Ubuntu Edge : où comment être sûr d’écouler son OS à quelques milliers d’exemplaires :)

Je rédige cet article à chaud après l’annonce de l’Ubuntu Edge. En gros pour simplifier, c’est une téléphone assez grand (limite phablette) avec une diagonale de 4,5 pouces (11,52 centimètres), fonctionnant à la fois sous Ubuntu Phone et Android, financé par la communauté.

C’est un téléphone quand même assez haut de gamme : 4 Go de mémoire, 128 Go de stockage, double antenne pour se connecter en 4G (Europe et Amérique du Nord), écran en « cristal saphir » (comme sur l’iPhone 5), processeur multi-coeur.

Et l’engin est loin d’être petit. Imaginez un pavé de 6,4 cm de largeur, 12,4 cm de hauteur et 0,9 cm d’épaisseur. C’est quand même assez monstrueux 🙂

Pour donner un ordre d’idée, même hauteur et légèrement plus épais que l’iPhone 5… Mais 8 millimètres de plus en largeur.

L’Ubuntu Edge est surtout une manière pour Canonical de ne pas perdre trop de plumes dans l’histoire. En effet, l’Ubuntu Edge ne sera financé que par la communauté, avec au minimum 32 millions de dollars récoltés. La page Indiegogo est claire. Surtout sur les récompenses.

Si un personne vivant en dehors du Royaume Uni et des Etats-Unis veut un Ubuntu Edge, il lui en coûtera au minimum 600$ / 454 € (plus les frais de ports de 30$) pour les 5000 appareils mis en vente de manière promotionnelle.

Indie Gogo - Ubuntu Edge

Pour les personnes s’y prenant plus tard, c’est 830$ / 629 €, plus les frais de ports.

Et pour les afficionados, les 50 premiers modèles sont en vente à la bagatelle de 10 000$ / 7579 €.

Cependant, il y a plusieurs points qui me font tiquer. Le produit, s’il est financé, ne sera disponible qu’en mai 2014. Donc, dans une dizaine de mois. De plus, comme c’est précisé sur la page IndieGogo, section « Technical Specifications »

Specifications are subject to change.

Ce qu’on peut traduire par :

Les spécifications sont sujettes à changement.

Et un peu plus bas, section « Risk and Challenges » :

Finally, the very nature of this concept device means the exact component list is fluid until we enter production to ensure we’re picking the best available part at the time. If we are forced to change a major feature or component, we’ll come up with something just as innovative to replace it. If you’ve backed us, you’ll be kept right up to date.

Ce qu’on peut traduire par :

Enfin, la nature même de ce dispositif conceptuel signifie la liste exacte des composants est changeante jusqu’à ce que nous entrons dans la production pour nous assurer de choisir la meilleure technologie disponible à l’époque. Si nous sommes obligés de changer une caractéristique majeure ou un composant, nous utiliserons quelque chose de tout aussi innovant pour le remplacer. Si vous nous avez financé, vous serez tenu au courant.

Donc pour résumer : en ce moment les personnes qui déposent des financements payent pour un appareil qui ne sortira que dans 10 mois, c’est très long en matière d’informatique et de téléphonie mobile, dont les caractéristiques techniques sont sujettes à évolution. En gros, les personnes payent pour un concept et des schémas techniques. Ce qui est noble si on considère la complexité du produit.

C’est un énorme pari que fait Canonical, mais sur le plan financement pur, il n’y a pas besoin de s’inquiéter. Cependant, le coût exorbitant de l’engin risque d’être un frein pour des personnes voulant l’objet et qui devront se contenter d’être des donateurs.

Sans oublier qu’en 10 mois, les choses peuvent évoluer, et si un gros du secteur de la téléphonie mobile veut sortir un concept équivalent, ils mettront moins de temps à le développer. Qui sait à quoi ressemblera la téléphonie mobile dans 10 mois ?

Ma boule de cristal est fendue, quelqu’un pour m’en préter une ?

Cela montrerait aussi que Canonical ne croit pas vraiment en son projet de smartphone « classique » avec son OS maison proposé par des constructeurs tiers. Une envie d’être autonome au maximum ?

Enfin, c’est toujours une hypothèse qu’on peut émettre. Et dont on peut se demander le degré de véracité.

15 réflexions sur « Ubuntu Edge : où comment être sûr d’écouler son OS à quelques milliers d’exemplaires :) »

  1. Jolla a lancé le même type de campagne il y a quelques mois. Téléphone attendu à la fin de l’année avec des caractéristiques techniques pouvant changer pour mieux (officiellement). 4,5 pouces est loin d’une phablet, c’est même plutôt petit aujourd’hui pour un haut de gamme.

    J’aime bien l’idée du smartphone qui est aussi un ordinateur, pour le reste c’est du Ubuntu donc je ne pense pas y aller. Surtout que c’est hors de prix.

      1. Le problème est que tout grossi. Le Samsung galaxy s4, le HTC one et le xperia z sont tous aux alentours des 5″. Il faut adapter la définition 😉

          1. Ou arrêter de mettre des pantalons « moule bite » 🙂 mdrr

            Non mais 4,5″ c’est rien aujourd’hui, la plus part des constructeurs proposent des modèles supérieur en taille ….
            Par contre le prix j’ai du mal, et 4Go de mémoire !!! Il aurait été intéressant de proposer un intermédiaire …..en mémoire et en prix.

          2. Je suis assez mince, 75 kg pour 1,87m… Donc, pas de « moule bite » comme tu le dis si bien. Et 4,5″ rien ? Etrange, mais je vois encore pas mal de modèle qui font moins de 4 pouces.

            Surtout que rien n’est gravé dans le marbre pour le moment…

          3. Des modèles haut de gamme de moins de 4.5″, à part l’iphone et le derniers blackberry tous le reste c’est au dessus, si on devait comparer à l’Ubuntu Edge.

          4. Non, il y a Wiko (et d’autres), avec 3 trois modèles au dessus de 4″ et en dessous de 200 euros.

            Après le haut de gamme est généralement sur les grandes tailles aujourd’hui, c’est un fait, perso je ne me vois plus mettre 500 euros dans un téléphone, c’est pour cela que dans mon premier message je disais que j’aurai aimé avoir un intermédiaire…

          5. J’avoue que je suis d’un oeil très discret le petit monde des téléphones mobiles 🙂

            Après le haut de gamme est généralement sur les grandes tailles aujourd’hui, c’est un fait, perso je ne me vois plus mettre 500 euros dans un téléphone, c’est pour cela que dans mon premier message je disais que j’aurai aimé avoir un intermédiaire…

            500 € ? Il faut vraiment avoir les moyens pour les dépenser dans un téléphone, en effet. Mais chacun ses priorités 😉

            Sinon, au dela de 250 €, ça commence à faire cher.

  2. Au niveau taille il est un poil plus petit qu’un galaxy s3.
    Concernant les specs des téléphones dans 10 mois :
    Cela fait 5 ans qu’ils sont proposés en 16 go par défaut donc je ne crois pas qu’ils passent en 128 go d’ici là !
    Le proc est annoncé comme étant le meilleur au moment de la finition des specs (donc a peu près au même moment que pour les autres qui sortiront en même temps)
    La ram max actuellement est de 2 go max donc peu de chance que cela passe à 8 dans 10 mois.
    Je ne crois pas que l’iphone 5 soit en saphir (seul la vitre de l’appareil photo).
    Concernant le prix :
    Vu les specs et s’agissant de petits batchs (50000 unités) et non une production de masse, je pense que l’on est autour d’un prix coûtant voire même une fabrication à perte. c’est une démo technique, c’est tout.
    Canonical ne cherche pas à devenir un fabricant et l’ensemble des téléphones seront fabriqués par des partenaires en moyenne gamme et haut de gamme.
    Sur le côté financement participatif, ça leur permet de vérifier que l’attente existe dans des conditions réelles et ça démontre également aux partenaires (fabricants et opérateurs) que parier sur Ubuntu OS ça vaut le coup !
    L’avenir dira si le choix était bon mais c’est couillu je trouve.

Les commentaires sont fermés.