GhostBSD 3.5 : PC-BSD peut dormir sur ses deux oreilles ?

GhostBSD, l’autre dérivée de FreeBSD pour être humain glabre vient de sortir dans sa nouvelle version stable, la 3.5. Basée sur FreeBSD 9.2, elle est disponible avec Xfce, OpenBox, Mate Desktop et Lxde. Par défaut, Apache OpenOffice 4.0 est proposé.

Pour avoir un aperçu de ce qu’à dans le ventre cette dérivée concurrente de PC-BSD, j’ai récupéré l’ISO avec Xfce en 64 bits. VirtualBox sera mon ami pour la suite de l’article. Qemu n’étant pas super utilisable avec FreeBSD et ses dérivées dans les quelques essais que j’ai pu faire.

Un Xfce reprenant l’interface générale de Microsoft Windows nous accueille. J’ai lancé l’installateur. On peut dès le départ le passer en français. Du moins, lui faire comprendre qu’on veut installer le système dans la langue de Jean-Baptiste Poquelin.

Les étapes sont assez compréhensibles. Au niveau du partitionnement du disque, j’ai utilisé les options par défaut, sans oublier d’installer le chargeur de démarrage de BSD… Sinon, on serait un bien ennuyé au démarrage suivant. Il faut pour cela cocher la case « Enable BSD bootloader ».

L’ajout et la gestion des utilisateurs est simplifié au maximum… Difficile de faire plus simple !

L’installation très rapide : environ 7 à 8 minutes pour que l’ensemble soit copié et que le redémarrage n’intervienne.

On tombe sur le noeud du problème : le franglais qu’on peut rencontrer un peu partout. Aussi bien au niveau de la première connexion, où le clavier doit être redéfini pour éviter d’être en Qwerty.

Les répertoires utilisateurs qui sont en anglais. Apache OpenOffice, idem. A ce que j’ai pu voir, l’anglais est compilé par défaut. Les autres langues ? Introuvables sans recompiler l’ensemble de la suite bureautique. Sans oublier que le gestionnaire de paquet graphique semble avoir un léger problème. Ce qui oblige à l’utilisation des ports et des paquets !

Mais ne soyons pas trop chagrin, et voyons comment GhostBSD se comporte en action. Bande son : Hydrobia de Julia Kotowski alias « entertainment for the braindead »

GhostBSD est une dérivée intéressante de FreeBSD 9.2. Elle souffre cependant de plusieurs défauts : un franglais un peu trop omniprésent, surtout la quasi-impossibilité de passer Apache OpenOffice en français, et limite impossible à enlever. Pas faute d’avoir essayer les différents nom de paquets m’étant passé par la tête.

Un gestionnaire de paquets graphique inutilisable. Passer par les paquets précompilés de FreeBSD en ligne de commande, c’est pas franchement des plus intuitifs. Dommage, mais peut-être qu’une prochaine version rattrapera le coup ?!

Aussi, je serais bien passé par l’installation du paquet virtualbox-ose-additions pour régler le problème de l’affichage. Mais c’est une version incompatible avec la version de VirtualBox que j’utilise. Merci Archlinux de proposer toujours (ou presque) les dernières versions de logiciels.

Restons optimiste. C’est un OS intéressant, il ne lui reste plus qu’à s’affirmer et à mûrir, pour concurrencer PC-BSD qui est un OS assez lourd malgré tout.

Une réflexion sur « GhostBSD 3.5 : PC-BSD peut dormir sur ses deux oreilles ? »

  1. POur avoir installé une freebsd 9.2 avant hier sur vbox avec les addtions
    (compilée sur place il est vrai via make install clean)
    + pkg install (le nouveau pk_add suite au pkg2ng) lxde xorg rien de compliqué
    clavier en francais, partition slice automatique
    root et user ajoutés à l’install, choix du dépot à l’install
    Ah si j’ai du
    – modifier le xorg.conf pour mettre les drivers vbox de la souris
    – rajouter l’user au groupe wheel (pour le su ssh root)
    – xinit ->
    setxkbmap fr
    exec startlxde

Les commentaires sont fermés.