L’échec du financement de l’Ubuntu Edge est une bonne nouvelle au final.

En effet, Canonical peut être content que son financement n’ait pas pu aller jusqu’au bout. Cela peut paraître étrange de dire cela, mais je pense qu’un des buts de Canonical était de ne pas atteindre la somme demandée.

La campagne a atteint un chiffre plus qu’honnête, surtout pour une période estivale : 12 812 776 $, soit 40,04% de la somme nécessaire. Nombre de projets voudraient bien arriver à un tel résultat, quelque soit le site de financement participatif concerné.

Fin campagne indiegogo ubuntu edge

Comme je l’avais précisé dans un de mes articles sur l’Ubuntu Edge, Canonical ne vendait pas quelque chose de physique, de manipulable, de concret. Juste un concept bien expliqué dont certains points étaient encore à finaliser.

[…]
Et un peu plus bas, section « Risk and Challenges » :

Finally, the very nature of this concept device means the exact component list is fluid until we enter production to ensure we’re picking the best available part at the time. If we are forced to change a major feature or component, we’ll come up with something just as innovative to replace it. If you’ve backed us, you’ll be kept right up to date.

Ce qu’on peut traduire par :

Enfin, la nature même de ce dispositif conceptuel signifie la liste exacte des composants est changeante jusqu’à ce que nous entrons dans la production pour nous assurer de choisir la meilleure technologie disponible à l’époque. Si nous sommes obligés de changer une caractéristique majeure ou un composant, nous utiliserons quelque chose de tout aussi innovant pour le remplacer. Si vous nous avez financé, vous serez tenu au courant.
[…]

Sans oublier que le téléphone devait sortir en mai 2014, soit presque 10 mois. Ce qui est très long pour un domaine aussi mouvant que les smartphones.

Mais il ne faut pas oublier qu’une partie non négligeable du logiciel qui devait animer le téléphone est encore très jeune, à savoir le gestionnaire d’affichage Mir, concurrent à Wayland développé en interne par Canonical. Dans un autre article que j’ai consacré à l’Ubuntu Edge, je disais :

Une paille en effet. Sans vouloir jouer les cassandres, il ne fait maintenant aucun doute que l’Ubuntu Edge, qui pour le moment se résume à un ensemble de schémas techniques et un OS en cours de développement assez actif, ne serait-ce qu’au niveau du gestionnaire d’affichage qui est en version 0.0.8 pour le moment. Autant dire que si Mir veut être prêt pour la Ubuntu 14.04, ce sera très chaud.

Au moment où j’écris l’article, la dernière révision, c’est la 945, qui concerne l’empaquetage pour la future Ubuntu 13.10.

Aux dernières nouvelles, le projet à évoluer, la dernière révision, la 999 au moment où je rédige cet article, concerne l’empaquetage de la version 0.0.9 du gestionnaire d’affichage Mir.

Ouvrons une rapide parenthèse.

J’attends de voir comment le projet Mir, qui est une brique importante du projet Ubuntu Phone OS qui devait être l’OS en mode téléphone de l’Ubuntu Edge, évoluera et mûrira en moins d’une dizaine de mois.

Car sauf erreur de ma part, Mir sera le gestionnaire d’affichage par défaut via son composant xMir qui permettra de faire fonctionner les serveurs xorg sur Mir dès la Ubuntu 13.10 qui sort en octobre.

Et toujours, sauf erreur de ma part, Mir devrait prendre son essor complet pour la version 14.04 LTS de la distribution de Canonical.

Je ne suis pas codeur, mais quand je vois qu’il a fallu 5 ans (ou presque) pour arriver à la première version stable de Wayland, j’ai quelques doutes sur la faisabilité de l’ensemble sur un si court terme.

Fermons cette rapide parenthèse.

Pour en revenir à la téléphonie mobile, je pense que cet échec est un avantage pour Canonical, car cela lui donnera une position de force et permettra de dire à ses partenaires : « Voyez, même si le financement n’a pas abouti, il y a une demande pour notre produit. »

Et donc de mieux vendre l’OS pour téléphone mobile qu’ils sont en train de développer. Maintenant, quand sortiront ces téléphones proposant l’OS de Canonical.

Une question qui restera désormais sans réponse est : est-ce que Canonical aurait été capable de respecter les délais et de produire les téléphones qui était lié à cette campagne de financement ? On ne le saura jamais, mais j’avoue que j’étais dans le doute.

Mais c’est sûrement mon coté anti-canonical primaire (dixit les fanboys d’ubuntu-fr.org) qui parle ici. A moins que je sois ultra pessimiste ?

6 réflexions sur « L’échec du financement de l’Ubuntu Edge est une bonne nouvelle au final. »

  1. Si c’est vrai, en tout cas c’est une stratégie intéressante et ça a déjà bien fonctionné, tout le monde ou presque en a parlé.

    Mir réutilise quand même pas mal de briques logicielles développées à la base pour Wayland, forcément c’est plus facile. Même XMir est un fork de XWayland.

    Je tenais à ajouté qu’Ubuntu Touch est sympa mais sans plus. Son principal intérêt pour moi est que ça soit une distribution GNU/Linux avec apt-get, sudo et tout, et non un truc bricolé sur un noyau Linux.

  2. >anti-canonical primaire (dixit les fanboys d’ubuntu-fr.org)

    Euh, t’est pas sérieux là ? Quand j’ai lu ça, j’ai tout de suite revérifié sur la banner de ton blog que je n’était pas sur l’autre blog avec écris « ici on fait des trolls… »

    A-tu la moindre statistique ou bien est-ce juste un ressenti de ton expérience sur le forum ? tu aurais dit « des/certains » fanboys que ça irai, mais « les » me laisse sous entendre que ces fanboys sont tous pour Canonical et contre les anti-Canonical, ce qui est, à mon avis très loin de la vérité. Il y a plein de haters à propos de Canonical (beaucoup trop à mon goût d’ailleurs, du coup ta phrase me choque d’autant plus). Il y en a aussi, qui ne connaissent même pas Canonical, ou qui n’ont pas (encore?) d’avis sur la question.

    Sinon je pense que tu soulève de bonne questions, dont je n’ai pas les réponses (par exemple la maturité de Mir/Xmir, je n’ai même pas testé Saucy avec Mir; mais sur phoronix il y avait des bm en desktop qui montraient que Mir/Xmir était de tête 5 à 10% en dessous de la plupart de graphiques, ce qui pour un projet pas très mature reste prometteur, je crois? Il n’y à pas eu de bm Mir VS le truc d’android donc après là c’est dure de comprarer)

    1. Euh, t’est pas sérieux là ? Quand j’ai lu ça, j’ai tout de suite revérifié sur la banner de ton blog que je n’était pas sur l’autre blog avec écris « ici on fait des trolls… »

      Tu parles de Cyrille Borne pour le blog. Sinon, c’est à moitié serieux et à moitié cynique.

      A-tu la moindre statistique ou bien est-ce juste un ressenti de ton expérience sur le forum ? tu aurais dit « des/certains » fanboys que ça irai, mais « les » me laisse sous entendre que ces fanboys sont tous pour Canonical et contre les anti-Canonical, ce qui est, à mon avis très loin de la vérité. Il y a plein de haters à propos de Canonical (beaucoup trop à mon goût d’ailleurs, du coup ta phrase me choque d’autant plus). Il y en a aussi, qui ne connaissent même pas Canonical, ou qui n’ont pas (encore?) d’avis sur la question.

      Je parle par expérience personnelle ici. Car j’ai été traité comme de la merde quand j’ai commencé à mettre au jour certaines dérives de l’écosystème de Canonical. Surtout quand je me battais pour faire fonctionner Gwibber (devenu depuis friends) sur autre chose qu’Ubuntu.

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=6228

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5845

      http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5682

      Ou encore quand j’ai parlé de manière claire de mon non-amour pour Unity.

      Et certains fanboys m’ont traité comme de la merde. Bref, en oubliant que c’est le contenu de leur masse cérébrale en réalité.

      Quant à être un « hater », je suis un ancien ubuntero (je te laisse regarder les archives de mon blog) déçu qui considère qu’Ubuntu veut devenir un Apple du libre. Ce qui lui causera des ennuis.

      Sinon je pense que tu soulève de bonne questions, dont je n’ai pas les réponses (par exemple la maturité de Mir/Xmir, je n’ai même pas testé Saucy avec Mir; mais sur phoronix il y avait des bm en desktop qui montraient que Mir/Xmir était de tête 5 à 10% en dessous de la plupart de graphiques, ce qui pour un projet pas très mature reste prometteur, je crois? Il n’y à pas eu de bm Mir VS le truc d’android donc après là c’est dure de comprarer)

      Pour le moment Mir est inutilisable ou presque sans une couche de traduction qu’est xMir. Et plus tu rajoutes de couches, plus les performances diminue.

      Pour tout dire, je miserais plus sur Wayland que sur Mir, pour au moins une raison : le nombre de logiciels portés partiellement ou totalement pour Wayland : e17, kwin de KDE SC, Gnome en cours, etc…

  3. Je ne suis pas codeur, mais quand je vois qu’il a fallu 5 ans (ou presque) pour arriver à la première version stable de Wayland

    Ouais enfin il faut remettre ca dans le contexte. D’une Wayland ca a été quand même un gros branlage de couille pendant des années vu qu’il n’y avait aucune pression à le sortir le plus vite possible vu que seul concurrent à Xorg qui peut continuer à marcher pendant des années.
    Il faut voir que le projet Wayland a bien bougé depuis que Mir a été annoncé surtout du coté de l’implémentation des distrib (le fameux bloc libriste anti cannonical)

    Deuxièmement Wayland est fait pour un couteau suisse devant marcher pour tout et partout. une sorte d’usine à gaz qui fait papa dans maman. Alors que mir au contraire à été conçu pour être quelquechose qui fait juste ce que Cannonical a besoin pour sa distrib desktop et mobile. Après que pour une raison x ou y Mir plante pour d’autre distribution ou qu’il y est des bug non prévu c’est limite du mode « rien à branler » vu que Mir a pour objectif avant tout de répondre au besoin de Cannonical.

    Donc forcément le cahier des charge est beaucoups moindre que Wayland et surtout c’est une entreprise qui le develloppe avec des délai et une deadline. Pas à la manière de Debian et du « quand ca sera prêt ».

    Donc je pense moi tout à fait au point pour la 14.04 LTS. Sachant déjà que pas mal de backend Mir sont prêt et que Xmir commence à donner du concret sur l’alpha 13.10.

    1. Ouais enfin il faut remettre ca dans le contexte. D’une Wayland ca a été quand même un gros branlage de couille pendant des années vu qu’il n’y avait aucune pression à le sortir le plus vite possible vu que seul concurrent à Xorg qui peut continuer à marcher pendant des années.

      Source ?

      Il faut voir que le projet Wayland a bien bougé depuis que Mir a été annoncé surtout du coté de l’implémentation des distrib (le fameux bloc libriste anti cannonical)

      Oh, la belle bleue…

      Deuxièmement Wayland est fait pour un couteau suisse devant marcher pour tout et partout. une sorte d’usine à gaz qui fait papa dans maman. Alors que mir au contraire à été conçu pour être quelquechose qui fait juste ce que Cannonical a besoin pour sa distrib desktop et mobile.

      C’est vrai que le monde des distributions GNU/Linux se résume à Canonical et sa pléthore de dérivée…

      Après que pour une raison x ou y Mir plante pour d’autre distribution ou qu’il y est des bug non prévu c’est limite du mode « rien à branler » vu que Mir a pour objectif avant tout de répondre au besoin de Cannonical.

      A la hauteur du niveau intellectuel du commentaire, donc.
      Donc forcément le cahier des charge est beaucoups moindre que Wayland et surtout c’est une entreprise qui le develloppe avec des délai et une deadline. Pas à la manière de Debian et du « quand ca sera prêt ».

      Sans Debian, pas d’ubuntu. Je dis ça…

      Donc je pense moi tout à fait au point pour la 14.04 LTS. Sachant déjà que pas mal de backend Mir sont prêt et que Xmir commence à donner du concret sur l’alpha 13.10.

      Encore un projet qui ne sera pas portable, donc contraire à un fondement inhérent au logiciel libre : la portabilité du code. Canonical, Apple, où est la différence au final ? Le type de logiciels utilisés ?

Les commentaires sont fermés.