« Carrots and candle » : quand Ysma joue acoustique… Et gagne ;)

Il y a des groupes et artistes que l’on découvre vraiment avec leur performance Unplugged. L’un des noms le plus célèbre qui viennent à l’esprit, c’est Nirvana et son concert sur MTV Unplugged.

D’autres groupes et artistes l’ont fait. Dans le domaine des artistes que j’ai pu découvrir cette année, le groupe de rock progressif allemand Ysma s’y est frotté. J’ai parlé de leur premier album en août, quelques mois après sa sortie en avril 2013. Les deux albums sont publié en CC-BY-NC-ND.

Dans un album intitulé « Carrots and Candle », le groupe s’essaye donc au difficile exercice du concert acoustique.

C’est un concert qui reprend 7 des 12 titres de l’album studio. Enregistré dans la salle du Peperoni à Münster en public le 26 octobre 2013, il permet de redécouvrir les pistes proposées dans « Vagrant ». Le concert dure une quarantaine de minutes.

Il n’est pas évident de laisser tomber la guitare électrique et les facilités qu’elle apporte. Mais dès les premières notes de « Alan Smithee’s Suicide Note » on sent que les oreilles vont être caressées longuement. Et bon sang, que c’est agréable ! La présence du violoncelle joué magistralement par Anne Hagemann apporte une profondeur émotionnelle au concert et aux morceaux joués. Sans oublier le piano joué par Arne Timm qui apporte aussi sa petite touche.

J’avoue que la version proposée de Kindermesch m’a fait passé des frissons de bonheur partout. Les pistes se succèdent et on ne les entends pas passer tellement que c’est agréable à l’écoute !

C’est surtout le côté imparfait de tout concert qui donne la saveur à cet EP. On apprécie vraiment d’autant plus la musique proposée. J’avoue que j’ai un certain faible prononcé pour certains enregistrements « bootleg » qui sont parfois meilleurs et plus chaud que les « live » officiels.

Cet album a été pour moi une sacrée claque, et m’a fait redécouvrir un album que j’écoute au moins une fois par quinzaine.

L’album n’est pas extraordinairement cher, il ne coûte que 7 € (aussi bien en version numérique que physique, hors frais de port pour le digipak bien entendu) et vous pouvez donner un peu plus si vous en avez envie 😉

Inutile de préciser que j’avais précommandé le digipak dès l’annonce de la sortie de l’album et que je me suis précipité sur le lien de téléchargement dès que l’album a été rendu disponible. A vous d’écouter 😉

Une réflexion sur « « Carrots and candle » : quand Ysma joue acoustique… Et gagne ;) »

Les commentaires sont fermés.