Suis-je un mauvais geek ? :)

J’avoue que j’en suis arrivé à me poser la question récemment. En lisant un article de Nikopik sur le moteur de recherche en mousse de Facebook, je me suis dit : « Merde, je ne suis plus sur Facebook depuis environ trois années, et peut-être même un peu plus. »

Est-ce que cela fait de moi un mauvais geek ? Je suis bien présent sur twitter après une période où je l’ai quitté pour aller sur le fantomatique identi.ca avant de revenir sur Twitter.

J’avoue que par moment, avec la palanquée de gamin(e)s qui balancent des insanités homophobes en jurant leurs grands dieux ne pas être homophobe (j’ai du en bloquer environ 200 en l’espace d’une année), les propos d’appels aux meurtres en raison de l’orientation sexuelle d’une personne, ça donne vraiment envie de rester sur le réseau en question.

Ouvrons une rapide parenthèse.

Sur le plan des propos homophobes, nombre de gamin(e)s qui se découvriront homosexuels, lesbiennes ou bisexuel(le)s après avoir balancé des saloperies digne des bons Français sous Vichy, feront la fortune des psychologues et autres psychiatres, mais c’est un autre sujet.

Fermons cette rapide parenthèse.

J’avoue aussi que ma présence sur les réseaux sociaux est assez classique : un compte sur Linked In, un autre sur Viadeo (qui ne me servent pas à grand chose surtout si on refuse de sortir la carte bleue), un sur Google Plus. Diaspora* ? Je dirais par simple charité que c’est l’exemple de la bonne idée gachée.

Mais il y a d’autres éléments qui me font penser que je suis un mauvais geek. Je n’ai pas de tablettes tactiles. Ni de smartphone Samsung ou Apple. J’ai un smartphone Wiko sous Android Jelly Bean 4.1 (qu’il faudra que je roote un jour). Bref, rien de bien folichon.

Je vais apparaître pour un vieux con, mais un téléphone, ça sert à téléphoner, non ?

Je n’ai pas d’ultrabook ou de machine portable fruitée hors de prix. Juste un Toshiba Satellite dont on m’a fait don. Sur lequel j’ai viré un Microsoft Windows Vista par une Archlinux qui tourne sur du feu de Dieu.

Autre point aggravant concernant ma mauvaise geekitude : je n’utilise pas Chromium (base de Google Chrome) pour naviguer sur la toile. Je suis resté fidèle à Mozilla Firefox en version de développement qui est arrivé aujourd’hui même dans sa version 30.0a1pre. Du moins si j’en crois la page about:

Build identifier: Mozilla/5.0 (X11; Linux x86_64; rv:30.0) Gecko/20100101 Firefox/30.0

Donc, pour résumer, être absent de Facebook, ne pas avoir un smartphone haut de gamme d’un des deux grands concurrents du domaine, ne pas avoir de tablettes tactiles, ni utiliser Chromium, est-ce que cela fait de moi un mauvais geek ?

Ou un geek qui n’a pas oublié de faire fonctionner sa masse cérébrale et qui évite de céder aux modes ?

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

16 réflexions sur “ Suis-je un mauvais geek ? :) ”

  1. Tu n’es pas un mauvais geek : j’ai le même téléphone que toi, qui n’est pas non plus rooté, ni de tablette tactile dont je sais que je n’aurais pas l’usage !
    Être passionné par un sujet ne veut pas dire que tu doives aveuglément t’y intégrer de force, même si les fonctionnalités ne correspondent pas à tes usages.
    Et puis il y a un autre facteur qui joue aussi : le temps disponible. Qui a le temps pour tester toutes les nouveautés High Tech, de les utiliser à fond, de jouer à tous les derniers jeux vidéo sur les toutes dernières consoles, de partager toute cette expérience sur son blog, ses réseaux sociaux… Pas moi en tout cas ^^

  2. J’ai testé aurora mais il plante assez souvent sans que je lui demande l’impossible, par contre je le trouve un poil plus rapide que mon vieux Iceweasel.
    Mais non tu n’es pas un mauvais geek, peut-être bientôt un peu plus vieux seulement :D
    A pluche.

  3. Pourquoi vouloir se coller une étiquette déjà ?

    La question que tu te pose n’a aucun sens (pour moi), mais elle à le mérite de mettre en avant un symptôme devenu chronique et malsain.

    Les gens ont besoin d’une appartenance « bien définie et cadrée » pour se sentir bien. Ils veulent être (ou se disent être) ci ou çà et ne savent plus contenter d’être simplement « eux ». Juste « eux ».

    On est tous un peu ci ou ça à un moment ou à un autre, mais ça n’a aucune importance au final. C’est ce que nous faisons (ou pas) qui est important :)

    Envoies chier les étiquettes et profites de la vie sans te prendre le choux avec des futilités qui au final ne servent à rien….

    Amicalement.

  4. Je peux te retourner la question : j’ai un Nexus 5, j’utilise Chrome (qui a remplacé récemment mon Firefox), j’ai un Facebook (bon OK j’ai vidé mon compte et j’y ai pas été depuis un an…), un compte Google/G+, un compte Twitter… Suis-je un bon geek ? Sérieusement et au delà de la question de la définition du « geek » (c’est comme les cons, on est tous le geek de quelqu’un…), je définirait plutôt des extrêmes entre le « ludite » qui s’oppose à tout avantage de la technologie et le techno-maniaque qui ne s’identifie que par sa possession et sa connaissance du dernier truc qui vient juste de sortir quelle que soit son utilité. Je pense que rare sont ceux qui sont à un extrême ou à l’autre (heureusement…) mais une multitude de gens quelque part sur cette échelle. Inévitablement, sur Internet (sur les Zinternettes ^^) tu verras plus de tendance techno maniaque que son opposé… Mais il y a aussi des gens (j’espère en être…) qui sont juste ouvert au débat, à l’introspection, à la critique et à l’évolution…

    1. Décidément, le côté humour et dérision du billet n’est pas passé.

      Pour les deux extrèmes, je suis d’accord, même si tous les personnes réfractaires ne sont pas des luddites. Simplement car la technologie ne les intéresse pas outre mesure, et qu’elles s’en servent comme on peut se servir d’un four micro-ondes.

      C’est surtout l’image du Geek facebookien que j’ai voulu écorcher ici ;)

  5. Euh, oui j’ai vu « Humour », mais également « coups de gueule », « Informatique », « Trucs de Geeks »….

    Me faudra un décodeur de tags pour savoir lequel est prédominant la prochaines fois ;)

  6. Avec ou sans humour, avec ironie ou sans, reste vrai, c’est pour cela que l’on t’aime. La preuve, je visite régulièrement ton blog qui me fait connaître autre chose que le libre.
    PS: mon fils de 14 ans se définit comme geek parce qu’il joue sur XBox 360. Un bourre-piff il mérite ce jeune c.. (pléonasme ! ?)

  7. Tu utilises Linux (le vrai, pas seulement Android), donc pour la majorité des gens, tu es un geek.

    Et en plus, Frédéric rime très bien avec geek, non? :P

  8. pas une journée ne passe sans que je visite le blog d’un internaute qui aime l’informatique libre…
    alors continue comme çà :-)
    PS: quand je vois que les jours passent et qu’il n’y a rien de nouveau alors je suis triste, ou bien je me dis qu’il va nous sortir un de ces tes du tonnerre !! :-)

  9. J’ai un téléphone Samsung (mais d’entrée de gamme, le truc à 99 € pseudo-tactile sur lequel il faut appuyer), pas de tablette, pas d’ultrabook (et je n’en achèterais pas avant un moment), j’utilise Firefox.

    J’utilise Facebook par pure nécessité, même si je lui préfère largement Skype. Et Twitter, c’est un peu un flux continu de liens qui arrivent des médias et blogs, comme un agréateur de RSS en mieux, je ne cherche pas les propos vomitifs dessus. Je l’ai fait une ou deux fois, je suis vacciné.

Les commentaires sont fermés.