Pourquoi vous ne trouverez pas de bouton flattr sur mon blog.

Dans un article très bien argumenté, Lionel Dricot alias Ploum annonçait que son blog devenait payant.

Mais payant sur une base de volontariat. Loin du modèle classique et bancal de la publicité plus ou moins discrète qui finit par influncer sur la qualité du contenu, Lionel Dricot précise le genre de paiement qu’il attend :

Comme je l’ai déjà écrit, vous pouvez utiliser Flattr. Ou bien Bitcoin. Vous pouvez décider de m’envoyer une fois pour toute, par le moyen de votre choix, une petite somme pour un abonnement annuel ou à vie. Vous pouvez décider que le temps passé à me lire est un paiement amplement suffisant. Vous partagez mes articles autour de vous ou sur les réseaux sociaux ? Alors peut-être estimerez-vous qu’il s’agit là d’un paiement en nature. Vous pouvez m’offrir une eau gazeuse lors d’une conférence, m’inviter un week-end dans votre maison de campagne, m’envoyer un t-shirt, une carte postale ou un mail exprimant votre gratitude.

Autant dire que c’est une attitude parmi les plus ouvertes que j’ai pu lire.

Au lieu d’une carotte du genre « donnez un euro par mois et vous n’aurez plus de pub » – désolé, mais la solution bloqueur de pubs me coûte rien et j’obtiens un résultat identique, l’homo economicus en veut toujours plus pour toujours moins – Lionel Dricot fait appel à l’intelligence de ses visiteurs.

Je vous renvoie à son article que j’aurais bien aimé écrire.

La conclusion est très pertinente :

Ce blog est donc payant. Je ne fais pas appel à la charité. Je ne demande pas de la compassion ni de l’aide (je ne suis pas l’UMP). Il s’agit d’un véritable échange économique. À la différence du commerce classique, c’est vous qui fixerez le prix. Selon votre ressenti, selon la valeur que vous apportent mes écrits et selon vos propres possibilités.

Mais je n’insisterai jamais assez sur le fait que votre temps à me lire et à me partager autour de vous est déjà le plus beau des paiements.

Je n’aurais pas pu mieux écrire, car cela reflète parfaitement mon idée et ma conception de l’activité de blogueur. Une activité qui devrait rester de l’amateurisme au semble noble du terme.

Cependant, je ne compte pas utiliser dans un futur proche de système de paiement à la flattr. Et plusieurs raisons me pousse à ne pas le faire.

  1. Frais d’hébergement du blog nul ou presque. J’utilise un espace page personnelle proposé par Free, créé vers 1999. Free proposait à l’époque de l’accès libre à Internet. Donc, peu ou pas de frais, du genre nom de domaine ou hébergement à payer. Sur gandi.net, c’est 12 € par an le nom de domaine, sauf erreur de ma part.
  2. J’écris pour le plaisir sur le blog, pour partager mes passions, mes coups de coeurs et mes coups de gueules. En clair, de l’amateurisme au sens noble du terme.
  3. Je refuse toute forme de monétisation de mon blog, que ce soit par des articles « sponsorisés » ou encore des articles dictés pour un concours quelconque.
  4. Dès que l’argent arrive, je considère que l’indépendance du blog est en cause, car on finit par vouloir faire des articles pour se faire de l’audience à tout prix.
  5. Si j’ai envie de faire un billet, je veux être certain que je pourrais le faire en toute indépendance, et pouvoir dire qu’un produit est de la merde si c’est le cas.
  6. Avec 1000 pages vues par jour en moyenne, la moitié étant des humains, ce ne serait pas vraiment rentable ! 🙂
  7. Je n’ai pas de compte flattr, ce qui est quand même ennuyeux.

Maintenant, je comprends très bien la démarche de Lionel Dricot. Mais la mienne se résume à un leitmotiv : « Rester indépendant quoiqu’il arrive !« 

5 réflexions sur « Pourquoi vous ne trouverez pas de bouton flattr sur mon blog. »

  1. Les commentaires Google+ sur le blog sont vraiment chiants, ça crée deux espaces de conversation avec bien sûr les anonymes en dessous, relégués au second rang, comme de plus en plus souvent. Ce serait bien d’arrêter de rentrer dans ces logiques idiotes de réseautage social : dans l’article vous dites vous sentir libre en écrivant sans gagner d’argent, hé bah moi (et beaucoup d’autres) je me sens libre en écrivant anonymement. SVP changez ça !

    1. Je laisse le commentaire bien qu’hors sujet au final. Je comptais faire gicler la partie g+, mais cette réaction me dit : je vais encore aller plus loin. Je le conserve pour une simple et bonne raison : la seule personne qui décide du contenu, ici, c’est moi !

      Et il n’y a pas de commentaires de deuxième classe, comme vous le sous-entendez. Il est vrai que des personnes que d’avoir des commentaires qui ne sont pas déposés directement sur le blog, c’est mal.

      Cela vous déplait, je le comprends, mais libre à vous d’aller voir ailleurs, je ne vous retiens pas. Et bien le bonjour à l’utilisateur de SFR que vous êtes.

      Très cordialement,

      1. – Votre phrase « Il est vrai que des personnes que d’avoir des commentaires qui ne sont pas déposés directement sur le blog, c’est mal. » n’a pas de sens.
        – Concernant la seconde classe, j’entend par là que les commentaires viennent après ceux de G+, donc en seconde PLACE, dans la page. Vous l’aviez compris évidemment, mais vous avez un peu la tête dure, et puis c’est plus intéressant de contredire les suggestions des lecteurs juste pour le plaisir visiblement.
        Mais d’ailleurs puisque vous m’y invitez si gentiment je vais précisément aller voir ailleurs. Vous êtes roi en votre blog c’est très bien, il se passera de mes commentaires et je retourne à mon anonymat de lecteur rss. Pignolez vous avec vos stats de FAI et autres IP comme bon vous semble.

        1. Votre phrase « Il est vrai que des personnes que d’avoir des commentaires qui ne sont pas déposés directement sur le blog, c’est mal. » n’a pas de sens.

          J’avoue que j’ai oublié un mot. Mais c’était la fatigue.

          Concernant la seconde classe, j’entend par là que les commentaires viennent après ceux de G+, donc en seconde PLACE, dans la page. Vous l’aviez compris évidemment, mais vous avez un peu la tête dure, et puis c’est plus intéressant de contredire les suggestions des lecteurs juste pour le plaisir visiblement.

          Surtout quand les personnes en question n’ont jamais posté le moindre commentaire auparavant.

          Mais d’ailleurs puisque vous m’y invitez si gentiment je vais précisément aller voir ailleurs. Vous êtes roi en votre blog c’est très bien, il se passera de mes commentaires et je retourne à mon anonymat de lecteur rss. Pignolez vous avec vos stats de FAI et autres IP comme bon vous semble.

          Quand on se veut anonyme, on passe par un proxy qui anonymise les IPs. Quant à me pignoler, comme vous le dites si bien, cher utilisateur de SFR (à moins que votre IP ne soit fausse), je vous laisse ce plaisir.

          Je m’en contrefiche de mes statistiques, ce qui compte, c’est que des pseudos-anonyme de votre genre qui se la pète me fiche la paix.

          Bonne journée, cher utilisateur de SFR, à moins que votre IP soit faussée.

Les commentaires sont fermés.