« Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest

J’ai reçu ce matin le premier album de « Barclay James Harvest Featuring Les Holroyd« , sorti en 2003. Pour moi, après avoir écouté le pompeux et gonflant – selon mes critères – « North » de « Jon Lee’s Barclay James Harvest« , qui a une collection assez importante de ce groupe de rock progressif anglais, avoir « Revolution Days » était logique.

En effet, j’ai en CD (remastérisé ou non) et / ou en vinyle de la période historique du groupe (1967-1997) les albums suivants :

  1. And Other Short Stories (1971)
  2. Baby James Harvest (1973) dans les deux formats
  3. Everyone Is Everybody Else (1974) dans les deux formats
  4. Barclays James Harvest Live (1974)
  5. Time Honoured Ghosts (1975) dans les deux formats
  6. Octoberon (1976) dans les deux formats
  7. Gone To Earth (1977) dans les deux formats
  8. Lives Tapes (1987) uniquement en vinyle
  9. XII (1978) dans les deux formats
  10. Eye Of The Universe (1979)
  11. Turn Of The Tide (1981)
  12. Concert For The People (1982) La version deluxe est sortie en 2006
  13. Ring Of Changes (1983) dans les deux formats
  14. Victim Of Circumstance (1984)
  15. Glasnost (1988)
  16. Caught In The Light (1993)

La preuve en photo. N’ayant que « Live Tapes » en vinyle, je l’ai mis sur la photo.

Collection "Barclay James Harvest"

Quand j’écoute « Revolution Days », j’ai l’impression de retrouver les compositions de l’age d’or du groupe. Des ballades comme « Missing You » et « January Morning », ou encore des titres comme le plus rock « That Was Then… This Is Now » reprend l’identité du groupe d’origine. Et que dire de l’excellent instrumental « Prelude » ? Et son ADN aussi.

Et le double clin d’oeil aux albums « Eye Of The Universe » et « Turn Of The Tide » avec les deux bonnes reprises que sont « Love On The Line » et « Life Is For Living ». Surtout avec une grosse moitié acoustique 🙂

Si vous voulez du bon Barclays James Harvest d’après la scission du groupe en 1997, le choix est simple : prévilégiez la formation de Les Holroyd. Mais vous êtes libre d’être en désaccord avec mon choix 😉

2 réflexions sur « « Revolution Days » : Quand Les Holroyd fait revivre le vrai Barclay James Harvest »

Les commentaires sont fermés.