OpenBSD 5.4 : Le retour du poisson globe.

Comme tous les 6 mois, je me livre à l’exercice parmi les plus inutiles et complètement délirant, qui est plus un concept de faisabilité qu’une solution clé en mains : faire d’OpenBSD une base pour une utilisation bureautique.

Avec la sortie d’OpenBSD 5.4, on apprend qu’on peut trouver entre autres Gnome 3.8.3, LibreOffice 4.0.4, Xfce 4.10, Mozilla Firefox 3.6.28 et 22.0, Chromium 28, un début du support du KMS pour les circuits Intel, et plein de petites choses plus ou moins branchées sécurité comme OpenSSH 6.3 🙂

J’ai donc récupéré l’énorme ISO (220 Mo environ) d’OpenBSD 5.4 en 64bits.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/5.4/amd64/install54.iso
–2013-11-01 13:27:32– http://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/5.4/amd64/install54.iso
Résolution de ftp.fr.openbsd.org (ftp.fr.openbsd.org)… 145.238.209.46
Connexion vers ftp.fr.openbsd.org (ftp.fr.openbsd.org)|145.238.209.46|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 243050496 (232M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «install54.iso»

100%[======================================>] 243 050 496 3,48MB/s ds 72s

2013-11-01 13:28:44 (3,21 MB/s) – «install54.iso» sauvegardé [243050496/243050496]

Pour OpenBSD 5.3, j’avais utilisé Xfce. Pour cette fois, je vais essayer avec Gnome 3.8.3, car apparemment, le Gnome-Shell serait fonctionnel sous OpenBSD

OpenBSD 5.4 plantant au démarrage dans VirtualBox, je me suis replié sur Qemu 🙂

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom install54.iso -no-frame -boot order=cd &

J’utiliserais les bases jadis employées pour OpenBSD 5.2. Et si ça plante, je me replierais vers Xfce. On verra bien 🙂

L’installateur est toujours le même : le répulsif parfait pour grands débutants. Il est vrai qu’OpenBSD est un OS pour personnes, typiquement des grands débutants, qui veulent découvrir autre chose que Microsoft Windows ou Apple MacOS-X, c’est bien connu 🙂

C’est un outil en mode texte, qui pose quelques questions, et qui fonctionne. C’est ce qu’on lui demande, non ?!

J’ai utilisé les options par défaut pour tout. Cela m’a éviter de me poser des questions inutiles. J’apprécie que le compte utilisateur soit créé dès le départ.

Une fois l’installation terminée en me connectant en root – je sais, c’est pas bien – j’ai rentré ceci dans le fichier .profile :

PKG_PATH=ftp://ftp.fr.openbsd.org/pub/OpenBSD/5.4/packages/amd64/
export PKG_PATH

J’ai rajouté quelques outils basiques, acceptant le choix par défaut s’il est proposé.

pkg_add -v zip unzip p7zip mc nano vim

L’ajout de Gnome ?  pkg_add -v gnome gnome-extra

J’ai rajouté dbus_daemon à la ligne pkg_script dans /etc/rc.conf, dixit le wiki d’openBSD France. Par malchance, quand j’ai lancé gdm, j’ai eu droit à l’écran de la mort de Gnome.

Je me suis donc replié sur Xfce. Dommage. Sûrement une manipulation manquante. Pas grave, on verra avec OpenBSD 5.5 en mai prochain. J’ai donc enlevé gnome et installé xfce à la place, en me basant sur l’article sur OpenBSD 5.3.

J’ai repris les mêmes outils à savoir Midori, Claws Mail, Exaile, LibreOffice. Pour pouvoir utiliser slim comme gestionnaire de connexion, j’ai rajouter le fichier ~/.xinitrc suivant :
exec startxfce4

Pour avoir un système qui reconnait le français dès le départ, j’ai modifié le fichier ~/.profile :

LANG=fr_FR.UTF-8
MM_CHARSET=UTF-8
LC_ALL=fr_FR.UTF-8
LC_COLLATE=POSIX
export LANG MM_CHARSET LC_ALL LC_COLLATE

J’ai fait une rapide vidéo. Le fond sonore ? Un extrait du deuxième album du groupe « The Black Atlantic », « Darkling I Listen ».

Comme pour l’article précédent, il est dommage que Xfce soit encore en franglais, mais il est très utilisable. Mise à part que quelques logiciels sont légèrement moins frais que pour une distribution GNU/Linux, l’idée un peu folle de pouvoir utiliser OpenBSD pour se faire une station bureautique devient de plus en plus une réalité 😉

4 réflexions sur « OpenBSD 5.4 : Le retour du poisson globe. »

  1. J’ai rajouté dbus_daemon à la ligne pkg_script dans /etc/rc.conf, dixit le wiki d’openBSD France. Par malchance, quand j’ai lancé gdm, j’ai eu droit à l’écran de la mort de Gnome.
    Note:
    Il faut mettre les variables dans le fichier /etc/rc.conf.local sur OpenBSD. /etc/rc.conf est utilisé pour les variables par défaut et par le sysmerge lors d’un upgrade.

    Le wiki d’OpenBSD france est un peu dépassé.

  2. Je remarque que tu utilises Midori.
    En fait, j’ai fait un upgrade 5.3->5.4 et j’ai eu des problemes pour faire fonctionner midori et firefox.
    Apres m’etre rendu compte que mon user devait etre dans la « class staff », firefox fonctionne maintenant dans problemes. Par conre midori plante toujours :-(.
    Pour reproduire le probleme il siffut de faire une recherche de openbsd dans duckduckgo (via le text box en haut à droite).
    Suis-je le seul avec ce probleme ?
    Ha oui, je suis sur une machine intel … je suis donc utilisateur du nouveau drm.
    Merci

Les commentaires sont fermés.