Xfce, maltraité pour mieux attirer les utilisateurs de Microsoft Windows ?

J’ai noté une tendance dans les distributions GNU/Linux : la maltraitance de l’apparence de base de Xfce. Par défaut, Xfce se présente ainsi : Une barre supérieure avec un menu déroulant, un espace de gestion des taches, puis le nom d’utilisateur et quelques icones du genre gestion réseau ou audio ou météo.

En bas, on trouve un lanceur avec les principales fonctionnalités : navigateur internet, courrier électronique, gestionnaire de fichiers, ou encore recherche en ligne. Bref, un schéma général qui rappelle celui de MacOS-X d’Apple.

Mais cette apparence si spécifique est des plus maltraitée si on se limite au top 10 à 6 mois des statistiques de visites ou de curiosité de Distrowatch. Pour mémoire, voici à quoi il ressemble fin août 2013.

  1. Linux Mint
  2. Ubuntu
  3. Debian GNU/Linux
  4. Mageia
  5. Fedora Linux
  6. OpenSuSE Linux
  7. PCLinuxOS
  8. Manjaro Linux
  9. ArchLinux
  10. Puppy Linux

Pour faire un bilan de cette maltraitance, j’ai pris les versions Xfce (et donc Xubuntu en lieu et place d’Ubuntu) pour voir quelles distributions respectent l’apparence générale de Xfce et lesquelles la modifie.

Dans la liste, je n’ai pas trouvé de version native avec Xfce pour PCLinuxOS. Idem pour la Puppy Linux. A moins que j’ai mal cherché ? Donc, sur les huit restantes, combien vont respecter l’interface « officielle » de Xfce ?

Mais trève de bavardages, jettons un oeil au « massacre ».

J’ai donc pris la Linux Mint 15. Et ici, on se retrouve avec une présentation à la Cinnamon. Donc, un look qui fait penser à celui de Microsoft Windows 95 à Microsoft Windows 7. Barre des taches avec un menu démarrer en bas à gauche.

Passons à la Xubuntu 13.04 qui est une Ubuntu 13.04 avec Xfce installé dessus. Même si la Xubuntu est plus loin dans le classement de distrowatch (aux alentours de la 29ième place fin août 2013), j’aurais obtenu le même résultat en installant une Ubuntu et en rajoutant Xfce dessus. Et c’est une bonne surprise. L’apparence proposée respecte le schéma d’origine.

Pour Debian GNU/Linux, pas de surprise non plus. Même si la Wheezy propose uniquement une version 4.8 de Xfce, l’apparence de base est respectée.

Avec la Mageia 3, on retrouve un Xfce qui est modifié pour ressembler à ce que proposait Gnome 2 ou ce que propose actuellement son successeur, Mate Desktop. Autant dire que si on ne savait pas que c’est Xfce en dessous, on serait aisément trompé !

Nous arrivons maintenant à la Fedora Linux 19. Et ici, une très bonne surprise : l’apparence d’origine est respecté. 3 distributions respectueuses sur les 5 premières pour le moment. Le classement me ferait-il mentir ? Diantre ! 🙂

OpenSuSE prend le relais, et nous offre le même genre d’interface que la Linux Mint 15 : une apparence à la Microsoft Windows pour l’ergonomie générale. Le score s’équilibre un peu plus finalement. Sur 6, la moitié ne respecte pas l’apparence d’origine de Xfce.

PCLinuxOS n’existant officiellement qu’en version KDE SC, Mate et Lxde, allons à la fille la plus célèbre d’Archlinux, j’ai nommé la Manjaro Linux. Une nouvelle fois, l’apparence générale est celle de Microsoft Windows. La quatrième sur les 7 distributions proposant directement une version Xfce. Et c’est l’interface choisie dès la naissance de la distribution.

Finissons avec Archlinux. Ici, la question ne se pose pas. L’apparence par défaut est l’officielle. Donc sur les dix premières distributions, et les huit qui proposent une version avec Xfce, la moitié propose des versions modifiés, les autres respectant l’apparence officielle.

On pourrait se dire que finalement, seulement une distribution sur deux du top 10 modifie l’apparence de Xfce.On pourrait se dire que finalement, seulement une distribution sur deux du top 10 modifie l’apparence de Xfce.

Et que donc j’ai un peu poussé le bouchon. Mais il faut aller plus loin que le top 10 de la curiosité de distrowatch.

En fouillant dans les archives de mon blog, j’ai trouvé pour Xfce transformé pour mimer les interfaces à la Microsoft Windows : Solydxk (la version communautaire de la LinuxMint Debian Edition pour Xfce et KDE), la LSD linux ou encore l’excellente SalixOS 14.

Si on veut une interface qui ressemble à celle de Gnome 2, alors la Bridge Linux sera votre alliée.

Bien entendu, je ne peux pas prétendre lister toutes les distributions qui propose une version avec Xfce.

Mais je suis prêt à parier que je trouverais plus souvent des clones de l’interface de Microsoft Windows que l’officielle. C’est vrai après tout, faut bien attirer l’utilisateur, et surtout ne pas trop le dépayser 😀

21 réflexions sur « Xfce, maltraité pour mieux attirer les utilisateurs de Microsoft Windows ? »

  1. C’est seulement xfce avec le menu whisker donc je ne comprends pas où est le problème. Qu’on aime ou pas son apparence, je trouve que c’est plus moderne. Cela permet de taper le nom et d’avoir directement un résultat. Et c’est facilement réversible.

    Ne lisant pas ce blog depuis assez longtemps, la même chose a-t-elle été dite pour KDE SC 4?

    1. Par défaut Xfce a une apparence qui ressemble à celle de MacOS-X, avec un lanceur en bas bien pratique pour les fonctions fréquemment utilisées. Pas l’interface de MS-Windows. Et le menu Whisker, bof, quoi.

      KDE SC a une apparence générale qui est la même depuis le départ : une qui ressemble à celle de MS Windows. Au point qu’une vidéo de l’équipe de ZDNET Australie montre qu’on peut tromper les personnes facilement.

      http://www.zdnet.com/is-it-windows-7-or-kde-4-1339294810/

      1. KDE pensait plutôt le bureau comme Windows alors que gnome est plus proche de Mac OS X, c’est vrai.

        La vidéo est un peu injuste car c’était peu avant la sortie de Windows 7 donc on aurait pu leur vendre n’importe quoi. Imaginons la même chose avec Windows 8 et je suis sûr que les gens auraient répondu pareil qu’ici… ou en disant que c’était horrible 😉

  2. Article sans queue ni tête , je ne vois pas du tout l’intérêt de souligner la customisation de telle ou telle distribution, tout le monde à toujours fais ça, et pour tous les DE (Gnome, XFCE, KDE, …) cela permet d’avoir une identité parmi la pléthore de distros existantes !

    1. Tout comme votre commentaire qui justifie l’irrespect qu’on monoculturise l’apparence des interfaces.

      Votre commentaire est franchement inutile, mais je le publie quand même.

      Bonne journée en Algérie.

  3. C’est tout récent pour la Manjaro. Elle était livrée en 0.8.6 en configuration officielle, avec tableau de bord en haut et Plank en bas. La 0.8.7 intégrant Whisker, le parti a changé. Oui il faut séduire, et la remise en configuration d’origine est très facile.

  4. Pourquoi vouloir attirer avec la ressemblance plutôt qu’avec la différence ?

    GNU/Linux, d’origine (je suis loin d’être un expert, c’est juste ma pensée), tranche clairement avec Windows.
    Pour faciliter la migration des utilisateurs de systèmes fermés, si j’étais développeur, je ne miserai pas sur le rapprochement avec le gros Windows mais je garderai mon style et en revanche ferait tout pour améliorer la facilité d’utilisation de mon système (avec en priorité, l’installation de l’OS et des programmes). Par exemple elementaryOS.

    Il serait intéressant de voir si, pour XFCE en l’occurrence, le rapprochement de l’interface Windows a attiré (et attire toujours) davantage d’utilisateurs comparé au style originel de ce DE.

    Sinon je trouve l’article loin d’être inutile, puisqu’il permet de voir qui garde l’esprit XCFE et pour certains utilisateurs, c’est important (je ne mise pas mon choix de distro là dessus mais cela peut être un critère, oui).

  5. Bonjour,
    Je ne trouve pas l’article inutile… Je ne comprends même pas le sens de cette réflexion… Le rédacteur d’un site à quand même le droit de publier ce qu’il veut… ( je parle bien sur dans le respect de la législation en vigueur si législation non abusive bien entendu).

    Pour en revenir sur le sujet, je suis un utilisateur d’XFCE pre-gnomeshell, et c’est cette légèreté, cette différence d’interface par rapport au windows like qui me la fait choisir.
    Concernant sa customisation automatisée, il m’aurait semblé plus courtois de la proposer plutôt que de l’imposer par défaut…

  6. J’ai jamais aimé xfce.
    Ca veut faire du mac version windows.

    Moi je suis adepte des launcher qui font taskbar et notify zone.

    Comme on trouve sur Mac et windows.
    Gnome3 ca passe par un plugin il me semble.

    Toujours est-il qu’on peut faire comme on veux, on sera soit côté mac, soit côté windows.

    CDE est en desktop différent. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c2/CDE_2012_on_Linux.png

    J’ai bossé avec sur du HP Unix et j’ai vraiment adoré.

    1. Les premières versions de Xfce proposait un tel arrangement.

      http://linuxgazette.net/issue43/jacobowitz.xfce.html

      Q: When and why did you first decide to write XFce?

      A: In late 1996, I started to work as a help desk analyst. As part of this job, I was working with HP X terms running CDE. I really loved that environment, and tried to find something similar on Linux. Unfortunately, the only thing I found was the commercial port of the real CDE to Linux, and it was really much too expensive for me.

      Then in early 1997, I started to play with XForms and fdesign, the GUI designer. One real cool thing about fdesign is its ability to generate compilable C code from scratch. The XFce project had started, but as usual, I really didn’t think it could go that far! I just started coding a very basic toolbar with Xforms, and when I released the first version on SunSITE (now called Metalab), people started asking for more and more features.

      Initially, XFce was just the toolbar, without the window manager and all the goodies. In 1998, I released XFce 2.x with xfwm, the window manager. The rest of the goodies came from release to release …

  7. Sous Xubuntu, la barre inférieure se planque et réapparaît quand le curseur « tape » en bas de l’écran. C’est rigolo, mais c’est aussi un peu casse-bonbec… Dans le genre : plein écran d’une appli quelconque avec boutons de contrôle tout en bas; on veut accéder à ces boutons, le curseur « tape » en bas, et pof, c’est la barre inférieure qui apparaît… Argh! Aurais-je loupé un truc pour une utilisation non briseuse de roubignoles de Xfce ?

  8. Jamais compris l’intérêt de tweaker et alourdir un environnement dont la base est la légèreté…
    Si on veut un DE « plus complet », pas besoin de partir de Xfce, Unity, GS ou KDE font ça bien de base.
    Quant à Whisker, on sent le parti pris mais désolé, pour moi, c’est un pas en avant qui n’alourdit pas Xfce…
    Sinon tu as vu que Gnome 3.10 va changer les settings ? Au passage 🙂

  9. Sympa comme article,
    Je ne pensais que xfce était autant modifié, surtout avec ce gros menu.
    Perso, je vais rarement dans le menu. J’aime bien les launchers avec la petite flèche qui fait qu’ils deviennent un mini-menu.
    Ca préserve le waf et c’est vachement pratique.

    Je trouve aussi que xfce a des cotés personnalisables rapide et ca ne l’étonne pas que certaines distrib se l’approprient. Je préfère qund même avoir l’ « original » comme sous arch.

  10. Ceci n’est pas directement lié à votre article, mais Il y a une série de test d’OS très intéressante, à l’adresse youtube: OSFirstTimer, qui teste des systèmes d’exploitations de manière très originale, reprenant des OS linux, windows, Mac, Unix et autres. C’est en anglais mais assez facile pour ceux qui ont des notions d’anglais. Interressant.

  11. A la vue des captures d’écran d’Arch et de Debian, on comprends mieux que le « massacre » de Xfce semble une nécessité absolue, vitale ! 🙂 Xfce a tout pour séduire : paramétrable à l’envie, configurable dans le moindre détail : la gestion avancée de l’énergie en est l’illustration parfaite. Maintenant, il faut bien admettre que ce DE souffre d’un handicap rédhibitoire : une laideur à faire fuir, non seulement Madame Michu mais n’importe quel utilisateur ayant un bon goût minimal. Il faudra cinq minutes à un « barbu » sous Debian ou Arch pour customiser son Xfce de manière à lui rendre un esthétisme acceptable. Il en va tout autrement de l’utilisateur de base, aux connaissances moindres, d’Ubuntu ou Mint. Pour moi c’est clair et limpide : les distros « clés en main » ont tout intérêt à livrer un Xfce « présentable ». Pour ce qui me concerne l’Xfce installé sur ma Manjaro ne ressemble en rien à Windows, il a sans doute davantage l’apparence de Mac-OS-X, en plus beau et plus pratique.

    1. L’esthétisme est une question de point de vue. Je trouve MacOS-X moche à pleurer. Et d’autres adorent, comme quoi.

      Et le blip blap blop, j’ai donné. Je préfère l’austère et fonctionnel aux trucs qui arrachent la rétine.

Les commentaires sont fermés.