Semplice 5 : pour les fans de Debian GNU/Linux aimant l’austérité et la simplicité ?

Ah, l’austérité et la simplicité… Deux termes souvent unis pour le meilleur et pour le pire. En décembre 2011, j’avais rédigé un article sur la Semplice 2.0rc1.

33 mois sont passés, et la version 5.0 de la Semplice est sortie en ce début septembre 2013.

Pour cette Debian GNU/Linux Sid (qui sert aussi de base à Ubuntu, à Siduction ou encore à aptosid), on trouve aussi Openbox 3.5.0, un noyau Linux 3.10.7, le dernier Chromium (coeur libre de Google Chrome), Exaile (pour la musique), Gnome Mplayer (pour les vidéos), ainsi que le duo Abiword et Gnumeric. On apprend aussi que l’ISO supporte les machines UEFI, et que des applications « Web 2.0 » sont disponibles pour accéder directement à Fesse-bouc, twitter ou encore youtube, via un outil du doux nom de oneslip.

J’ai donc récupéré l’ISO en 64 bits (comme d’habitude) et j’ai utilisé VirtualBox. J’espère simplement que l’installateur est moins catastrophique que pour la version 2.0.

Au premier démarrage, on peut choisir la langue à employer, avec le clavier et le fuseau horaire qui vont bien.

Enorme surprise : l’installateur est vraiment plus agréable. Et surtout, largement plus dans l’air du temps que celui jadis rencontré. Il me fait un peu penser à celui de l’Antergos pour la présentation générale. Après avoir choisi le clavier et la langue, on passe à la recherche de mise à jour pour l’installateur. Une fois les mises à jour installées (s’il y en a de disponible), on passe au fuseau horaire, à la création de l’utilisateur.

Il faut noter que le compte root est désactivé par défaut comme mesure de sécurité.

J’ai pris le partitionnement automatique pour ne pas me compliquer la vie.

Et on a le partitionnement le plus simple qui puisse exister.

Après le formatage des partitions, on nous demande si on veut installer ou pas le gestionnaire de démarrage, puis on passe à la sélection des « fonctionnalités » tierces.

Et enfin, l’installateur nous demande si on veut utiliser le miroir le plus rapide. Et on passe à l’installation proprement dite 😉

Après l’installation et le démarrage, on peut utiliser Synaptic pour faire les mises à jour :

Le mieux étant de voir la distribution en action.

J’ai remarqué que la distribution sait mélanger la simplicité, l’austérité et une certaine forme de beauté. Dommage que l’accès au logiciel ne soit pas plus « apparent ». Il saut savoir qu’il faut cliquer avec le bouton droit pour accéder à l’ensemble des programmes, et ça ne tombe pas directement sous le sens.

En tout cas, la distribution est très sympathique. L’ensemble est rapide, léger. Et surtout, il utilise une base intéressante, la Debian GNU/linux Sid.

2 réflexions sur « Semplice 5 : pour les fans de Debian GNU/Linux aimant l’austérité et la simplicité ? »

  1. Bonjour

    dommage que l’installation ne soit pas en français alors que cette langue a été retenue.

    A part ca, cette distribution présente des atouts intéressants.

Les commentaires sont fermés.