Les Enfants de Dana, tome 1 : de l’Heroic Fantasy bretonne.

J’avais déjà abordé en vitesse dans un en vrac’ culturel, le premier tome du cycle écrit par Isabelle Rozenn-Mari, « L’anneau de mémoire ».

J’avoue que la dernière fois que j’avais lu de l’heroic fantasy, ce fut pour lire le très décevant Brisingr de Christopher Paolini. Il avait fini par tomber dans les travers de l’heroic fantasy classique : prenez une pincée de dragons, quelques peuples comme des nains ou des elfes, un vilain méchant, des batailles épiques, et secouez bien le tout.

C’était donc intrigué que j’avais décidé de donner sa chance au premier tome de la saga « Les Enfants de Dana ».

L’ambiance bretonne et celte est bien rendue. Les légendes celtes y sont traitées avec beaucoup de soin. Les prénoms sentent bons le beurre demi-sel et les galettes de sarrazin. Que ce soit Maël, Sterghan ou encore Merzhin, on sent que l’auteure est allée faire des recherches pour rendre plus réaliste son histoire.

Que cache donc le lac aux fées ? Qui est ce mystérieux cercle druidique ?

J’ai vraiment aimé, même si le démarrage a été un peu lent. Vivement le tome 2, surtout que si j’en crois quelques sources fiable, sa sortie serait très proche :)

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

3 réflexions au sujet de « Les Enfants de Dana, tome 1 : de l’Heroic Fantasy bretonne. »

  1. Isabelle Rozenn-Mari

    Merci beaucoup Fred pour cette petite chronique !
    J’apprécie que tu apprécies le côté celte et breton de ma petite histoire…
    Et tu as raison, j’ai fait bcp de recherches, même si la tradition celte est avant tout orale et permet donc un certain nombre d’interprétations. Pour un auteur (pur sarrasin comme moi qui plus est !), c’est l’idéal…
    Et comme dirait la pub « Et c’est pas fini !! »
    La suite sur vos kindle, vraiment très bientôt…
    :-)

  2. Akmet

    Livre commandé sur Lulu et réception 4 jours après. La lecture ne va pas tarder.
    Merci Frédo de faire connaître un univers des blogs/blogeurs(ses) très varié.;-)

Les commentaires sont fermés.