GoboLinux, le retour de la distribution GNU/Winux ;)

Non, ne croyez pas en une erreur de frappe. C’est bien Winux que j’ai écrit. Dans un billet de septembre 2013 (qui m’avait valu quelques remarques acerbes à l’époque), je parlais des occasions manquées du logiciel libre.

Parmi les distributions listées, je parlais de la GoboLinux, dans les termes suivants, je me cite :

Gobolinux est (ou était ?) une distribution GNU/Linux avec une approche intéressante et novatrice. Remplacer la hiérarchie de fichiers standards et plus ou moins utilisés par les principaux systèmes unix et assimilés par une hiérarchie à la Microsoft Windows.

Ainsi, les programmes étaient stockés dans Programs. On pouvait trouver Xorg dans Programs/Xorg/, KDE dans Programs/Kde et ainsi de suite. Un système de liens permettant de tromper les logiciels en leur faisant croire qu’ils sont dans une hiérarchie classique du genre /bin, /etc, /dev, /usr, /home et compagnie.

Cependant, la sauce n’a pas prise. La dernière version officielle date de 2008… Soit le projet avance très lentement, soit il est sur le point de mourir.

J’avoue que je m’attendais à plus aucune nouvelle de sa part, si ce n’est l’officilisation de l’arrêt du projet. Et bien je dois dire que j’ai été surpris quand j’ai lu sur distrowatch une annonce sur l’arrivée d’une version 015 alpha.

Comme le précise l’annonce, c’est une version encore très instable, dixit le message sur la liste de publication. Entre autres joyeusetés liées au stade alpha de la distribution :

  • L’installateur graphique n’a pas été testé.
  • Il y a des avertissements liés à des types mime dans KDE à intervalles réguliers.
  • Il y a des problèmes avec Mozilla Firefox qui ne se met pas à jour automatiquement

J’ai cependant récupéré l’ISO en i686 et j’ai voulu voir ce qu’elle avait dans le ventre, sachant qu’elle pouvait me claquer dans les doigts à chaque instant.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom GoboLinux-015_alpha-i686.iso -boot order=cd &

Déjà, après un démarrage assez rapide, on note que l’ISO est disponible uniquement en anglais, allemand, hongrois et portugais. Mais on peut configurer le clavier pour l’avoir en azerty.

Après le message d’accueil, j’ai essayé l’installateur en ligne qui m’a envoyé paître.

J’ai donc tenté ma chance en graphique dans une session KDE SC 4.12. Sans grande réussite non plus.
J’ai néanmoins voulu montrer la distribution en vidéo, car son côté atypique est intéressant. Bande son ? « Carrots and Candles » d’Ysma.

Je déclarais dans un précédent billet que l’actualité des distributions GNU/Linux était morne. Mais j’avoue que le retour de la GoboLinux, même dans une version aussi précoce, ça fait du bien, et ça change les idées. Même si je ne comprends pas en quoi le FHS classique est incompréhensible ;)

Mais cela peut apporter un peu de fraîcheur au monde des distributions GNU/Linux, pourquoi pas ?

5 réflexions au sujet de « GoboLinux, le retour de la distribution GNU/Winux ;) »

  1. Salut, désolé mon commentaire n’a rien à voir avec cet article-là mais concernent un autre article dont les commentaires sont fermés,
    Je voudrais savoir s’il te plaît avec quel logiciel tu as fait ton récit (je ne l’ai pas encore lu ^^) ? Est-ce un logiciel du style Libre Office Writer, Abiword, Autre ?
    Je te demande car je compte aussi faire un récit et je cherche quel est le bon outil pour m’y aider sans me prendre la tête avec pleins d’outils ou autres, et en le faisant à l’ordi (perso, avec ma dyspraxie, ce serait galère de le faire à l’écrit, et bien plus long à écrire), je cherche du coup un outil pratique qui permet d’écrire ses textes (et pourquoi pas après les mettre sur atramenta ou inlibroveritas). :)

    1. J’utilise LibreOffice Writer, avec Grammalecte pour sortir le plus gros des fautes. Concernant le problème de ta dispraxie, je t’avoue que je ne suis pas très utile ici.

      Peut-être un outil de dictée vocale pour te simplifier la tache au maximum ?!

      1. Merci pour ta réponse :)
        LibreOffice Writer + Grammalecte, ok c’est noté !

        « Concernant le problème de ta dispraxie, je t’avoue que je ne suis pas très utile ici. Peut-être un outil de dictée vocale pour te simplifier la tache au maximum ?! »
        T’inquiète pas pour ça, l’ordi me simplifie déjà la vie, si j’écris à la main j’ai rapidement des crampes et je suis donc obligé de m’arrêter ponctuellement pour ensuite reprendre, ce serait vraiment trop fastidieux d’écrire un livre à la main pour moi, mais avec l’ordi je n’ai aucun soucis, c’était juste pour savoir ton logiciel ;)

        1. Si tu veux une couche de correction supplémentaire, il faut passer par antidote, et malheureusement il est assez onéreux.

          Et LibreOffice est largement suffisant pour faire une mise en page basique. Surtout que j’écris le texte au kilomètre :D

          1. Je ne connaissais pas antidote, j’ai regardé, effectivement c’est un minimum à payer donc bof.
            Je me débrouille pas mal en français, niveau vocabulaire et tout, après il m’arrive quand même de faire des fautes, il est vrai que notre langue n’est pas la plus facile.
            Pour mon livre (c’est un projet important, que je compte publier, sûrement sur inlibroveritas, ou autre….), je le relirais de toute façon, au moins 15 fois, et puis je me ferai lire par des personnes de confiance pour voir ce qu’ils en pensent. ;)

Les commentaires sont fermés.