MidnightBSD 0.4 : un cauchemar ou une sombre plaisanterie ?!

MidnightBSD est un vieux « fork » de FreeBSD. Disponible pour architectures x86, x86_64, Sparc64 (abandonné ?), il se base à l’origine sur du code dérivée de FreeBSD 6.1 beta (la version 6.1 est sortie en mai 2006) et propose une interface basée sur GNUStep, un ensemble de technologie qui veut implémenter de manière libre les références de l’environnement OpenStep.

Il utilise WindowMaker comme gestionnaire de fenêtres. C’est un projet au développement long, car il ne vient de sortir que sa version 0.4La version 0.3 est sorti il y a environ 3 ans.

J’ai donc voulu voir à quoi ressemblait cette dérivée de FreeBSD. J’ai donc récupéré l’ISO d’installation. Il faut savoir que seule une base est installée dès le départ. Et VirtualBox a été mon ami ici 😉

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://mirrors.isc.org/pub/MidnightBSD/releases/amd64/ISO-IMAGES/0.4/MidnightBSD-release.iso
–2013-07-08 11:05:02– http://mirrors.isc.org/pub/MidnightBSD/releases/amd64/ISO-IMAGES/0.4/MidnightBSD-release.iso
Résolution de mirrors.isc.org (mirrors.isc.org)… 2001:4f8:0:2::1e, 204.152.184.134
Connexion vers mirrors.isc.org (mirrors.isc.org)|2001:4f8:0:2::1e|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 763785216 (728M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «MidnightBSD-release.iso»

100%[======================================>] 763 785 216 469KB/s ds 21m 36s

2013-07-08 11:26:39 (575 KB/s) – «MidnightBSD-release.iso» sauvegardé [763785216/763785216]

Après un premier démarrage assez rapide, on se trouve face à un choix qui nous propose soit de lancer l’installation, soit une ligne de commande, soit l’utilisation en liveCD.

En lançant l’installateur, on va nous demander si on veut choisir un clavier autre que le Qwerty américain. J’ai pris le « french ISO 8859-1 », et j’ai validé mon choix.

On rentre un nom de machine, ce qu’on veut installer, le type de partitionnement – j’ai pris guidé avec la prise en charge de la totalité du disque, puis la copie des logiciels commencent.

Une fois la copie terminée, on entre le mot de passe root, on configure la connexion (vive dhcp !), le fuseau horaire.

Sans oublier les daemons à utiliser au démarrage, l’ajout d’un nouvel utilisateur. On peut vérifier une dernière fois les réglages. Et on peut redémarrer sur le système fraichement installé.

C’est après le démarrage qu’intervient la partie la plus longue. Aucune interface graphique n’est installée. Toute la configuration se fait en ligne, et le serveur en face est très très très lent 🙁

J’ai eu droit à 2 heures d’attente. Et encore j’ai du rajouter par la suite avec la commande suivante en tant que root :

mport install xauth xinit xcb xorg-apps windowmaker-desktop

Soit une bonne heure d’attente supplémentaire. Vous avez besoin de Mozilla Firefox ? Il faut passer par une couche d’émulation et la version linux proposée. La liste des paquets existants est disponible à cette adresse pour la version 64 bits : http://www.midnightbsd.org/ftp/MidnightBSD/mports/packages/amd64/0.4/

Mais, malgré tout mes efforts, impossible de lancer xorg. J’ai fait une petite vidéo de MidnightBSD 0.4 en fonctionnement.

Comment conclure ? C’est une dérivée de FreeBSD qui n’est pas des plus rapide à l’utilisation, et qui souffre de nombreux problèmes, dont l’installation incomplète des paquets, et la difficulté pour lancer l’ensemble. Dommage, l’idée était intéressante 🙁

2 réflexions sur « MidnightBSD 0.4 : un cauchemar ou une sombre plaisanterie ?! »

Les commentaires sont fermés.