvenues avec la belle Bleuenn, ses efforts pour recouvrer la mémoire de sa vie précédente, les manigances d’Argaïl, et la vie scolaire d’un collégien de quatrième, rien n’est simple.

Surtout quand une disparition mystérieuse lève le voile sur certains personnages… Le proverbe « L’habit ne fait pas le moine » s’applique très bien ici. C’est aussi un tome largement plus sombre, où les morts sont plus présentes que dans le premier tome.

D’ailleurs, on sent qu’Isabelle Rozenn-Mari a de quoi tenir encore deux tomes, car on peut lire sur la page officielle de sa saga : « […] »Les Enfants de Dana » devraient au final compter quatre opus.[…] »

Je vous dirais simplement que les dernières pages du livre sont tellement pleines de révélations qu’on se prend une sacrée série de claques… Je dois avouer que j’ai vraiment aimé le deuxième opus. Ma question sera simple : peut-on espérer l’opus suivant d’ici un an ? 🙂

Il est disponible à très petit prix sur Amazon en version électronique, ou en version papier chez lulu.

Evidemment, nous sommes loin du monde touffu et sanguinolant de Georges R.R. Martin qui ne m’a jamais attiré. Autant dire que si vous cherchez une saga d’heroic fantasy qui ne transpire pas la mort violente et guerrière à chaque chapitre, vous pourrez trouver votre bonheur avec la saga d’Isabelle Rozenn-Mari.

7 réflexions sur « Les enfants de Dana, tome 2 : « D’ombre et de Lumière », une bonne suite. »

  1. Merci Fred pour cette belle chronique !
    C’est sympa, tu me laisses un an pour écrire la suite ! 😉
    Tout ce que je peux te dire, c’est que le scénario est écrit, même si je sais très bien que je vais m’en éloigner à de nombreuses reprises ! Et aussi que j’ai écrit la première scène, qui met en lumière Ré et Yria, et que ça se passe… en Egypte !!
    Je n’ajouterai rien, j’en ai déjà trop dit !!!

    Heureuse que cela t’ai plu en tout cas. 🙂

    1. Mais de rien.

      Un an pour écrire la suite ? A toi de voir. Et puis, un scénario, c’est toujours une base de départ. Reste à mettre en place le contenu 🙂

      Et je dois dire que le nom complet du Danaïs me laissait y penser un peu. D’ailleurs, tu me donnes quelques idées que j’ai envie de laisser mûrir et d’exploiter par la suite !

  2. Encore une fois je ne peux qu’exprimer le regret de ne pas pouvoir lire ces livres qui ne sont disponible que sur amazon pour les kindle d’amazon…

    Dommage de voir des auteurs et des lecteurs en prison…

      1. Sauf que je me refuse à cautionner un système qui enferme les utilisateurs en y participant. Je suis extrêmement critique avec le système Amazon, je considère donc que la moindre des chose c’est de ne pas utiliser leurs services. Il y a des sujets et des entités avec lesquelles je peux faire des compromis et d’autres pas c’est tout. Mais on a déjà eu cette conversation, je sais que l’on est en total désaccord la dessus, je ne pense pas que ce soit très utile de remettre 10 balles dans le manicrac…

        Personnellement ce qui m’inquiète beaucoup plus c’est de savoir si pour les auteurs c’est tout aussi (supposément) facile. Je serais curieux de voir les conditions d’utilisation à signer pour pouvoir être diffusé comme ça par amazon.

  3. Ca fait plaisir de voir que tu as bien aimé Fred . Tant mieux pour le bon moment de lecture que tu as passé. Merci beaucoup d’évoquer les livres d’Isa car elle le mérite vraiment.
    Quand à moi, je vais m’y coller dès que ma cervelle me donnera le feu vert 😀
    Encore un branché Kobo ! Beurk !

  4. Heureuse de t’avoir donné des idées Fred ! 😉

    Pour ce qui est d’Amazon, certes les lecteurs sont embêtés, mais comme le dit Fred, il y a des solutions. Ce sont surtout les auteurs indépendants qui sont piégés par le système car il existe peu d’alternatives à Amazon pour se faire un peu connaître. Je parle du programme KDP Select.
    Evidemment, cela ne concerne pas les auteurs connus qui eux sont d’office propulsés sur toutes les plate-formes avec la publicité qui va avec.
    Je pense donc – mais je ne suis peut-être pas très objective sur ce coup là ! – que pour découvrir des auteurs qui sortent un peu des sentiers battus, cela vaut le coup de faire un petit effort… 🙂 ; surtout que la plupart du temps, ils sont très bon marché par rapport aux autres et qu’ils ont justement besoin de lecteurs pour avancer…
    Maintenant, chacun fait ce qu’il veut, cela va sans dire.

    Zou, le débat est ailleurs…. Encore merci à Fred.

Les commentaires sont fermés.