Mageia 4 : on finit par se demander l’utilité d’OpenMandriva, hein…

La dernière fois que j’ai parlé de la Mageia 4, c’était à l’époque de son alpha 3, en novembre dernier. Dans cet article, je parlais surtout de l’arrivée de l’outil « Mageia Welcome », un panneau de bienvenue à l’image de ce qu’on peut trouver un peu partout de nos jours. La sortie officielle de la Mageia 4 a été une occasion pour écrire un nouvel article.

Après avoir utilisé mon client torrent pour récupérer l’ISO du DVD en 64 bits, j’ai décidé de rester avec Mageia en « saveur » KDE SC, car historiquement, Mandrake Linux a été basée sur la Red Hat Linux et KDE 1.0, en 1998 !

Après un démarrage relativement rapide, on se retrouve devant l’installateur classique de la Mageia, outil qui a fait ses preuves depuis la lointaine époque de la Mandriva Linux. Pourquoi en changer ? Le proverbe informatique « If it works, don’t fix it » s’applique parfaitement.

Après avoir pris le partitionnement automatique et conservé les options proposées par défaut, ne serait-ce que l’activation du dépot « nonfree » pour un accès rapide à certaines technologies dont il est encore difficile de se passer, j’ai gardé le choix d’environnement par défaut, KDE SC.

1844 paquets et 20 minutes plus tard, la base est installée. On peut passer à la configuration post-installation. Le point que j’ai modifié ? J’ai remplacé Grub par Grub 2 pour gérer le démarrage. Les mises à jour ? On les fera une fois l’ensemble redémarré ;)

Apparemment, aucune mise à jour n’est disponible, ce qui me parait un peu étrange. Je pensais que des correctifs de jeunesse auraient déjà été rendus disponible.

Sur le plan pratique, comme pour la Mageia 4 Alpha 3, le vieux menu KDE est disponible. Il se change assez facilement, du moins si on a le coup de main qui va bien. Il suffit de faire quelques clics et on est sauvé ;)

J’ai donc voulu montrer la Mageia 4 en action. Fond sonore ? « Hello Earth » des Cosmic Birds.

Comment conclure cet article ? Je dirais que la Mageia 4 est vraiment une très bonne version. Modulo l’ancien menu K, et le doublon partiel entre le panneau de configuration de KDE SC et le Centre de Contrôle de la Mageia, c’est une distribution que je pourrais conseiller à une personne désirant découvrir une distribution GNU/Linux.

L’accès aux technologies non-libre n’est pas trop complexe. Je vois déjà la bave de colère de certains extrémistes libristes par rapport à l’utilisation du greffon Flash. Aidez donc au développement de Gnash ou de LightSpark au lieu de vouloir me mordre. Merci !

L’ensemble est assez rapide, mis à part KDE SC qui est horriblement long à se charger. Bref, un grand cru pour la descendante communautaire de la feu Mandriva Linux. Après à vous de voir si cette distribution pourrait convenir à vos besoins ou pas. J’avoue que je l’aime bien.

Elle montre aussi que les efforts de l’OpenMandriva ne servent plus à grande chose de nos jours. Enfin, je dis cela, hein…

10 réflexions au sujet de « Mageia 4 : on finit par se demander l’utilité d’OpenMandriva, hein… »

  1. Guillaume

    Bonjour,

    En ce qui concerne l’absence de mises à jour … pour qu’il y ait des correctifs, encore faudrait-il qu’il y ait des bugs ;) !
    Plus sérieusement, la communauté Mageia n’est certes pas bien grande mais Mageia ne sort que « lorsqu’elle est prête », cela ne vous rappelle rien ? :P Mageia 3 a été repoussée de plus de 3 mois pour que sa stabilité soit assurée !

      1. Guillaume

        Le report, c’était pour la version 3, sortie en mai dernier au lieu de février.

        Et bien … Firefox ESR est dans les dépôts de tests, avant d’être intégré à la distribution. C’est un processus permettant de tester les mises à jour avant de les proposer au plus grand nombre, il y a en général quelques jours entre l’introduction de ces paquets dans le dépôt de test et sa distribution aux utilisateurs.
        https://pkgsubmit.mageia.org/?user=fwang

        1. Frederic Bezies Auteur de l’article

          Je m’en souviens maintenant.

          Pour la montée en version, je comprends qu’elle soit légèrement retardée. C’est le principe de toutes les distributions d’avoir une série de dépots de tests avant d’envoyer l’ensemble sur les dépots stables.

          En tout cas, mis à part la lenteur de KDE SC (à s’arracher la perruque), cette Mageia est vraiment très bonne.

  2. Sebastien

    Perso, je trouve KDE (soit au lancement un peu lent) mais aprés bien réatif, bien plus que Gnome 3 et surtout Unity parfois.

    Il faut plus trop réster sur des préjugés mon cher fred, même si j’adore et j’adhere à ce que vous dites trés souvent, la c’est un peu trop, pour la lenteur de KDE, pas si lent que cela !!!

    Soit comparé à XFCE, je m’incline …

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      KDE est très lent à se lancer. C’est un fait. Ensuite, à l’utilisation, il est rapide. Et j’avoue que je n’ai pas le même problème de lenteur avec Gnome 3.

      Ensuite, c’est le ressenti de chacun qui entre en ligne de compte.

  3. Taurim

    Allons bon, il faut que je prenne le temps d’upgrader mes PC ce WE !
    Après un parcours Slackware->Redhat->Fedora->Mandrake/Mandriva, j’avoue avoir trouvé mon bonheur avec la Mageia depuis la 2 et je ne vois pas de raisons de chercher ailleurs :-)
    C’est une distrib moderne, stable, qui n’essaye pas de réinventer la roue comme certains, qui « juste marche » (version KDE, je bloque sur Gnome).
    Elle est même limite frustrante tellement elle fonctionne correctement : même plus besoin de bidouiller :-D

  4. Sebastien

    J’ai malgré tout relevé quelques bugs, certains logiciels ne marchent plus comme SupertuxKart, oui désolé, mais j’adore ce petit jeu bien marrant, le lecteur audio Tomahank refuse de se lancer, problémé sur Freetux TV, et autres.

    J’ai fouiné dans les forums et je ne suis pas le seul !

    Malgrés sa grande stabilité et qualité, Mageia 4 a quelques bugs,, normal, c’est une version de Février, attendons, les premières mise à jour.

    Sinon bonne distribution, dans l’ensemble, j’adore …

  5. Alex

    bonjour!
    J’ai l’impression au vu de l’article qu’on en verra pas vraiment la différence entre la version 2, 3, ou 4.
    Il y a de vrais changement qui justifient une nouvelle version?

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      Les « tripes » ? Un nouveau noyau, un nouvel Xorg, Systemd, un nouveau KDE SC, l’amélioration du code et des outils. Bref, tout ce que l’utilisateur ne voit pas au premier coup d’oeil ;)

Les commentaires sont fermés.