Faut se méfier des annonces dithyrambiques… Spécialement dans le monde du logiciel libre.

J’ai toujours tendance à me méfier des annonces dithyrambiques, ce qui se définit comme, dixit la Neuvième édition du dictionnaire de l’Académie Française comme : « Qui marque de l’exagération, de l’excès dans l’éloge, dans l’enthousiasme. »

Et l’exemple parfait est l’annonce de sortie de la OS/4 OpenLinux 14… C’est du grand art, même Aragon qui encensait Staline n’aurait pas fait mieux.

Today we are announcing the new release of OS/4 OpenLinux 14. With this release we bring many new enhancements to the OS/4 line. OS/4 OpenLinux 14 is the result of a years worth of beta testing, kernel enhancements and has easily outnumbered the teams current record of 57 beta builds with 135 beta builds that we delivered to our beta testers. The results have been astounding.

Ce qu’on peut traduire par :

Aujourd’hui, nous annonçons la nouvelle version de OS/4 OpenLinux 14. Avec cette version, nous apportons de nombreuses améliorations à la lignée d’OS/4. OS / 4 OpenLinux 14 est le résultat d’un années de béta-tests, des améliorations du noyau et a largement dépassé le record précédent de 57 versions bêta intermédiaires proposée avec 135 versions bêtas que nous avons livré à nos bêta-testeurs. Les résultats ont été étonnants.

Déjà quand je lis de tels propos, j’ai tendance à levé un sourcil. Voir même les deux. Car ce que l’on a, au final, c’est une version personnalisée d’une Xubuntu 12.04 LTS, avec un noyau 3.5 (celui de la génération 12.10 d’Ubuntu, sauf erreur de ma part), Chromium, Claws Mail, et quelques outils du même tonneau. Et il est simple de vérifier la base utilisée : avec une image ISO, un crash arrive au démarrage. Et si on veut des informations, la version est clairement notée.

Mais le plus marrant, c’est l’annonce pour se dédouanner de toute volonté de copier / mimer un certain Amiga OS… Entre le logo qui ressemble étrangement à celui de la balle rebondissante de la démo de l’Amiga 1000 et la présence sur l’ISO de l’émulateur pour Commodore Amiga FS-UAE, cela apparait comme étrange…

Mais ne soyons pas mauvaise langue, et allons plus loin que le premier coup d’oeil.

Déjà, on note que l’ensemble n’est pas trop léger – 6 Go environ – cela est surement dû à la présence d’outils indispensable comme l’émulateur pour Commodore Amiga par exemple, ou encore Steam ou Dropbox. L’installateur est celui de la famille des Ubuntu, donc rien à rajouter.

Dommage cependant que la traduction ne soit pas installée dès le démarrage. Cela implique de faire des manipulations supplémentaires, mais on peut supposer que la distribution en question devant être à destination d’un public anglophone, cela ne pose pas trop de problèmes.

Mais voyons donc en vidéo cette énième dérivée d’Ubuntu, ou plutôt de Xubuntu pour être plus précis. Sachant qu’il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard, ça sera du rapide.

Comment conclure ? OS/4 n’avoue qu’à demi-mot son inspiration, et c’est assez « faux-cul » si je peux me permettre un telle remarque. Il doit sûrement avoir des raisons techniques pour ne pas utiliser un noyau 3.4 qui est un LTS, et aussi une justification technique pour expliquer la création d’une centaine de bétas intermédiaires. Je découvre, avec stupeur, que créer une dérivée d’Ubuntu, ou plus précisement d’une Xubuntu LTS demandait donc autant de travail.

C’est sûrement mon absence complète d’expérience dans ce domaine précis qui m’a fait être mauvaise langue. Il est vrai que mettre une distribution au point est un travail de longue haleine.

Mais j’avoue ne pas comprendre l’intérêt qu’on pourrait porter à une telle distribution. Mais après tout, il faut rester réaliste : tous les (dé)goûts sont dans la nature 🙂

7 réflexions sur « Faut se méfier des annonces dithyrambiques… Spécialement dans le monde du logiciel libre. »

  1. Hohoo voila un test intéressant à voir !!

    Perso ma belle-mère dispose d’un Windows 8… Alors soit c’est parce que c’est un Eeepc soit c’est parce qu’il n’est pas du tout convivial mais en tout cas je n’adhère pas trop…

  2. Ce qu’il y a de plus malheureux, c’est que j’ai entendu parler de cette distribution sous le nom d’amiga/OS4.
    Alors que le vrai Amiga OS 4 existe et n’a rien a voir.

    Non franchement je ne vois pas non plus l’intérêt d’une telle distribution. Malheureusement ça devient de plus en plus courant dans le monde linux ce genre de distribution.

  3. l’Ubuntu LTS 12.04.2 sont livrès avec un kernel 3.5, et la mise à jour 12.04.3 a dans ses dépots le kernel 3.8.0-30. En effet ils semble qu’ils ne se sont pas trop foulés

Les commentaires sont fermés.