Handy Linux : enfin une distribution GNU/Linux pour grands débutants.

J’ai appris l’existence de la Handy Linux sur le forum Terre-des-tux, via cet article : http://terre-des-tux.com/viewtopic.php?f=6&t=711#p4058. Je tiens à remercier Sam7 au passage.

Je suis donc allé sur le site de la Handy Linux, et j’ai voulu voir ce qu’était la distribution en question. En gros, et pour schématiser : une Debian GNU/Linux Wheezy avec Xfce et un outil « simplificateur » le Handy Menu.

Et la distribution se veut peu gourmande, je cite :

Handy Linux s’installe sur tout ordinateur moderne (à partir de 2001) pourvu de 512M de mémoire, nécessite 3G d’espace disque minimum pour le système et quelques données.

Sauf erreur de ma part – et sauf si ma mémoire me fait défaut – 512 Mo de mémoire vive, on les trouveraient plutôt sur des machines construite vers 2004 – 2005. Mais passons ce détail.

J’ai donc récupéré l’ISO (qui fait un peu moins d’un Go) et j’ai lancé une machine virtuelle Qemu pour présenter et tester l’ensemble.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://handylinux.org/isos/handylinux-RC-wheezy.iso
–2013-10-02 16:32:00– http://handylinux.org/isos/handylinux-RC-wheezy.iso
Résolution de handylinux.org (handylinux.org)… 213.186.33.87
Connexion vers handylinux.org (handylinux.org)|213.186.33.87|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 1051721728 (1003M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : «handylinux-RC-wheezy.iso»

100%[====================================>] 1 051 721 728 3,38MB/s ds 4m 59s

2013-10-02 16:36:59 (3,35 MB/s) – «handylinux-RC-wheezy.iso» sauvegardé [1051721728/1051721728]

Et le lancement de la machine virtuelle, en sachant que kvm32 correspond à : qemu-system-i386 -k fr -m 2048 -sdl -soundhw hda,ac97 -vga std --enable-kvm


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom handylinux-RC-wheezy.iso -boot order=cd &

Un menu apparait : lancement avec un ordinateur ancien (ne supportant pas la technologie PAE), un ordinateur moderne et lancer l’installation.

Le thème des fenêtres ressemble beaucoup à celui de Microsoft Windows 8. C’est surement pour éviter de brusquer les grands débutants ;)

En cliquant sur « Je débute… Je clic ici » on a droit à un petit tutoriel tout en humour et en pédagogie. Mais comme je voulais voir la distribution installée en dur, j’ai redémarré la machine virtuelle et lancer l’installation.

Celle-ci reprends l’installateur de Debian GNU/Linux, en automatisant au maximum les étapes. En effet, la première étape, c’est celle qui nous demande de créer l’utilisateur !

Et ensuite, l’étape du partitionnement avec seulement une partition swap avec une root. Pourquoi se compliquer la vie ?

Une fois l’installation terminée, l’ensemble redémarre. Et on arrive devant le gestionnaire d’accueil. C’est ici que j’ai commencé l’enregistrement de la vidéo. Qui est sonorisée, oui, c’est possible. Pour la petite info, c’est tiré de l’album « Something For Someone » des And The Giraffe, album publié sous licence libre CC-BY-NC-SA.

J’avoue que j’aime l’idée du panneau de lancement simplifié qui regroupe peu de logiciels, mais qui sont bien choisi. Même s’ils souffrent de la « vieillesse » relative de la Debian GNU/Linux Wheezy. C’est une distribution intéressante, et qui change vraiment des 15 trillions de dérivées d’Ubuntu qui résume à changer le gestionnaire de fenêtres ou l’environnement proposé.

Un outil très bien pour dégrossir les grands débutants, je dirais. Car les principaux outils fournis ont bien été choisis. Aussi bien Chromium, qu’IceDove (Mozilla Thunderbird version Debian), VLC, Thunar, etc…

J’avoue que la catégorie « aventuriers » m’a bien fait rire. Maintenant, il faudra voir comment elle va s’en sortir parmi les distributions GNU/Linux pour débutants. Mis à part des projets pour enfants comme Doudou Linux, je n’ai pas vu de distributions aussi accessible aux grands débutants qui ne sont plus en culottes courtes.

16 réflexions au sujet de « Handy Linux : enfin une distribution GNU/Linux pour grands débutants. »

  1. Faut toujours que t’ en viennes à  » la « vieillesse » relative de la Debian GNU/Linux Wheezy », mais il faut savoir que certains d’entre nous ne cherchent pas à avoir la dernière version mais une application qui fonctionne sans souci.
    Allez sans rancune et vive Debian :D
    A pluche.

    1. Et je te répondrais la même chose : tu fais comment si tu as un document qui n’est pas ouvrable dans la version du logiciel proposée par la distribution ?

      Stabilité, oui, obsolescence en amont… Pas bien…

      1. Tu veux parler d’un document fait par un logiciel propriétaire dont je tairais le nom ? sinon je ne vois pas vraiment ce que je ne pourrais ouvrir avec Debian.
        L’obsolescence est le fait pour un produit d’être dépassé, et donc de perdre une partie de sa valeur en raison de la seule évolution technique, ce qui ne l’empéche pas d’être fonctionnel puisque notre but n’est pas de faire de l’argent.
        Mais je comprends bien ta façon de voir la chose.
        A pluche.

        1. C’est juste une question de pouvoir communiquer avec l’extérieur. Et utiliser un outil abandonné en amont, ça aide pas franchement.

          Mais pourquoi cette notion d’abandon en amont n’arrive pas à être comprise ?!

  2. Salut,
    Concrètement, on ne pourrait pas ouvrir un document Word réalisé avec la dernière version de leur programme en utilisant Libreoffice 4.1.0-5 ?

    Dans ce cas ce doc word est-il utilisable sous Windows avec un word d’il y a un an ?

    1. Je n’ai pas dit cela. Je dis simplement qu’utiliser un logiciel abandonné en amont par les développeurs n’est pas la meilleur chose qui puisse arriver.

      Ensuite, je sais très bien que j’aurais droit à la même réponse : « pas besoin d’avoir la dernière version ». Donc je ne répondrais plus rien, sachant très bien que je serais dans mon tort.

      Une trousse bureautique est un outil qui évolue assez vite. Et dont il est important – si l’on reçoit des documents type OpenXML – d’avoir le plus à jour possible.

      Ensuite, chacun trouve son bonheur.

      1. Distribution intéressante. Je me demande si on pourrait utiliser les backports de debian 7 sans introduire d’instabilité. Il faudra que je teste quand j’en aurai le temps.

  3. @Fred « Donc je ne répondrais plus rien, sachant très bien que je serais dans mon tort. »

    Non, je n’ai pas pensé cela. C’était juste une question, savoir s’il y avait eu des expériences dans ce sens, des doc ne pouvant être ouverts car je n’ai pas la possibilité de vérifier.

    1. Désolé de m’être emporté.

      Mais quand on voit le gain au niveau de l’interprétation des documents OpenXML à chaque nouvelle version de LibreOffice (modulo les macros dans les documents de tableurs), ça fait mal quelque part de voir une vieille version qui pourrait faire de la mauvaise publicité au logiciel.

  4. bonjour, et un grand merci pour cet article.

    handylinux est toute jeune, première version prévue avant la fin du mois. mais handylinux c’est surtout une distribution intégralement collégiale : l’idée est partie de guantas, moi je build la distro en suivant les décisions de la communauté (qui grossit doucement…), donc parfois, les choix peuvent sembler étranges.
    en effet, le partitionnement est proposé.. pour pouvoir avoir un dualboot en fait, et ce sera bien expliqué dans l’aide :)
    tout est en construction et de nouveaux avis et retours d’expériences font évoluer handylinux en permanence ( ce qui est un peu chaud à suivre pour le build :D )
    pour le choix Debian/Ubuntu .. en fait, nous venons principalement de la communauté crunchbanglinux-fr, basée sur Debian, donc la question ne s’est même pas posée.

    n’hésitez pas à venir vous inscrire sur le forum et nous faire part de vos expériences perso en tant que « grand débutant » :)

    et encore merci pour cet article :)

    forum handylinux

Les commentaires sont fermés.