KaOS, de la concurrence pour la Chakra Linux et la Manjaro Linux KDE SC ?

Fouillant comme d’habitude la liste des distributions attendant d’être intégrées à l’index de Distrowatch, j’ai pris connaissance de l’existence de KaOS, dont le slogan est : « A lean KDE Distribution », ce qu’on peut traduire par : « Une distribution KDE mince », dont la première version vient de sortir en ce mois de novembre 2013.

Même si ce n’est pas dit, les indices sont clairs : distribution en rolling release, et si on va sur la section FAQ, on voit qu’un bouton « Pacman Guide » apparaît. C’est donc, comme la Manjaro Linux, ou jadis la Chakra Linux, une distribution GNU/Linux basée sur Archlinux. Elle semble être disponible uniquement en 64 bits.

J’ai donc récupéré, via la page de téléchargement, l’ISO nommée 2013.11. Au menu de l’ISO qui pèse 1,6 Go ?

KDE SC 4.11.3 et toutes ses traductions, le noyau 3.11.7, systemd 208, QT 4.8.5, Calligra 2.7.4, Clementine 1.2.0. Quelques applications en GTK, comme Mozilla Firefox 25, Thunderbird 24.1.0 ou le dernier Chromium sont disponibles. Autant dire que les 1,6 Go récupérés sont bien utilisés 😉

Pour la suite, je suis passé par VirtualBox pour voir ce que l’ISO a dans le ventre.

Un KDE SC tout en dégradé de noir et de gris nous accueille. Assez agréable à voir, et loin du tape à l’oeil qu’on peut trouver sur d’autres distributions.

L’installateur est celui de la Chakra Linux. Ou plutôt, dérivé du code de l’installateur de la Chakra Linux.

Les différentes captures qui suivent sont suffisamment parlantes par elle-même.

Donc, un installateur assez simple, et fonctionnel. Le seul point faible ? L’obligation de partition soit-même le disque dur. Par sécurité, et ignorant si UEFI et GPT sont pris en compte, j’ai utilisé une table de partition « msdos ».

L’installation des paquets prend une grosse dizaine de minutes. C’est très rapide. Après la copie des fichiers, on passe à l’installation du gestionnaire de démarrage, puis on peut enfin utiliser la distribution copiée sur le disque dur.

Après le premier démarrage, j’ai demandé à faire installer les mises à jour qui auraient pu être rendues disponibles depuis la sortie de l’image ISO. Le démarrage est très rapide, peut-être une dizaine de secondes en comptant très large. Le plus long, c’est l’ouverture de la session KDE SC.

Le gestionnaire de logiciels et de mise à jour n’est autre… qu’Octopi, utilisé par la version OpenBox de la Manjaro Linux.

A la place du traditionnel menu K, c’est une applet plasma « Appmenu-QML » qui est proposée. Et j’avoue que j’aime bien la nouveauté en question. Même si je préfère le bon vieux menu K. Qui a dit que j’étais un vieux rabat-joie ? Hein, qui ?

J’ai donc fait l’habituelle capture en vidéo. Apparemment, il y a eu un bug, et le son n’a pas été enregistré. Un composant de Kazam a été modifié et j’ai oublié de recompiler le logiciel. Je hais certaines mises à jour… Désolé, mille fois désolé !

Comment conclure ? C’est une distribution pour les personnes visant les KDEistes convaincus. Elle marche un peu sur les plate-bandes de Chakra, tout en étant plus légère et plus minimaliste que cette dernière. C’est la première fois aussi que je vois une version de KDE SC aussi véloce à l’utilisation. On aurait envie de dire : « Stop, contrôle anti-dopage ! »

Dommage que la traduction soit incomplète par endroit, mais ce ne sont que des points de détails, comme l’absence du paquet français pour Calligra ou plus ennuyeux, les répertoires utilisateurs. Rien en comparaison d’un système qui n’est pas du tout traduit 🙂

C’est une distribution à surveiller de très près. Comme Chakra, elle utilise Archlinux, tout en semblant s’en être affranchie. En tout cas, c’est une bonne surprise en ce début de semaine. Si vous aimez KDE SC, et que vous cherchez une distribution légère, essayez donc la KaOS !

Question en suspens : survivra-t-elle face à la concurrence frontale de la Chakra Linux ? Seul l’avenir nous le dira ! Mais une chose est certaine : je voudrais voir des premières versions officielles aussi abouties plus souvent !

8 réflexions sur « KaOS, de la concurrence pour la Chakra Linux et la Manjaro Linux KDE SC ? »

  1. Hum …. pas mal … vait la mettre derrière les distro à tester … 🙂

    En tout les cas, elle a l’air très sympa, et la communauté me semble active … même si on ne compte qu’une trentaine de membres 🙂

  2. Salut Fred

    Pas mal du tout cette KaOS.

    Pour calligra en français, il te faut installer calligra-l10n-fr.

    Une petite question : pourquoi utilises-tu toujours une partition /boot ?

Les commentaires sont fermés.