Bon anniversaire, Destinations Passions !

Quand il m’arrive de parler de la blogosphère francophone, c’est que je me préoccupe souvent de sa « portion » libriste qui comme l’a souvent fait remarquer Cyrille Borne a tendance à se réduire à une peau de chagrin.

Dans le domaine de la culture, il n’y a que peu de blogs que je suis régulièrement, et celui d’Agnès en fait partie. En ce 9 avril 2015, son blog fête ses trois ans, et c’est pour moi l’occasion de lui souhaiter un bon anniversaire.

Tenir un blog consacré à la culture, ce n’est pas si évident. Comme les blogs geek, la pression des éditeurs est forte, et garder son indépendance, ce n’est pas évident. Agnès a réussi, et c’est tout à son honneur.

Pour les trois ans de son blog, elle propose un billet « cadeaux » dont les détails sont alléchants.

Tout ce que je souhaite à Agnès c’est que dans un an, elle puisse souffler une bougie supplémentaire ! :)

Une partie de mon épopée windowsienne vient de prendre un coup…

J’ai été utilisateur des différentes versions de Microsoft Windows (mis à part Windows Millenium) entre 1995 et 2005 sans discontinuer ou presque. En 1997, quand j’ai eu mon premier accès à l’internet via le service que proposait AOL, il était difficile de trouver de la documentation en français sur MS-Windows.

Un site était devenu indispensable, un peu comme le wiki anglophone d’Archlinux quand j’ai un problème à résoudre, celui de Jean-Claude Bellamy.

Une source de documentation pour résoudre les divers bobos de la vie courante des Microsoft Windows de l’époque où je l’utilisais quotidiennement.

Ce matin, en dépliant mon fil de flux RSS, j’ai pu lire sur le blog de Daniel Glazman que Jean-Claude Bellamy nous avait quitté.

J’avoue que sur le coup, je n’ai pas pu m’empêcher de lâcher un énorme mot de Cambronne. Le partage des connaissances de Jean-Claude Bellamy m’avait plus d’une fois sauvé la mise.

Je suis d’humeur un peu triste en rédigeant ce billet, et j’en profite pour faire parvenir toutes mes condoléances aux proches de cette personne a qui je dois énormément.

Univers livresque : un blog consacré à la culture livresque.

Dans le monde des blogs consacrés aux livres et qui sont indépendants des grandes écuries de l’édition comme Robert-Laffon, Larousse, Gallimard, Folio (pour ne citer que les premiers noms qui me viennent à l’esprit), il y a le blog « Destination Passions » d’Agnès, mais aussi un blog que j’ai découvert via les recommandations de Xavier Delgado, l’auteur de « Jours de Sang ».

C’est le blog Univers Livresque.

Écrit à quatre mains par Émeline et Maryline, il a pour but de présenter des auteurs qui ne bénéficie pas de la puissance de feu médiatique des grandes maisons d’éditions.

Cela permet de découvrir des livres ou des auteurs. Et devenir une source d’inspiration quand vous ne savez pas quoi lire.

Ce blog est pour moi un excellent complément au travail déjà effectué par Agnès sur son blog. Inutile de préciser que j’ai rajouté le fil RSS du blog Univers Livresque à mon logiciel de suivi de flux pour être tenu au courant des informations.

Un « petit » blog à suivre de très près, donc. Bonne découverte.

Bonobuzz : la promotion de la vente de contenus sponsorisés pour remplacer le financement par la publicité ?

J’ai reçu récemment un courrier d’un site qui s’appelle Bonobuzz qui me proposait de vendre mes services en terme d’écrits. Je recopie ici le dit courrier plus que standardisé, en anonymisant le nom de l’expéditeur :

Bonjour,

Je suis Xxxx, conseiller client chez bonobuzz.com

Après avoir consulté votre blog, j’ai remarqué qu’il avait un fort potentiel d’audience dans la thématique du High Tech. Il s’avère que certain de nos clients sont intéressés par des articles sponsorisés dans ce domaine et votre blog répond à leurs critères.

Le principe d’un article sponsorisé est simple : vous êtes rémunéré par le client pour poster son article sur votre blog ou écrire vous-même un article sur le sujet du client. Vous êtes libre de refuser les propositions et de fixer vos propres conditions.

Pour être visible par ces clients, il vous suffit de créer gratuitement votre annonce sur bonobuzz.com où vous définissiez votre prix et vos conditions pour un article sponsorisé.

Par la même occasion vous pouvez aussi créer des annonces pour chacune de vos pages sur les réseaux sociaux.

Pour plus de détail allez voir la vidéo de découverte : http://bonobuzz.com/comment-ca-marche/

J’espère voir rapidement votre annonce sur bonobuzz

N’hésitez pas à me contacter pour toute question sur mon adresse : xxxx.xxxxxxx@bonobuzz.com

Bonne année

Cordialement

Xxxx Xxxxxxxx
Conseiller clientèle
Bonobuzz.com

Une possibilité aurait été d’ignorer le courrier et de l’envoyer sans autre forme de procès chez /dev/null mais j’ai préféré en parler sur le blog pour aider les internautes qui me lisent de tomber dans le piège grossier des articles sponsorisés qui remplacent les encarts publicitaires dans les sites.

Il faut dire que la propagation nécessaire et justifiée des bloqueurs de publicités dans les navigateurs web obligent certains annonceurs à passer par d’autres moyens pour faire passer leur propagande commerciale auprès des consommateurs. J’aurais pu décomposer le terme consommateurs, mais ça faisait trop années 1990…

Continuer la lecture de « Bonobuzz : la promotion de la vente de contenus sponsorisés pour remplacer le financement par la publicité ? »

Mes résolutions pour 2015…

Quand je rédige le billet, le dernier pour 2014, nous sommes le 31 décembre 2014. Jour idéal pour émettre des résolutions. Fin 2013, je m’étais plié à l’exercice. Quel bilan ?

Essayer de pondre un récit ou nouvelle par mois sur mon espace Atramenta l’année prochaine

Bon, ça n’a pas été franchement le cas. Mais il faut dire qu’entre la publication des deux premiers tomes de ma mini-saga SF, et le livre rédigé en collaboration avec Larousse:)

Faire publier un vieux projet de science fiction que j’ai rédigé après repoussé son écriture durant une dizaine d’années via Atramenta à prix modique, en gros au maximum 5 € en numérique.

C’est fait, même si en électronique il est à 6€… Oups !

Fêter dignement l’arrivée dans ma cinquième décennie en février prochain… Et oui, je serais un vieux geek de 40 ans !

Fait :)

Ne pas acheter plus d’un album de musique sur Bandcamp par semaine, en moyenne.
Aller au Hellfest pour voir au moins un des groupes de cette liste : Black Sabbath, Opeth, Deep Purple

Relativement tenu. Quant au Hellfest, vu le prix des passes, on verra dans un ou deux siècles !

Etre moins caustique dans les articles où je parle de distributions GNU/Linux

Euh… Raté :)

Me lancer en tant qu’auto-entrepreneur dans le domaine du petit dépannage informatique à domicile.
Investir dans un nouvel ordinateur fixe.

Deux échecs, surtout sur le plan professionnel. Faut dire que le projet de Larousse m’a pris pas mal de temps… Sinon j’ai toujours mon vieux bousin acheté en juillet 2010…

Pour 2015 ?

  • Publier le dernier tome de ma saga SF actuellement en relecture.
  • Travailler sur un autre projet manuscrit qui traine depuis… trop longtemps :)
  • Assister un concert cette année, avec de la chance, Blackmore’s Night en Allemagne ?
  • Continuer à casser de la distribution GNU/linux merdique, autant dire que ça va pas être triste en 2015 !
  • Continuer à proposer des tutoriels d’installation d’Archlinux régulièrement, avec un rythme bimensuel peut-être.

Pour finir l’année en musique, un des titres d’un EP de metal symphonique finlandais que j’ai acheté en fin d’année, « Long Lost Longing » de Severnica, disponible sur bandcamp.

Sans oublier tous mes voeux pour 2015.

Opération transparence : le retour du billet qui n’intéressa personne… ou presque :)

En juillet 2014, j’annonçais par volonté de transparence ce que m’avais coûté la section musicale de mon blog. Car quand je parle d’un album, je l’ai dans 99,99% des cas acheté sur mes fonds propres. En écho à un reportage jadis passé dans Capital où on voyait des blogueurs se faire acheter en échange d’un téléphone portable à 179 € pièce.

Voyons donc les dépenses à compter du 15 juillet jusqu’à décembre 2014 :

Juillet (du 15 au 31) :

Continuer la lecture de « Opération transparence : le retour du billet qui n’intéressa personne… ou presque :) »

Cyrille Borne est de retour ! Alleluia :)

Et il est plus fort que jamais. Dans un billet daté du 5 décembre 2014, Cyrille nous parle des conséquences de son coup de sang liée à la fermeture du blog-libre.

Il ne peut s’empêcher de citer un article que j’avais écris un peu sur le vif, surtout quand je parle d’Highlander, pour penser à la solitude que finissent par éprouver les vieux blogueurs quand il voit un des leurs claquer la porte dans un coup de sang.

Dans son langage fleurie qui n’appartient qu’aux sadiques profs de maths, il interprète mal mes propos, je le cite :

Les opportunistes qui ne ratent jamais l’occasion d’écrire un billet de blog. Je relisais le billet de Frédéric, et je suis quand même dérangé par ce genre de choses : J’avoue que je me sens tel un Duncan MacLeod dans Highlander, épée en main en face d’un immortel que je viens de tuer. Dans Highlander, c’est une histoire d’immortels, et l’idée c’est de dire qu’il ne peut en rester qu’un, donc ils s’entretuent. A chaque fois qu’ils coupent la tête d’un adversaire, il y a des éclairs partout, ils récupèrent la force de l’ennemi dans une espèce d’orgasme. Comprenez que Frédéric vient de me couper la tête et qu’il a mouillé son pantalon de bonheur, c’est un peu trop gore pour moi.[…]

Voila comment tailler une croupière en l’espace de 3 minutes. Je n’ai jamais prétendu que j’appréciais ce genre de final, mais j’avais l’impression, lors du coup de sang de Cyrille d’être un survivant. Tel un immortel qui sauve sa tête dans un combat sans pitié.

Manque de chance, Cyrille a décidé – et j’avoue que je le comprends en partie – de fermer les commentaires sur les billets. J’ai personnellement fait le choix inverse. Oui, c’est mon côté : « Venez m’en foutre plein la… », mais cela permet de crever l’abcès.

Continuer la lecture de « Cyrille Borne est de retour ! Alleluia :) »

Ainsi va la blogosphère libre francophone… Repose en paix, Blog-Libre.

Ce matin, faisant ma visite matinale sur le blog-libre, je m’aperçois que celui-ci a disparu. À la recherche d’informations complémentaires, je tombe sur un article d’un des collaborateurs du feu blog-libre, Christophe Gallaire sur Diaspora*.

En gros, on apprend que Cyrille Borne a eu un coup de sang, et qu’il a tout fermé sur le coup. J’avoue que je me sens tel un Duncan MacLeod dans Highlander, épée en main en face d’un immortel que je viens de tuer.

Car même si mon blog ne reçoit que 1500 visites par jour en moyenne, il fait parti des vieux blogs de la blogosphère libre francophone. Il existe depuis septembre 2005.

Parmi les anciens (en clair plus de deux ans d’âge), on peut citer La Vache Libre (né en octobre 2011) dont le rédacteur principal lève un peu le pied en ce moment, ou encore le blog d’Antistress, « Libre et Ouvert » (dont les archives remontent à 2007). Sans oublier l’indispensable blog de Tristan Nitot. C’est un peu grâce à lui que j’ai décidé un jour de me mettre à bloguer.

Désolé si j’ai oublié d’autres vénérables ancêtres, je bats ma coulpe par avance.

Continuer la lecture de « Ainsi va la blogosphère libre francophone… Repose en paix, Blog-Libre. »

Publi-Addict : la réponse du fondateur.

Dans un article récent, j’exprimais mon point de vue sur Publi-Addict. Suite à un bug lié à la migration de la version de WordPress (de la 4.0 vers la 4.0.1), les commentaires n’étaient plus accessibles avant l’heure, à savoir 10 jours à compter de la date de publication. j’ai reçu un droit de réponse du fondateur de Publi-Addict.

Par volonté de montrer mon ouverture, je le recopie verbatim, en ayant juste espacé les paragraphes des différents points abordés. Je n’ai rien à rajouter, chaque personne se fera sa propre opinion, ayant déjà répondu par courrier électronique.

Bonne lecture.


Cher Frédéric,

Tout d’abord, je souhaiterais vous remercier du grand intérêt que vous portez à PubliAddict. Vous avez soulevé nombre d’éléments sur lesquels je souhaiterais revenir si vous le voulez bien.

Il s’agit juste de rétablir la vérité, c’est important à mes yeux.

Votre titre, aussi court soit-il, comporte d’emblée plusieurs erreurs que je me dois de rectifier. « surf sponsorisé » ; « miroir aux alouettes ».

Chez PubliAddict, nous ne faisons par de surf sponsorisé. Vous avez raison de laisser cela à Oreka et Mediabarre, mais s’il vous plait, veuillez ne pas nous associer à ces entreprises décédées.

Continuer la lecture de « Publi-Addict : la réponse du fondateur. »

Ouvrir ou fermer les commentaires ? Éternel dilemme des blogueuses et blogueurs…

Depuis fin septembre 2005 que je maintiens – tant bien que mal – ce blog en vie, j’ai été tenté plusieurs fois, comme de nombreuses personnes qui bloguent sur le long terme de couper les commentaires pour de bon. Il faut dire qu’entre les spams, les casse-bijoux de famille, les monologues sans fin, et le temps que prend la modération d’un fil de commentaire, cela donne envie de dire stop une bonne fois pour toute.

Il suffit de voir le niveau de certains commentaires – je ne parle pas au niveau de l’expression écrite par pure charité – mais de la volonté de nuire de certaines personnes, spécialement sur les blogs qui se consacre à l’actualité. Je plains sincèrement les community managers qui doivent s’occuper de la modération, surtout pour les gros blogs ou les sites classiques.

Dans un long billet comme seul sait faire Cyrille, appuyant un billet de Cep, il exprime très bien le soulagement que peut devenir la fermeture des commentaires. Avec un revers, la non-interactivité qui en découle. Évidemment, ce n’est pas facile de poster sa prose sans avoir de retours.

Continuer la lecture de « Ouvrir ou fermer les commentaires ? Éternel dilemme des blogueuses et blogueurs… »

Une nouvelle marque de laxatif, wibixi.com…

J’ai déjà exprimé à plusieurs reprises à quel point les sites qui cherchent à placer des articles sponsorisés ou faire de l’échange de liens avec des arrières-goûts commerciaux me facilitaient le transit intestinal tel un grand verre d’huile de ricin, comme dans ce billet de septembre 2014. Le rapport avec l’huile de ricin ? Vous l’aurez à la fin de l’article.

Mais passons à l’objet de mon courroux. La triple attaque des recruteurs de wibixi.com, en date des 22 août, 23 octobre et 11 novembre 2014. C’est surtout la proximité des deux derniers qui m’a foutu en rogne.

Continuer la lecture de « Une nouvelle marque de laxatif, wibixi.com… »

Les statistiques de visites, un référent un peu trop volatil pour les blogs personnels ?

Un petit article pour jouer la transparence – et oui, encore une fois ! – sur un indicateur que nombre de blogueurs et blogueuses utilisent pour connaitre leur popularité : le nombre de pages vues par jour.

Mon blog qui existe depuis un peu plus de 9 ans, tourne en moyenne entre 1000 et 1200 voire 1300 pages vues par jour. La moitié étant des robots d’indexation des moteurs de recherches. Cependant, j’ai connu le 2 novembre 2014 une pointe à plus de… 6800 pages vues.

J’avoue que quand j’ai vu ce chiffre, je me suis demandé ce qui s’était passé. Je n’avais écrit aucun article dans les jours qui précédaient qui justifiait que plus de 6800 pages soient affichées en l’espace de 24 heures.

J’ai donc jeté un oeil aux statistiques de cette journée, et je dois ce regain de visite à deux facteurs. D’abord à un scandale dans l’émission de Laurent Ruquier en date du 1er novembre (cf cet article de France TV infos) et à un vieil article que j’ai rédigé le 29 août 2013, sur les émissions pour la jeunesse des années 1970-1980.

En effet, quand j’ai cliqué sur la colonne du 2 novembre 2014, les mots clés employés m’ont éclairé sur la raison de cette popularité soudaine…

Vous avez vu la liste des mots clés utilisés ? Oui, le nom de l’animatrice Soizic Corne qui s’occupait des « Visiteurs du Mercredi » en compagnie de l’inoxidable Patrick Sabatier. Comme disait si bien notre ami, Monsieur Cyclopède, du regretté Pierre Desproges : « Étonnant, non ? »

Dès le lendemain, je suis redescendu à mon petit millier de pages vues. C’est vraiment plaisant, même limite orgasmique 😀

Donc, si un jour vous entendez un blogueur ou une blogueuse se faire reluire en parlant de ses statistiques de visites, ce petit billet vous permettra de relativiser ses propos.

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur ma manière de bloguer ;)

Puisque le grand chef du blog-libre nous a interrogé sur la manière de bloguer dans un billet fleuve comme il en a le secret, voici comment je rédige un article.

La méthode est souvent la même, sauf quand je rédige un billet sur un coup de sang où je suis directement dans la dernière étape, ce qui arrive parfois. Il y a en gros trois étapes, que ce soit pour un billet où je parle – avec mon franc parler – d’une distribution GNU/Linux ou d’un album ou encore d’un billet fleuve sur un sujet qui me tiens à coeur.

  1. Réflexion plus ou moins longue sur le sujet à traiter
  2. Recherche et recoupe d’informations
  3. Rédaction du billet proprement dit et sa mise en ligne

Détaillons les trois étapes, maintenant.

Continuer la lecture de « Tout, tout, tout, vous saurez tout sur ma manière de bloguer 😉 »

Diaspora* : je t’aime, moi non plus ?

C’est un peu la relation que j’ai avec ce réseau social alternatif. Pour la troisième fois, je me suis réinscrit, via le pod d’accès de framasoft. Et j’espère que cette fois, j’y resterais un peu plus longtemps que les fois précédentes.

Dans un article fleuve, Cyrille Borne nous annonce qu’il quitte diaspora*, je cite :

[…]
Oui vous avez bien lu c’est un échec, on a bien du monde, on a bien du contenu mais il manque ce qu’il manque toujours et j’ai l’impression que le phénomène s’accélère, il n’y a pas de codeurs. Raconter des conneries, balancer des lol cats, troller sur Microsoft, Apple Google, refaire le monde est à la portée de tout le monde, mais des événements montrent qu’il manque toujours des bras pour coder les applications libres.[…]

Je suis d’accord, diaspora* est encore un peu fruste, il n’a pas le polissage graphique et ergonomique d’un Google+ ou de l’éléphantesque réseau des Fesseurs de Caprins.

Je suis d’accord qu’il y a moins de codeurs, mais c’est une constante de ce qui fait à la fois la force et la faiblesse du logiciel libre : l’égo de ses développeurs et la possibilité de s’entendre.

Continuer la lecture de « Diaspora* : je t’aime, moi non plus ? »

9 ans… Comme le temps file.

Comme l’année dernière, je fête l’anniversaire de mon blog avec un petit peu d’avance. En effet, le 28 septembre 2014, je serai (aurai été, tout dépend de la date de lecture du billet) loin du clavier une grosse partie de la journée, et donc, je ne voulais pas rater l’occasion de fêter les 9 années du blog.

9 ans se sont écoulés (d’accord, à une journée près, si on prend en compte la date de publication du billet), mais vous n’allez quand même pas pinailler) depuis que j’ai rédigé le premier article sur ce blog. Désolé pour l’image moche, mais j’ai fouillé la toile pour trouver une image assez neutre 😀

9-ans

Depuis le billet du précédent anniversaire, j’ai célébré pas mal de choses dans le désordre :

  1. Le 2500e billet de mon blog.
  2. Mes 40 ans
  3. Un projet que j’ai enfin pu réaliser : m’auto-éditer, aussi bien en papier qu’en numérique. Je remercie au passage les personnes qui ont acheté mon livre et qui m’ont soutenus durant l’accouchement de celui-ci.

Sans oublier les innombrables coups de coeur (musicaux, cinématographiques, litteraires) et coups de gueule qui ont émaillé l’année qui vient de s’écouler.

Une nouvelle année s’ouvre, et j’espère que j’écrirai aux alentours du 28 septembre 2015, un lundi, un billet fêtant les 10 ans de cet humble blog. Seul l’avenir nous le dira, non ?