1994, grande année musicale ?

Cette année, de nombreux albums qui ont marqués l’histoire de la musique fêtent leur 20 ans. Voici ceux qui, par ordre de pagaille, m’ont le plus marqué, et que j’ai encore dans ma musicothèque.

Commençons en douceur, avec le trio qui démocratisé le trip-hop, j’ai nommé Portishead. En 1994, la voix cassée de Beth Gibbons popularise un genre musical encore peu démocratisé à l’époque.

De l’album « Dummy », on trouve des classiques du groupe : « Mysterons », « Sour Times », « Wandering Star », et surtout une superbe balade, « Glory Box ». La version la plus connue se trouve sur le live « Roseland NYC »

Mais 1994, c’est aussi l’année de sortie de l’unique album d’un petit génie de la musique, qui comme son père est décédé très jeune.

Je parle bien entendu de Jeff Buckley. Avant qu’il ne se tue des plus bêtement, il enregistre son seul album studio « Grace ». Si le titre éponyme est assez connu et que la reprise du titre « Hallelujah » de Leonard Cohen est un bijou, j’ai un petit faible pour la ballade « Lilac Wine ».

Troisième album, et c’est l’album qui m’a fait découvrir Nirvana, c’est son live Unplugged sur les plateaux de MTV. Outre la reprise ultra entendu de David Bowie, j’avoue que j’aime bien certaines versions acoustiques. Spécialement « Pennyroyal Tea ».

Quatrième album, et c’est le plus « virulent » de cette liste, c’est « The Downward Spiral » du groupe de metal industriel « Nine Inch Nails ».

Il contient de nombreux classique du groupe : « Piggy », « March Of The Pigs », « Closer », « Reptile » et surtout « Hurt » donc Johnny Cash a fait une très belle reprise.

J’ai donc voulu prendre une version de « Hurt » peu classique, et j’ai choisi la reprise faite par Amanda Palmer en 2010.

Dernier album dont je parlerais, c’est l’album qui m’a fait découvrir Dead Can Dance, c’est le live « Toward The Within ». C’est grace à cet album que j’ai découvert un groupe dont je suis tombé sous le charme, au point d’aller jusqu’à Nimes pour le voir en concert en 2013.

Et comment parler de ce groupe sans écouter « Sanvean » ou encore « Yulunga » ?

Et vous, quels sont vos albums préférés sortis en 1994 ?

Vous aimez ceci ? Partagez-le !

8 réflexions au sujet de « 1994, grande année musicale ? »

  1. dpmuc72

    Salut,

    meilleurs voeux et longue vie à ton blog.
    L’album de 94 que j’adore est Definitely Maybe du groupe anglais Oasis. Les chansons Supersonic, Rock n’ Roll Star, Cigarettes and Alcohol sont des titres géniaux.

  2. tib

    Bonjour,

    Pour moi, à part les albums déjà cités dans l’article ce serait :

    The division Bell des pink Floyd (coup de coeur)
    Awake de Dream theater (coup de coeur)
    jar of flies de Alice in Chains

    Je ne sais pas si ces albums étaient importants à l’époque car je suis né en 1994, mais en tout cas ce sont ceux qui me viennent à l’esprit quand on parle de cette année.

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      Le dernier Pink Floyd, c’est le chant du cygne du groupe. D’ailleurs, j’avoue que préfère largement leur période dorée : « The Piper At The Gates Of Dawn » jusqu’à « The Wall » inclus.

      Pour Alice in Chains et Dream Theater, je ne saurais pas dire.

  3. olivier

    En 1994, pour moi c’est :

    – REM – Monster
    – Beck – Mellow Gold
    – Pavement – Slanted and Enchanted (sorti 2 ans plus tôt, mais j’ai découvert ce groupe à cette époque)
    – Sonic Youth – Daydream Nation (sorti dans les années 80, mais c’est à cette époque que j’ai découvert le groupe)
    – Smashing Pumpkins – Siamese Dream (sorti en 1993)
    Bien entendu Nirvana (entendu la première fois au début des années 90, mais bien avant 1994, grâce à mon frère aîné).

    Après d’autres groupes, que j’ai découvert par suite notamment Weezer et Hole, Ash.

  4. alterlibriste

    Tout à fait d’accord, 1994 était une grande année musicale, voici quelques albums de cette année qui m’ont marqués :
    Offspring – Smash
    Smashing Pumpkins – Pisces Iscariot
    Beck – Mellow Gold
    Green Day – Dookie
    Pearl Jam – Vitalogy
    Liz Phair – Whip-Smart
    Baby Chaos – Save Sex Designer Drugs & the Death of R’n’R
    Veruca Salt – American Thighs
    Hole – Live Through This

Les commentaires sont fermés.